Faire Du Sport Sans S'essouffler : Conseils Pratiques

Faire du sport sans s'essouffler : conseils pratiques

Quand on pratique une activité physique, il est essentiel de s’oxygéner efficacement, sous peine de se fatiguer vite. Pour ceux qui manquent de souffle et d'endurance, voici quelques conseils pratiques pour faire du sport sans s'essouffler.

Quelques principes à connaître

Si vous faites partie des gens qui s’essoufflent vite, ne renoncez pas pour autant à faire du sport. Bien au contraire ! Il est possible d’améliorer ses capacités respiratoires et son endurance à tout âge.

L’endurance, qui varie d’une personne à l’autre, est liée au travail du cœur, du souffle et des muscles. Les exercices dits d’endurance s’effectuent toujours en aérobie.

On appelle aérobie des efforts modérés qui exigent des apports d’oxygène. A l’inverse un travail anaérobie est un effort intense et court qui ne demande pas d’oxygène (pas plus de 7 secondes).

Pour faire du sport sans s'essouffler, il faut doser son effort et trouver la bonne vitesse. Si vous souhaitez pratiquer la marche rapide ou la course à pied, vous pouvez vous équiper d’un cardio-fréquencemètre pour contrôler votre fréquence cardiaque.

Pour calculer la bonne fréquence qui permet de maintenir un effort prolongé sans fatigue, il suffit de soustraire son âge à 220, et de multiplier le résultat obtenu par 0,7 (ce qui donne 126 pulsations par minute à 40 ans et 119 pulsations par minute à 50 ans).

Des conseils à appliquer

Même sans cardio-fréquencemètre, vous pouvez savoir si vous courrez trop vite en vous posant une question simple : suis-je capable de tenir une conversation tout en continuant à courir ?

Si oui, vous avez trouvé la bonne allure. Si non, vous commencez à manquer de souffle et devez ralentir. Réduisez votre allure et alternez les périodes de courses et de marche pour que votre rythme cardiaque s’apaise.

Pour faire du sport sans s'essouffler, il faut aussi respirer efficacement. Pendant l’effort, insistez sur l’expiration en contractant les abdominaux (c’est-à-dire en rentrant le ventre) pour bien évacuer tout le CO2. L’inspiration suivante se fera d’elle-même de manière plus ample et efficace.

Dans certains sports comme la natation, les mouvements et la respiration doivent être parfaitement synchrones. Pour ne pas être épuisé au bout de quelques longueurs, inspirez et expirez sur des durées égales, sans retenir votre souffle.

Les précautions à prendre

Quel que soit le sport pratiqué, il ne faut jamais se jeter à corps perdu dans l’effort et aller jusqu’à essoufflement.

Pour apprendre à faire du sport sans s'essouffler, il est plus efficace de pratiquer une activité modérée mais prolongée. On peut aussi s’entraîner avec des exercices simples comme monter les escaliers en courant.

Pour entretenir son souffle, il faut aussi :
• ne pas fumer ou arrêter de fumer
• pratiquer une activité physique régulière (marcher, faire du vélo ou du footing)
• apprendre la respiration profonde (abdominale) par exemple grâce au yoga ou au taï chi ou même au chant
• consulter son médecin en cas d’essoufflement ou de toux chroniques.

Plus d'information :

Tag : sport sans s'essouffler, courir sans s'essouffler, souffle, entretenir son souffle, bien respirer, comment bien respirer, essoufflement, essoufflement effort, développer son souffle, développer endurance



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis