Les Colorants Alimentaires

Les colorants alimentaires sont partout : non seulement dans les bonbons mais aussi dans des produits aussi divers que les œufs de lump ou le saumon.. Utilisés par l’industrie agro-alimentaire pour rendre ses produits plus appétissants, ils sont soupçonnés de toxicité et, de fait, certains d’entre eux peuvent provoquer de graves allergies.

Pourquoi utilise-t-on les colorants ?

La couleur est un élément essentiel de notre perception des aliments et entre dans nos critères d’évaluation de leur qualité. Les industriels l’ont bien compris et rajoutent des colorants à leurs produits alimentaires pour que leur aspect corresponde à nos attentes et à nos envies.

Des couleurs inhabituelles, même naturelles, risquent de rebuter le consommateur, en particulier à notre époque où la méfiance alimentaire va croissant. C’est le cas par exemple des œufs de lump qui sont jaunâtres à l’état naturel et que l’on teint en rouge ou en noir.

Les colorants alimentaires sont aussi un moyen de tromper notre jugement, le colorant jaune pouvant suggérer la présence d’œufs dans les pâtes.

Une pratique très ancienne

Cette relation entre la couleur et le caractère appétissant d’un aliment a conduit l’homme à colorer de tout temps ses préparations culinaires. Ainsi, les épices comme le safran, le curry ou le curcuma n’ont pas seulement un rôle gustatif, mais aussi un rôle esthétique.

De nos jours, l’utilisation industrielle des colorants alimentaires est bien moins créative, car elle vise surtout à corriger la décoloration des aliments durant la fabrication ou à colorer des aliments incolores.

Méfiance envers les colorants

Alors qu’ils sont ajoutés à des fins incitatives, les colorants alimentaires commencent à avoir un effet dissuasif sur les consommateurs qui recherchent plus de naturel dans leur assiette. En effet, les conséquences de ces colorants sur la santé suscitent des inquiétudes, d’autant que la plupart de ceux utilisé dans l’industrie sont synthétiques. On les suspecte notamment de provoquer des Allergies ou d’être cancérigènes.

Réglementation en vigueur

L’emploi des colorants dans l’alimentation est strictement réglementé : ceux qui sont autorisés font l’objet d’une liste et tous les autres sont par principe interdits.

En Europe, les colorants autorisés ont un nom de code composé de la lettre E suivie de trois chiffres.

Avant d’être mis sur le marché tout produit colorant fait l’objet d’une étude toxicologique. Mais celle-ci est limitée : non seulement, les substances sont testées sur des animaux et l’on ne peut qu’extrapoler leur effet sur l’homme, mais surtout chaque colorant alimentaire est testé de manière isolée, alors que notre alimentation, du fait de sa variété, nous conduit à consommer plusieurs colorants en même temps. Les effets toxiques des interactions entre ces substances sont incertains.

Dans ce domaine, les réglementations diffèrent d’un pays à l’autre et certains colorants autorisés en Europe sont interdits outre-Atlantique et vice-versa.

Risques liés à la présence de colorants

Tous les colorants alimentaires ne se valent pas. L’intolérance à ces substances concerne d’abord les colorants de synthèse, et en particulier les colorants azoïques : E102, E110, E122, E123, E124, E151.

Le caractère naturel de certains colorants ne les empêche pas d’être allergènes. C’est le cas du carmin de cochenille (E120) et de l’extrait de rocou (E160b). Le premier est extrait de la larve de cochenille et ne doit pas être confondu avec son équivalent synthétique, le rouge cochenille E124. Le second provient du fruit du rocouyer, un arbuste d’Amérique tropicale.

En 2004, l’Afssa (Agence française de sécurité sanitaire des aliments) estimait que les contrôles de fabrication devraient être renforcés et qu’il serait bon d’adopter des critères plus sévères, tels que ceux qui ont cours aux Etats-Unis.

L’industrie des colorants a néanmoins progressé : leurs produits étant plus concentrés, ils sont aussi mieux dosés, si bien que l’on ne risque pas l’overdose de colorants, même en mangeant beaucoup de bonbons.

Plus d'information :

Tag : colorants alimentaires, colorant alimentaire, industrie agro-alimentaire, couleur des éléments



Avis

  • il y a dans le site wwww.officiel-prevention.com , un dossier complet sur les risques des colorants : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=69&dossid=501

    01 avril 2014

  • Hew

    tres interressant pour choisir pour le futur mon epouse a des problemes d intestins

    07 août 2008

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis