Strasbourg : Le Quartier Allemand Entre Au Patrimoine Mondial De L'unesco

Après la Grande-île en 1988, c'est au tour du quartier allemand de Strasbourg, la Neustadt, d'être inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Nous vous proposons de découvrir l'histoire et les caractéristiques de ce quartier, qui a été distingué le 9 juillet 2017 par le Comité du patrimoine mondial réuni à Cracovie.

Une page de l'histoire locale

En 1871, au lendemain de la guerre franco-allemande de 1870-1871, l'Alsace et la Moselle sont intégrées à l'Empire allemand.

Strasbourg devient la capitale du nouveau "Reichsland Elsass-Lothringen" et la ville est radicalement transformée.

A partir des années 1880, à l'initiative des autorités allemandes, un vaste chantier commence qui triplera la surface de la ville.

La construction de la Neustadt (littéralement : "la nouvelle ville") a pour objectif d'inscrire dans la pierre le changement de régime et l'avènement du nouveau pouvoir.

Elle vise aussi à loger les immigrants allemands dans des immeubles de standing dotés de tout le confort moderne ("eau et gaz à tous les étages", précisent aujourd'hui encore les plaques en émail sur les façades).

Parmi les bâtiments les plus notables de ce quartier allemand figurent le Palais de l'Empereur, le palais universitaire (en photo ci-dessous), la bibliothèque, l'ancien Landtag (aujourd'hui Théâtre national de Strasbourg, TNS), la gare et l'hôpital civil.




On y trouve aussi des parcs, un jardin botanique et des bains municipaux, sans oublier le Palais des fêtes.

Une architecture éclectique

La Neustadt, également appelée quartier allemand ou quartier impérial, est l'extension de la ville de Strasbourg réalisée par les autorités allemandes pendant la période de l'annexion de l'Alsace-Lorraine, de 1871 à 1914.

Le plan d'urbanisme a été conçu sur la base des projets présentés par Jean-Geoffroy Conrath, l'architecte de la Ville, August Orth, un architecte berlinois et Hermann Eggert, l'architecte du palais du Rhin.

L'espace est structuré par des voies orthogonales, selon les principes haussmanniens, ou concentriques organisées autour de places ponctuées de bâtiments publics ou de parcs.

La construction de ce quartier avait pour but de matérialiser le nouveau pouvoir en place, en particulier sur la place impériale (l'actuelle place de la République).

Cette place regroupe les bâtiments officiels, dont l'imposant palais du Rhin, lieu de résidence de l'empereur quand il se rendait à Strasbourg.

En ce qui concerne le style architectural utilisé (ou plutôt : les styles architecturaux au pluriel), l'éclectisme règne en maître dans ce secteur de la ville situé au nord et au nord-est de la Grande-Ile.

On y reconnaît des édifices de styles néo-gothique, néo-renaissance et art déco.

Les immeubles Art nouveau ("Jugendstil") au décor foisonnant y côtoient d'élégantes villas, tandis qu'au loin se détachent les flèches néo-gothiques de l'église Saint-Paul (photo ci-dessous).




La Neustadt de Strasbourg est considérée comme le meilleur témoignage de l'architecture et de l'urbanisme germanique impérial en France mais aussi en Allemagne.

Elle constitue en effet un ensemble d'une taille et d'une homogénéité exceptionnelles, comme il n'en existe plus ou peu en Allemagne, du fait des bombardements de la Seconde Guerre mondiale.

Une distinction très symbolique

Avec l'extension de la zone classée au patrimoine mondial, l'UNESCO a voulu saluer la singularité et la continuité remarquable de l'ensemble Grande-Île – Neustadt.

D'un côté, la Grande-Ile, autour de la cathédrale de Strasbourg incarne une vieille ville médiévale française. De l'autre, la Neustadt représente la nouvelle ville de la période allemande.

Désormais réunies, elles forment un nouvel ensemble qui constitue, selon le ministère de la Culture, un diptyque représentatif "d'une culture de la ville proprement européenne".
 
Pour le maire de Strasbourg Roland Ries, la décision de l'Unesco constitue "un symbole décisif, pour Strasbourg et pour l'Alsace, de la réconciliation avec notre histoire riche et multiple"




Comme pour souligner l'égalité de traitement entre l'Allemagne et la France, le Comité du patrimoine mondial réuni à Cracovie le 9 juillet 2017 a également élargi le site architectural allemand du Bauhaus à Weimar et Dessau. 

Plus d'information :

Visitez le site : http://unesco.strasbourg.eu/#la-neustadt

Tag : Strasbourg, strasbourg, quartier allemand strasbourg, neustadt strasbourg, neustadt strasbourg unesco, strasbourg unesco, patrimoine mondial france, neustadt strasbourg histoire, neustadt architecture



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis