Manger Local, C'est Bon Pour La Planète

Manger local, c'est bon pour la planète

On les appelle des "locavores". Leur credo ? Manger local pour soutenir les producteurs de leur région et préserver l’environnement. Nous vous proposons de découvrir pourquoi "manger local et de saison" sont les nouveaux mots d’ordre des consommateurs responsables et écolos.

La tendance locavore

Aux Etats-Unis, manger local n’est pas seulement la dernière mode du moment, mais représente une véritable tendance de fond.

Les adeptes de ce nouveau mode de vie, qui se sont baptisés des locavores, consomment exclusivement la nourriture produite dans un rayon allant de 80 à 240 kilomètres autour de leur domicile.

Les raisons de ce choix sont multiples : soutenir la production locale bien sûr, mais aussi manger des produits frais et de qualité et préserver l’environnement en réduisant leur transport. Pour ces consommateurs, l’écologie commence dans l’assiette…

A noter : actuellement, le débat fait rage entre locavores et les partisans du bio car les produits issus de l’agriculture biologique viennent parfois de très loin.

Pourquoi manger local ?

Manger local présente de nombreux avantages pour le consommateur et pour la planète.

Choisir des produits locaux est d’abord un acte respectueux de l’environnement, car le transport des aliments sur de longues distances rejette des gaz à effet de serre.
Selon la Fondation Hulot, un kilo de pommes en provenance d’Afrique du Sud consomme pour son transport 5 litres de gasoil, soit 20 fois plus qu’un kilo de pommes cultivées en France.

Ce choix est aussi un engagement en faveur des producteurs et des agriculteurs locaux et permet le maintien de leur activité.

Enfin, privilégier les produits locaux est aussi un plus sur le plan gustatif. On bénéficie alors de la qualité du produit frais et on évite de manger des produits traités aux pesticides pour supporter de longs voyages.

En pratique

Le mouvement locavore encourage les consommateurs à acheter des produits frais et de saison.

Aujourd’hui, nous sommes habitués à trouver sur les étals des fruits d’été en plein hiver. Mais ce luxe pèse lourd sur notre empreinte écologique car ces produits viennent de l’autre bout du monde. L’alimentation serait responsable de 30% de l’empreinte écologique de notre pays.

Manger local nous invite à un véritable changement dans nos habitudes. Pour y parvenir sans se prendre la tête, il y a plusieurs solutions :
• acheter sur les marchés et/ou dans les AMAP
• faire sa propre cueillette à la ferme
• dans les supermarchés, vérifier la provenance des produits sur les étiquettes
• choisir des produits de saison

A noter : l’hiver est la saison des betteraves, brocolis, carottes, choux, courges, poireaux, oignons, endives, pommes de terre, raisins, pommes, bananes, oranges, pamplemousses… vous aurez l’embarras du choix !

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.desfraisesauprintemps.org/

Tag : manger local, locavore, locavores, tendance locavore, produits locaux, AMAP



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis