Le Chrome : Un Allié Anti-sucre

Le chrome : un allié anti-sucre

Complément alimentaire en vogue, le chrome serait un allié minceur et anti-sucre. Cet oligoélément joue en effet un rôle essentiel dans le métabolisme des glucides et des lipides. Doit-on pour autant en faire une cure et, si oui, à quelle dose ? Éléments de réponse.

Quelle est l'action du chrome ?

Le chrome est un oligoélément essentiel à notre organisme.

Il fait beaucoup parler de lui actuellement, car il agit sur le métabolisme des glucides et des lipides.

En tant que cofacteur de l'insuline, il se lie à l'insuline et facilite son transport jusqu'aux récepteurs dédiés. Il augmente le nombre de récepteurs à insuline et favorise sa fixation.

Il contribue ainsi à réguler les glucides et à maîtriser l'arrivée du sucre dans le sang. Il aide à maintenir la glycémie à un niveau normal et à prévenir l'insulino-résistance.

En favorisant une glycémie constante, sans pics, il réduirait aussi le stockage du gras et briserait le cercle vicieux hypoglycémie > coup de pompe > fringales sucrées.

De côté des lipides, un régime riche en chrome pourrait protéger contre l'athérosclérose.

En effet, cet oligoélément augmente le bon cholestérol (HDL) et fait baisser les triglycérides, ce qui prévient l'accumulation des graisses à l'intérieur des vaisseaux.

Selon une étude datant de 1997, il contribue même à la diminution de la masse grasse de l'organisme, au profit de la masse musculaire.

Même s'il ne fait pas "mincir" au sens strict, il agit donc comme un booster du métabolisme : les muscles étant de grands consommateurs d'énergie, le métabolisme de base est augmenté.

Le corps brûle plus de calories, même au repos, pour assurer ses fonctions de base comme faire battre le cœur, maintenir la température à 37°C, sécréter des hormones etc…

Dans quels aliments en trouve-t-on ?

Les aliments les plus riches en chrome sont :

=> la levure de bière
=> le foie
=> le jaune d'oeuf
=> les champignons
=> les épices
=> les noix
=> les fruits de mer
=> le thé noir.

Les céréales aussi en contiennent mais leur raffinage diminue considérablement leur teneur en chrome. 1 kg de blé entier contient 175 µg de cet oligoélément mais, une fois raffiné, il n'en reste plus que 23 µg...

Même quand un aliment en contient, la quantité ingérée ne profite pas toujours ou pas complètement à l'organisme.

L'interaction avec d'autres aliments peut en effet aboutir à une absorption moindre.

Dans quels cas faut-il en prendre ?

Selon l'Afssa, les apports journaliers conseillés se situent entre 50 et 70 µg par jour pour un adulte .

L'alimentation ne permettrait pas d'atteindre ce chiffre et, en moyenne, nous n'en absorbons guère plus de 40 µg.

Même en ayant une alimentation équilibrée on peut être déficitaire, sans être carencé pour autant.

Le déficit en chrome se manifeste parfois par des fringales de sucres et sucreries, parfois accompagnées de signes d'hypoglycémie.

De nombreux compléments alimentaires contiennent cet oligoélément mais attention :
=> les doses de chrome sont variables d'un produit à l'autre et parfois trop faibles pour être utiles
=> une cure n'est pas toujours nécessaire ni même utile.

Si vous pensez souffrir d'un déficit, vous pouvez compléter la part apportée par l'alimentation en prenant 25 µg par jour pour atteindre les doses recommandées (environ 65 µg).

Lisez attentivement les étiquettes des compléments alimentaires ! En dessous de 25 µg, l'ajout de chrome ne sert strictement à rien, c'est du marketing.

A l'inverse, cet oligoélément ne présente pas de risques de surdosage ni aucune toxicité.

Par ailleurs, une cure de chrome aurait une utilité seulement dans certains cas précis :

=> chez les personnes obèses ou en surpoids en association avec des mesures diététiques et de l'activité physique

=> chez les personnes présentant une tendance au diabète avec une élévation de la glycémie, soignée ou non par des médicaments classiques

=> chez les femmes en ménopause ou pré-ménopause qui présentent de la graisse abdominale ou un surpoids important

En revanche, faire une cure préventive pour rester mince n'a aucun effet chez les femmes jeunes en pleine santé.

Plus d'information :

Tag : chrome, chrome anti sucre, chrome bienfaits, cure de chrome, le chrome pour maigrir, chrome pour maigrir, chrome diabète, chrome et glycémie, chrome et insuline, faire une cure de chrome



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis