L'huile De Palme : Les Risques Pour La Santé Et L'environnement

L'huile de palme : les risques pour la santé et l'environnement

Présente dans de nombreux produits alimentaires et cosmétiques, l’huile de palme a désormais mauvaise presse. Certaines grandes enseignes se sont même engagées à bannir cette huile dans leurs produits alimentaires, en raison des risques qu’elle présente pour la santé et de son impact sur l'environnement.

Présentation de l'huile de palme

L'huile de palme est l’huile extraite par pression à chaud de la pulpe des fruits du palmier à huile ou Elaeis guineensis.

Très utilisée dans l’industrie agroalimentaire et cosmétique pour son faible coût de production, on la retrouve aujourd’hui dans les aliments les plus divers (chips, biscottes, biscuits, céréales, plats cuisinés…) et dans les cosmétiques comme le shampoing et le savon, y compris le Savon de marseille !

Quels risques pour la santé ?

L’huile de palme est une huile végétale qui contient de la vitamine A et E et du bêta-carotène à haute dose. Malheureusement, après cuisson et raffinage, cette huile perd l’essentiel de ses vitamines.

Autre défaut sur le plan nutritionnel, elle affiche près de 50% d’acides gras saturés (contre 15% dans l’huile d’olive) et contient de l’acide palmitique qui favorise l’obstruction des artères. Pire encore, elle est parfois hydrogénée, un procédé industriel qui entraîne l’apparition d’acides gras trans, encore plus mauvais pour la santé.

Si cette huile n’est pas nocive en soi, il faut éviter d’en consommer en trop grandes quantités car elle peut augmenter le mauvais cholestérol et les risques de maladies cardiovasculaires et de certains cancers.

Et c’est bien là le problème car elle est présente dans plus d’un aliment sur dix ! La moitié des aliments transformés en contiennent car elle leur apporte du moelleux et facilite leur conservation.

Il est donc difficile pour le consommateur d’y échapper, d’autant que son utilisation n’est pas toujours clairement indiquée sur l’emballage. La mention "graisse ou huile végétale" cache très souvent de l’huile de palme…

Quels risques pour l'environnement ?

L'huile de palme est l’huile la plus consommée dans le monde et la demande ne cesse de croître.

Or, l'exploitation très rentable des palmiers à huile constitue une réelle menace pour les forêts de la zone intertropicale. Dans les principaux pays producteurs (Malaisie, Indonésie, Bornéo et Sumatra), la forêt primaire a été détruite à plus de 90% pour laisser la place à des palmeraies.

Cette déforestation massive a de graves conséquences sur l’environnement. Elle entraîne une aggravation des rejets de gaz à effet de serre et une réduction du milieu de vie de nombreuses espèces, dont l'orang-outan.

Premier producteur mondial de cette huile, l'Indonésie est devenue pour cette raison le 3ème plus gros émetteur de gaz à effet de serre, derrière les Etats-Unis et la Chine.

Quelles solutions ?

Plusieurs marques européennes de la grande distribution et de l’agroalimentaire, telles que Carrefour, Nestlé et Unilever, se sont engagées à n'utiliser dans leurs produits que de l'huile de palme certifiée durable d'ici 2012 à 2015.

Si cette huile produite de manière plus "responsable" permet de lutter contre la déforestation tropicale, elle n’est pas meilleure pour la santé.

L’enseigne Casino a quant à elle décidé de supprimer l'huile de palme de ses produits alimentaires en marque propre. Dans un premier temps, deux cents produits seront concernés, puis la totalité d'entre eux d'ici deux ou trois ans, soit environ 570 produits de la marque.

Plus d'information :

Tag : huile de palme, huile de palme nutrition, huile de palme environnement, huile de palme déforestation, huile de palme Indonésie, huile de palme hydrogénée, huile hydrogénée, huiles hydrogénées, matières grasses hydrogénée



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis