Les Iep, Instituts D'études Politiques

Il existe en France 9 instituts d’études politiques ou IEP, dont le plus prestigieux est le fameux "Sciences Po Paris". Ces établissements d’enseignement supérieur offrent une formation pluridisciplinaire et ouverte sur l’international permettant d’envisager de nombreuses carrières (dans la politique, le droit ou l’administration) et de préparer notamment le concours d’entrée à l’ENA.

Présentation

Les instituts d'études politiques ou IEP sont des établissements publics d'enseignement supérieur qui dispensent un enseignement et développent la recherche sur les questions politiques contemporaines.
On dénombre neuf établissements de ce type en France, situés à Aix-en-Provence, Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Paris, Rennes, Strasbourg et Toulouse.

Ils sont aussi couramment désignés sous le surnom de "Sciences Po" suivi du nom de la ville d’implantation.
L'appellation "Sciences Po" sans autre précision concerne généralement l'IEP de Paris (qui est le plus ancien et le plus prestigieux).

Historique

Le plus ancien des instituts d'études politiques est l’IEP Paris, qui a été créé en 1872 sous le nom d'École libre des sciences politiques, avant d’être nationalisé en 1945.
Huit autres établissements ont été fondés sur ce modèle prestigieux entre 1945 et 1991.
L’institut d’études politiques de Strasbourg, institut interne de l'université de Strasbourg-III, a été créé en 1945.
Les IEP de Bordeaux (rattaché à l'université Bordeaux-IV), de Grenoble (rattaché à l'université de Grenoble-II), de Lyon (rattaché à l'université de Lyon-II) et de Toulouse (rattaché à l'université de Toulouse-I) ont tous été fondés en 1948.
Celui d’Aix-en-Provence, rattaché à l'université d'Aix-Marseille-III, a suivi en 1956, tandis que les deux instituts les plus récents, celui de Lille (rattaché à l'université de Lille-II) et celui de Rennes (rattaché à l'université de Rennes-I), datent de 1991.

Statut et mission

L'IEP de Paris jouit du statut particulier de "grand établissement", indépendant des universités, tandis que celui de Strasbourg est un institut interne d'une université.
Les sept autres sont des établissements publics à caractère administratif rattachés à une université.

Malgré la diversité de leurs statuts, ces établissements ont pour mission, selon l'article 2 du décret du 18 décembre 1989 :
- de contribuer, tant en formation initiale qu'en formation continue, à la formation des cadres supérieurs des secteurs public, parapublic et privé de la nation, et notamment des fonctions publiques de l'État et des collectivités territoriales
- de développer la recherche en sciences politique et administrative.

Recrutement

Dans les instituts d’études politiques, le recrutement des élèves s’effectue, en règle générale, par concours.
Différentes procédures d'admission sélectives permettent l'accès en Première année, en deuxième année ou en quatrième année.

Les épreuves des concours sont spécifiques aux établissements, même si un concours commun est organisé par les IEP d'Aix-en-Provence, de Grenoble et de Lyon sous le nom de Sciences Po Rhône-Alpes-Méditerranée.
Un autre concours réunit de la même manière les IEP de Toulouse et de Rennes.

Formations proposées

L’enseignement proposé par les instituts d'études politiques concerne les questions politiques au sens large (incluant les questions sociales, internationales et économiques) du monde contemporain.

Suite à la Réforme lmd du système universitaire français, la formation des IEP est organisée sur 5 ans, découpés en deux cycles.
Le premier cycle, en trois ans, est pluridisciplinaire tandis que le second cycle (en deux ans) permet une spécialisation.
Le diplôme de fin d’études confère le grade de master.

Certains instituts proposent une année d’études à l’étranger.
Les IEP de province se distinguent aussi par une ou plusieurs spécialités d'enseignement, comme le monde arabe à Aix-en-Provence ou le monde asiatique à Lyon.

Débouchés

Les instituts d'études politiques ne préparent pas à un métier en particulier mais offrent une formation pluridisciplinaire incluant du droit, de l'économie, de l'histoire, de la science politique, de la géographie, de la sociologie et des langues vivantes.

Cette formation permet d’acquérir une solide culture générale ouverte à l'international et d’accéder à un large éventail de professions (de la politique aux administrations publiques en passant par les affaires, le journalisme ou encore les métiers du droit).

Elle constitue une excellente préparation aux concours de la haute fonction publique, notamment pour intégrer l' ENA (l'École nationale d'administration) par concours externe.

Plus d'information :

Tag : IEP, instituts d'études politiques, sciences po, science po, sciences po Paris



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis