Transpiration : 5 Faits Insolites

Transpiration : 5 faits insolites

La transpiration est un phénomène tout à fait normal et naturel. Mais vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les hommes transpirent plus que les femmes ? Ou quels facteurs influent sur notre odeur corporelle ? Voici 5 faits insolites mais scientifiquement prouvés qui vous apporteront des éléments de réponse.

La transpiration est liée à la corpulence

Transpirer permet de maintenir sa température corporelle à 37°C. Or, plus une personne est corpulente, plus elle a de chaleur à évacuer.

C'est aussi la raison pour laquelle les hommes transpirent davantage que les femmes, généralement plus fluettes.

Au cours d'une journée normale, sans effort physique particulier, un homme excrète en moyenne 2,5 litres de sueur contre moins de 2 litres pour une femme.

En cas d'effort, la différence entre les deux sexes est encore plus importante.

L'épilation limite les mauvaises odeurs

Les odeurs corporelles sont moins importantes si l'on se rase ou qu'on s'épile.

En effet, la transpiration sécrétée par nos glandes sudoripares est composée en majorité d'eau et de minéraux et est naturellement inodore.

Les mauvaises odeurs sont dues à la macération de la sueur en contact avec des bactéries. Or, ces dernières adorent s'accrocher aux poils qui maintiennent un taux d'humidité propice à leur prolifération.

L'épilation est un bon moyen de limiter le développement des bactéries et donc des mauvaises odeurs.

Le cycle menstruel influe sur la sueur

L'odeur de transpiration est plus intense chez les femmes juste avant leurs règles.

En effet, les glandes dites apocrines (glandes sudoripares situées notamment au niveau de l'aine, des aisselles et de l'anus) sont sous la dépendance des hormones sexuelles.

Or, ce sont celles qui sécrètent la sueur à l'odeur la plus déplaisante. A contrario, les glandes eccrines qui recouvrent tout le corps produisent un liquide aqueux inodore.

Le seul moyen de contrer ce phénomène hormonal tout à fait normal est d'adopter une hygiène irréprochable et des anti-transpirants du commerce ou leurs alternatives naturelles comme la pierre d'alun ou les produits à base de sauge...

Certains aliments peuvent modifier notre odeur

Si certaines plantes comme la sauge limitent la transpiration quand on les consomme sous forme de tisane, d'autres aliments que nous ingérons peuvent modifier notre odeur corporelle.

Ils contiennent en effet des molécules odorantes qui se retrouvent dans la transpiration.

C'est notamment le cas de l'oignon, des épices et de l'ail. Il faut aussi savoir qu'une alimentation riche en fromage et en protéines entraîne une odeur corporelle plus prononcée.

Par ailleurs, certains médicaments peuvent avoir le même effet !

Les jeunes enfants ne sentent pas mauvais

Normalement, jusqu'à la puberté, les enfants ne dégagent pas d'odeur corporelle désagréable même lorsque leur hygiène n'est pas impeccable.

Si vous remarquez une odeur inhabituelle chez votre enfant, demandez l'avis de votre pédiatre car il peut s'agir d'un symptôme révélant une maladie de la thyroïde ou un diabète. Cela peut aussi être le signe d'une puberté précoce.

A noter : chez les bébés en revanche, en particulier les petits garçons, l'immaturité des glandes sudoripares peut parfois provoquer des odeurs désagréables (leur cuir chevelu sent l'ammoniac ou leurs pieds dégagent une odeur de lait aigrelette...). Dans ce cas, pas d'inquiétude : ce problème disparaît de lui-même avant l'âge de 3 mois.

Plus d'information :

Tag : transpiration, la transpiration, odeur transpiration, transpiration et aliments, transpiration enfant, transpiration bébé, transpiration et pilosité, transpiration et hormones, transpiration pendant les règles



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis