La Course à Pied : Un Antidépresseur Naturel

La course à pied : un antidépresseur naturel

La rentrée vous donne un petit coup de blues ? Et si vous ressortiez vos baskets du placard ? L’Inpes a reconnu la course à pied comme l’une des activités les plus efficaces pour lutter contre la dépression légère ou modérée.

Courir, c'est bon pour le moral

La course à pied a fait l’objet de plusieurs études médicales qui ont prouvé son efficacité dans la lutte contre la dépression.

Une étude publiée en 2000 a comparé les effets du jogging à ceux d'un médicament antidépresseur. Et les résultats sont étonnants : au bout de 4 mois, la pratique de cette activité physique était aussi efficace que le médicament. Au bout d’un an, 92% des joggers se portaient bien, alors que plus d'un tiers de ceux qui prenaient l'antidépresseur avaient rechuté.

Un remède naturel reconnu

En Allemagne et aux Etats-Unis, la course à pied est prescrite dans le cadre de thérapies depuis 2003. En France, il a fallu attendre la parution du livre Guérir de David Servan-Schreiber aux éditions Robert Laffont pour que l’on commence à s’y intéresser.

En 2011, l’INPES (Institut national de prévention et d'éducation pour la santé) a reconnu la course à pied comme l’une des activités les plus efficaces :
• pour lutter contre les symptômes dépressifs légers à modérés
• pour prévenir leur apparition.

Pourquoi ça marche ?

L’efficacité de la course à pied comme antidépresseur naturel est liée à plusieurs facteurs :
• l’effort physique libère des endorphines, des molécules qui améliorent l’humeur et bloquent les récepteurs de la douleur
• l’activité physique permet à l’organisme de se "remettre en marche" ; peu à peu les sensations de fatigue physique et morale s’estompent
• le sport régule le cycle veille-sommeil et atténue les sensations de stress et d’anxiété
• enfin, courir permet de retrouver confiance en soi, car on se fixe des objectifs progressifs et on constate ses progrès.

En pratique

Pour bénéficier de l’effet antidépresseur de la course à pied, il faut la pratiquer au moins 30 minutes à une allure modérée plusieurs fois par semaine. Dans ces conditions, elle réduirait de moitié les symptômes de la dépression légère.

Les premiers pas sont les plus difficiles, mais ne vous découragez pas ! Il faut environ 3 semaines pour trouver son rythme et pour transformer une "corvée" en habitude.

Au bout de ce délai, non seulement vos séances de jogging seront devenues un automatisme, mais elles risquent de créer chez vous des sensations de manque. Les hormones du bonheur, ça rend accro…

Plus d'information :

Tag : course à pied, courir, antidépresseur naturel, sport antidépresseur, courir antidépresseur, remède dépression, prévention dépression



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis