Santé : 5 Maux Des Fêtes Et Leurs Remèdes

Santé : 5 maux des fêtes et leurs remèdes

Les agapes de fin d'année mettent notre organisme à rude épreuve. Entre excès en tout genre et manque de sommeil, il n'en faut pas plus pour que certains symptômes fassent leur apparition. Heureusement, des remèdes simples permettent de soulager les maux des fêtes. Nous vous proposons de faire le point sur les maux post fêtes les plus courants tels que nausée, maux de ventre, mal de tête, fatigue et petit coup de blues.

1- Soigner la nausée

Si vous avez trop mangé pendant les fêtes, la sentence ne se fera pas attendre ! Le premier des maux des fêtes les plus couramment observés est la nausée.

Vous risquez de vous sentir nauséeux si votre vésicule biliaire (cette petite poche chargée de produire de la bile pour faciliter la digestion) est surmenée et peine à remplir sa mission...

Pour relancer votre digestion rendue difficile, essayez le gingembre une épice reconnue pour ses vertus anti-nausée !





En complément des infusions de gingembre, mettez votre système digestif au repos en ne prenant que des repas légers et fractionnés.

Si vous ne vous sentez pas trop malade, efforcez-vous aussi de bouger : l'activité physique stimule les contractions du système digestif et contribue donc à relancer une digestion parresseuse.

Privilégiez toutefois les activités modérées, comme la marche.

2- Soulager le mal de ventre

Parmi les maux des fêtes les plus fréquents, il y a aussi le mal de ventre généralement dû à la consommation excessive d'aliments "agressifs" pour les intestins.

Les aliments trop épicés, trop acides ou trop sucrés irritent l'estomac et/ou le côlon, d'où des douleurs parfois accompagnées de spasmes.

Selon que la douleur se situe plutôt en haut du ventre (dans le creux épigastrique) ou dans l'ensemble du ventre avec des spasmes, il est recommandé de se soigner avec un pansement gastrique comme le Gaviscon ou avec un antispasmodique comme le Spasfon.

Là encore, il est important de mettre son système digestif au repos, en évitant de manger des plats riches et en limitant certains aliments acides comme le thé, le café et l'alcool.

Au contraire, privilégiez les aliments alcalins comme la banane, la pomme de terre ou le jus de carotte.




3- Soigner la fatigue

Entre l'hyperactivité liée aux préparatifs Noël, les horaires de sommeil bouleversés par le réveillon et le stress que l'organisation d'un repas de fête peut générer, il n'y a rien d'étonnant à ce que l'on se sente épuisé en début d'année !

Même si ses symptômes sont plus insidieux, la fatigue figure en bonne place parmi les maux des fêtes et ne doit pas être prise à la légère.

Pour y remédier, vous pouvez ponctuellement prendre de la caféine en vous servant un café bien serré ou bien faire une cure de vitamine C (en la puisant de préférence dans votre alimentation).

Faites le plein de vitamines en consommant des fruits et des légumes de saison (oranges, clémentines, kiwis, carottes...) ainsi que des coquillages comme les huîtres qui apportent du zinc et du sélénium.





Notez aussi que l'activité physique est l'une des meilleures armes anti fatigue car elle favorise la production d'hormones stimulantes comme la dopamine et la sérotonine.

Et bien sûr, chouchoutez votre sommeil en retrouvant des horaires réguliers de coucher et de lever. C'est encore le meilleur moyen de récupérer.

4- Soulager le mal de tête

Plusieurs causes peuvent expliquer un mal de tête au lendemain des fêtes : le manque de sommeil, l'excès d'alcool qui déshydrate l'organisme ou encore la surcharge alimentaire.

Si tout le monde peut être concerné par ce problème, les vrais migraineux sont plus exposés pendant les fêtes.

En effet, à cette période de l'année, il est plus difficile d'éviter certains facteurs déclenchants de la migraine comme le chocolat ou les aliments gras.

Pour les migraineux, il est conseillé (sauf contre-indication) de prendre de l'ibuprofène car cet anti-inflammatoire réduit l'inflammation des vaisseaux.

Pour les autres maux de tête, mieux vaut choisir le paracétamol qui entraîne moins d'effets secondaires.

Afin d'être efficace, ce médicament doit être pris dès l'apparition de la douleur, à raison d'1 gramme 3 à 4 fois par jour.

Boire un café serré, se retirer dans une pièce sombre et silencieuse et mettre un bandeau froid sur les yeux sont des astuces qui peuvent soulager le mal de tête.





Si ce symptôme est lié à une gueule de bois, il faut en outre veiller à bien se réhydrater, en buvant tout au long de la journée, par petites gorgées.

5- Soigner un coup de blues

Une fois que les fêtes sont passées, il n'est pas rare de ressentir un petit coup de blues.

Cette déprime, qui fait également partie des maux des fêtes, peut s'expliquer par une conjonction de plusieurs facteurs :
=> le manque de lumière en hiver
=> un sentiment de solitude exacerbé chez les personnes isolées pendant les fêtes
=> une légitime tristesse quand les repas de famille se passent mal

Pour surmonter un simple coup de blues, il n'est pas nécessaire de se faire prescrire des antidépresseurs.

En revanche, il peut être utile de faire une cure de magnésium (optez pour du magnésium marin s'il vous cause des troubles digestifs).

De plus, si vous avez remarqué que votre déprime revient tous les hivers, vous avez peut-être intérêt à investir dans une lampe de luminothérapie pour traiter ce que l'on appelle la dépression saisonnière ...




Plus d'information :

Tag : maux des fêtes, maux des fetes, lendemain de fete, mal au ventre, nausée, fatigue, mal de tête, blues post fetes, lendemain de fete difficile, lendemain de fete remede



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis