Photos HDR
 

Le Régime Hyperprotéiné

Tour à tour recommandé ou décrié, le régime hyperprotéiné fait beaucoup parler de lui. Ce régime à base de préparations protéinées permet de limiter son apport de calories et d’éviter les fringales. Nous vous proposons de passer en revue les avantages et inconvénients de cette forme de diète.

Le principe

Le régime hyperprotéiné repose sur la consommation de poudres ou de boissons à base de protéines. Ces produits diététiques contiennent environ 80 % de protéines pour très peu de lipides et de glucides.
Une alimentation presque exclusivement à base de protéines permet de limiter les calories tout en empêchant la fonte musculaire et en évitant une sensation de faim trop insupportable.

Le suivi du régime

Le régime hyperprotéiné a l’avantage d’être supportable, du moins au début de la diète, car les protéines sont nourrissantes.
Les produits hyperprotéinés ont un effet rassasiant plus rapide et plus durable que des aliments à index glycémique élevé, comme le pain.
Un régime exclusif peut être une solution pour amorcer la perte de poids car, au bout de deux jours environ, l’organisme a épuisé tout son stock de sucre et doit puiser de l’énergie dans les réserves de graisse.

Les résultats

Le régime hyperprotéiné permet en général une perte de poids plus rapide que les autres formes de régime, car la consommation de protéines augmente les dépenses énergétiques de l’organisme.
Pour digérer les protéines, notre corps doit brûler 5 à 7 fois plus de calories que pour assimiler des sucres ou des graisses. Il faut toutefois savoir que chaque personne a un métabolisme différent selon son âge et son mode de vie.
Le revers de la médaille est que ce régime, plutôt fatiguant, est incompatible avec une activité physique intense.

Le problème des carences

Les produits diététiques à la base du régime hyperprotéinés ne sont pas, par définition, équilibrés.
C’est pourquoi cette forme de diète ne peut pas être pratiquée à long terme et doit être accompagnée, au bout de quelques jours, d’aliments plus courants (des légumes, des fruits, des produits laitiers et du pain) que l’on réintroduit progressivement dans son alimentation. Pour éviter les carences, des suppléments vitaminiques et minéraux peuvent être nécessaires.

La nécessité de boire beaucoup

Au cours d’un régime hyperprotéiné, il est indispensable de boire beaucoup d’eau afin d’éviter de graves problèmes métaboliques.
Il faut boire au moins 1,5 litres d’eau pour éliminer les déchets issus de la digestion des protéines (notamment l’urée) et ne pas en surcharger les reins.

Le suivi médical

En raison des différents risques liés au régime hyperprotéiné, tout particulièrement si vous souhaitez le suivre de manière exclusive, un suivi médical strict est indispensable.
Il est également nécessaire de consulter votre médecin avant d’entreprendre ce type de régime si vous souffrez d’une maladie chronique (diabète ou maladie cardio-vasculaire, par exemple).
Ce régime est également contre-indiqué en cas de grossesse, d’insuffisance rénale ou de troubles du comportement alimentaire.

Résultats à long terme

L’arrêt du régime hyperprotéiné pose généralement problème et doit se faire en douceur, car les kilos perdus risquent d’être regagnés dès l’arrêt de la diète.
Comme beaucoup d’autres régimes, celui-ci n’a pas d’effets durables si l’on n’a pas pris l’habitude de surveiller son alimentation.
Dans près de 80 % des cas, on constate une reprise de poids dans les 12 mois qui suivent.

Plus d'information :

Tag : régime hyperprotéiné, préparations hyperprotéinées, diète protidique

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis