Le Régime Okinawa

Le régime Okinawa

L’île d’Okinawa, située à l’extrême sud de l’archipel japonais, détient le record mondial d’espérance de vie : 82 ans. Le nombre de centenaires y est de 33 pour 100 000 habitants, soit 3 fois plus qu’en France. Le régime alimentaire de ses habitants aurait une action préventive sur les maladies cardio-vasculaires, les cancers du côlon, du sein et l’ostéoporose, qui y sont 5 fois moins fréquentes que chez nous. Quels sont donc les secrets de longévité du régime Okinawa ?

Etudes menées sur le régime Okinawa

Depuis 1976, une équipe scientifique dirigée par le Professeur Suzuki s’est penchée sur le cas des centenaires d’Okinawa et a décrypté les habitudes alimentaires des habitants de l’île.
Il en ressort que les bienfaits du régime Okinawa proviennent en grande partie de ses ingrédients. En effet, l’alimentation, traditionnellement pauvre en mauvaises graisses et faible en calories (environ 300 calories de moins que dans nos régions), y est composée essentiellement de riz, de dérivés du soja tels que le tofu, d’une grande diversité de légumes et de produits de la mer, dont les algues.

Les traditions culinaires

Dans le régime Okinawa, un repas est ordinairement composé d’une soupe miso contenant du tofu, d’un poisson, de légumes, de fruits et de Thé vert.
La cuisine d’Okinawa accorde aussi beaucoup d’importance à la couleur des aliments et à leur teneur en vitamines, minéraux et oméga 3.
Le mode de cuisson de ces ingrédients a également un impact important sur la santé : les poissons sont marinés, braisés ou grillés. Les viandes, consommées avec modération, sont cuites lentement au wok, une sorte de poêle traditionnelle de la cuisine asiatique, ou à la vapeur. Ces deux modes de cuisson permettent de limiter ou d’éviter complètement un ajout de matière grasse.

Une autre habitude alimentaire

Une autre habitude qui participe aux bienfaits du régime Okinawa est le fait de « rester sur sa faim » qui se dit en japonais hara hachi bu.
Le fait de ne pas remplir complètement son estomac permet non seulement d’éviter le surpoids mais aussi, si l’on en croit les habitants d’Okinawa, de rester en bonne santé en épargnant ses fonctions digestives.

Les bienfaits de quelques aliments

Le régime Okinawa est constitué d’aliments dont la consommation aurait des effets préventifs sur certaines maladies.
- Le tofu, un ingrédient végétal à base de lait de soja caillé permettrait de prévenir les cancers féminins tels que le cancer du sein.
-Les poissons et les fruits de mer sont recommandés dans tout régime alimentaire pour leur richesse en acides gras Oméga 3 qui font baisser le taux de cholestérol sanguin et protègent des maladies cardio-vasculaires.
-Les algues, très présentes dans la cuisine d’Okinawa sous forme de salade, facilitent le transit intestinal et auraient un effet préventif sur le cholestérol. Elles contiennent aussi 10 fois plus de calcium que le lait.
-Le Thé vert possède quant à lui de nombreuses vertus anti-inflammatoires et anti-oxydantes, et est un hypotenseur.
Pour résumer, les apports en Antioxydants (thé, légumes, fruits, soja, épices…), en acides gras Oméga 3 (huile de colza, poissons, soja…) et en Magnésium (soja et encore plus tofu, haricots, graines de sésame, légumes verts, patates douces…), trois types de nutriments essentiels dans la lutte contre le vieillissement, sont exceptionnellement élevés dans ce régime alimentaire.

Comment profiter du régime Okinawa en France ?

Les ingrédients de base du régime Okinawa cités plus haut se retrouvent à la carte des restaurants japonais, sous forme de soupe miso ou de sushis. Les Français portent d’ailleurs un intérêt grandissant à la cuisine japonaise et les restaurants se multiplient (il y a déjà 600 restaurants japonais en France et il s’en ouvre 3 nouveaux chaque mois).
Vous pouvez également privilégier les légumes dans votre alimentation, puisque 78 % de ce qui est consommé sur l’île d’Okinawa est d’origine végétale.
Vous pouvez enfin vous documenter plus précisément sur le mode de vie d’Okinawa grâce à des ouvrages comme Okinawa, un programme global pour mieux vivre de Jean-Paul Curtay.

Plus d'information :

Tag : régime Okinawa, régime anti-vieillissement, longévité



Avis

  • Très intéressant, merci pour cet article. Je pense qu'il serait également bien de mentionner les ingrédients de l'alimentation française que les "Okinawaïen" ne consomment pas dans leur alimentation. Je pense particulièrement au gluten et aux laitages animaux. (farine de blé et de gaminé, maïs, ainsi que les laitages animaux... pas de beurre, pas de lait pas de fromage ! ) Laurent.

    27 octobre 2009

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis