Le Diabète Gestationnel : Définition, Risques Et Traitement

Le diabète gestationnel : définition, risques et traitement

Le diabète gestationnel aussi appelé "diabète de grossesse" concernerait 6 à 8% des femmes enceintes. D'où vient ce problème ? Quels risques représente-t-il pour la mère et le bébé ? Comment le traite-t-on ? Voici toutes les réponses aux questions que vous vous posez.

D'où vient ce problème ?

Le diabète gestationnel est une augmentation anormale du taux de sucre dans le sang qui apparaît pendant la grossesse puis disparaît normalement après l'accouchement.

Chez certaines femmes enceintes, cette élévation du taux de sucre dans le sang est liée aux changements hormonaux dus à la grossesse : l'insuline (hormone fabriquée par le pancréas pour réguler la glycémie) ne remplit pas suffisamment son rôle.

Les femmes ayant des antécédents de diabète dans leur famille (parents, frères, soeurs) sont plus exposées à ce problème, de même que celles qui ont déjà accouché d'un gros bébé (de plus de 4 kilos) ou celles qui ont pris beaucoup de poids pendant la grossesse.

Une simple prise de sang, en début de grossesse puis au milieu de la gestation, permet de diagnostiquer le problème et d'envisager un régime alimentaire spécifique et, si nécessaire, la prise d'insuline.

A noter : souvent ce diabète de grossesse passe inaperçu car il n'entraîne aucun symptôme. Dans d'autres cas, la patiente présente des symptômes similaires à ceux des autres types de diabète : soif intense, urines fréquentes et abondantes, fatigue importante…

Ce diabète gestationnel, qui survient généralement vers la fin du 2e trimestre peut durer seulement le temps de la grossesse ou être révélateur d'un diabète antérieur.

On distingue d'ailleurs deux types de patientes :
=> des femmes souffrant d'un diabète méconnu que la grossesse va révéler
=> des femmes qui développent un diabète uniquement à l'occasion de la grossesse (puis le problème disparaît après l'accouchement).

Quels sont les risques ?

Le diabète gestationnel nécessite un suivi et un traitement particuliers car il expose la mère et l'enfant à plusieurs risques.

La future maman est exposée à des risques :
=> d'hypertension pendant la grossesse et de pré-éclampsie
=> d'accouchement par césarienne si le bébé est trop gros

Quant au bébé, il peut :
=> faire une hypoglycémie à la naissance
=> développer un diabète de type 2 à l'âge adulte, vers 50 ans

Le risque d'hypoglycémie après la naissance est plus important si la mère a reçu de l'insuline ou si le nouveau-né a un très petit ou un très gros poids de naissance.

Dans ce cas, le bébé doit être nourri le plus tôt possible après la naissance et toutes les 2 à 3 heures. Sa glycémie sera surveillée juste avant la tétée, à partir de la deuxième tétée.

La glycémie de la maman est également surveillée afin de vérifier que le diabète disparaît après l'accouchement. En revanche, il faut savoir que le diabète gestationnel récidive fréquemment lors des grossesses ultérieures (dans environ 50% des cas).

En quoi consiste le traitement ?

Les femmes à qui l'on a diagnostiqué un diabète gestationnel doivent contrôler leur glycémie 4 à 6 fois par jour à l'aide d'un lecteur de glycémie prescrit par le médecin.

Leur objectif est de garder jusqu'à la fin de la grossesse une glycémie inférieure à 0,95 g/L à jeun et inférieure à 1,2 g/L deux heures après le début du repas (glycémie post-prandiale).

Pour y parvenir, elles doivent :
=> suivre les mesures hygiéno-diététiques recommandées par leur médecin : un régime alimentaire spécifique et une activité physique pendant 30 minutes de trois à cinq fois par semaine (de la marche tous les jours ou de la natation par exemple, sauf contre-indications liées à la grossesse)
=> si cela ne suffit pas, être traitées par des injections d'insuline, les antidiabétiques oraux étant contre-indiqués chez la femme enceinte.

Que faut-il manger ?

Dans la majorité des cas, le régime alimentaire permet de retrouver une glycémie dans des valeurs normales.

En cas de diabète gestationnel, il est recommandé de :
=> manger varié pour avoir une alimentation équilibrée
=> fractionner ses repas en prenant 3 repas et 2 collations dans la journée
=> éviter les produits très sucrés (confiseries et bonbons, gâteaux et pâtisseries, pâtes à tartiner, miel ou confitures, sodas et jus de fruits…)
=> limiter la consommation de fruits à trois par jour.
=> de privilégier les fibres car elles ralentissent l'absorption des glucides et donc le pic de sucre dans le sang après les repas

Attention, il n'est pas question de suivre un régime draconien quand on est enceinte ! C'est pourquoi il ne faut pas supprimer totalement les féculents, le sucre et les fruits.

En pratique, préférez les féculents à index glycémique bas : riz complet, pain complet, légumineuses (lentilles, pois chiche…).

Consommez plus de légumes que de fruits et respectez les quantités indiquées par votre médecin.

En revanche, manger des aliments light et édulcorés n'a aucun intérêt. Les produits light pourraient même être néfastes.

A noter : pour réduire le risque de développer un diabète de type 2, il est d'ailleurs recommandé de continuer après la grossesse à avoir une alimentation équilibrée, de contrôler son poids et de pratiquer une activité physique régulière.

Plus d'information :

Tag : diabète gestationnel, diabète gestationnel définition, diabète gestationnel traitement, diabete gestationnel que manger, diabete gestationnel régime alimentaire, diabète de grossesse, diabete grossesse, enceinte , grossesse, diabète gestationnel, diabète, glycémie, Accouchement, insuline, sang, Sucre, médecin, fruits, régime alimentaire, activité physique, hypoglycémie, diabète de type 2, feculents, index glycémique, pâtisseries, pâtes, légumes, pois chiche, Miel, confitures, lentilles, sodas, jus de fruits, légumineuses, Riz, fibres, glucides, bonbons, confiseries, hormone, pancréas, famille, Gros bébé, gestation, symptôme, symptômes, urines, hypertension, pré-éclampsie, césarienne, 2e, grossesses, natation, antidiabétiques, hormonaux,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis