La Cuisine Savoyarde

La cuisine savoyarde

Réputée nourrissante et généreuse, la cuisine savoyarde met à l’honneur des produits de son terroir comme les fromages de Savoie ou les fameux diots, les saucisses savoyardes. Savoureuse et conviviale, cette cuisine fait la joie des skieurs lors des soirées aux sports d’hiver, mais les autres auraient tort de s’en priver en cette période hivernale.

Les produits du terroir

Les bonnes vaches grasses de Savoie apportent sur le plateau de fromages de nombreuses variétés, dont les plus connues sont la Tomme, l’Emmental de Savoie, le Beaufort et le Reblochon originaire du Massif des Aravis.
La Savoie était en outre située à la croisée des routes marchandes : au XVIIème siècle, les marchands de France, d'Italie et des pays germaniques passaient par Chambéry, emportant à travers l'Europe épices d'Orient. C'est ainsi qu'arrivèrent les premières pommes de terre, autre ingrédient de base de la cuisine savoyarde.
La viande de porc est aussi à l’honneur avec le saucisson de montagne, les saucisses au vin blanc ou "diots", les jambons longuement affinés.
Autre produit du terroir, les crozets, pâtes en forme de petits cubes bruns faites d'un mélange de farine blanche et de farine de blé noir, furent introduits en Savoie au XVIIème siècle et se savourent encore aujourd’hui recouverts de fromage râpé et d'oignons dorés, ou gratinés à la crème fraîche avec des lardons.

L’incontournable fondue savoyarde

Le grand classique de la cuisine savoyarde est évidemment la fondue qui permet à tout le monde de se retrouver autour de la table dans une ambiance conviviale. Ce plat à base de fromage serait originaire de Suisse et différentes variantes existent en Savoie ainsi que dans le Jura.
Pour 4 personnes, on compte 400 g de beaufort, 400 g de comté et 400 g d'emmental ou de tomme de Savoie, ainsi que 6 verres de vin blanc sec de la région (Apremont, Roussette, Fendant), du kirsch, 1 gousse d'ail et pain rassis.
La préparation consiste à couper le pain rassis en cubes et les fromages en lamelles, à frotter le caquelon avec la gousse d'ail. On fait ensuite mousser le vin blanc et on y ajoute le fromage petit à petit en mélangeant. Quand le fromage est fondu, on assaisonne d’un bouchon de kirsch et d’un tour de poivre du moulin.
La fondue se déguste en trempant ses petits cubes de pain dans le fromage à l'aide d'une longue pique double permettant de retenir les morceaux de pain. Et gare à celui qui ferait tomber son pain : il risquerait un gage.

Pour les soirées entre amis, la raclette

Autre recette pleine de convivialité qui nous vient de la cuisine savoyarde, la raclette permet d’organiser des soirées réussies à coup sûr.
Originellement, les appareils à raclette n'étaient pas électriques : une demi-meule de fromage au lait cru était placée face au feu de la Cheminée et on raclait ensuite le fromage, d'où le nom de cette spécialité.
A chacun sa manière de déguster la raclette : on peut faire fondre le fromage seul ou préparer une Assiette avec charcuterie et pommes de terre sur lesquelles on laissera le fromage couler.
Les accompagnements possibles sont très divers (d’autant que les nouveaux appareils comportent parfois aussi une pierrade) mais certains sont incontournables : les tranches de poitrine de lard, les pommes de terre nouvelles, l’assiette de charcuteries comprenant jambon de Parme, viande de grisons, rosette de Lyon, etc, les cornichons au vinaigre et, pour compléter, une belle salade verte.

La savoureuse tartiflette

Comme la cuisine savoyarde dans son ensemble, ce plat véhicule une image de convivialité, d'authenticité, et de terroir.
La tartiflette est une recette haut-savoyarde qui prend son origine dans le massif des Aravis, fief du reblochon. Son nom dérive du nom de la Pomme de terre en savoyard, tartiflâ, et il en existe une multitude de versions.
Les ingrédients de base sont un reblochon fermier ou fruitier, des pommes de terre (plutôt de type charlotte ou roseval), un gros oignon et du poivre du moulin mais pas de sel (car le reblochon est déjà salé). Selon les variantes de préparation, s’y ajoutent entre autres de la crème fraîche, des lardons, du vin blanc ou de l’ail.
Pour réaliser ce plat, il faut faire cuire un peu les pommes de terre à l'eau salée, émincer l'oignon et le faire revenir doucement 5 min, beurrer très légèrement un plat à gratin, y couper les pommes de terre avec l'oignon et poivrer.
On coupe ensuite le reblochon en 2 dans l'épaisseur et on pose les 1/2 reblochons côte à côte dans le plat, croûte au-dessus. On passe au four à 180°C pendant 20 min jusqu’à ce que le reblochon soit bien fondu.
Cette recette de base peut être enrichie de multiples ingrédients, pour le plus grand plaisir des amateurs de fromage.

Plus d'information :

Tag : cuisine savoyarde, cuisine de terroir, tartiflette

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis