Le Silicone Dans Le Shampoing : Pour Ou Contre ?

Le silicone dans le shampoing : pour ou contre ?

Le silicone est un ingrédient très fréquent dans le shampoing sous divers noms barbares tels que Dimethicone, Dimethiconol, Stearyl Dimethicone, Polysiloxane ou Lauryl methicone copolyol... Or, les composants de cette famille font polémique car ils ne sont pas biodégradables et s'accumulent aussi bien sur les cheveux que dans l'environnement. Nous vous proposons de peser le pour et le contre.

POUR : ils facilitent le coiffage

Les laboratoires ont commencé à ajouter du silicone dans le shampoing et les soins capillaires dans les années 1980, car ce composant facilite le démêlage.

Les silicones sont imbattables pour améliorer la glisse, la brillance et le toucher du cheveu. Ils lubrifient et gainent la fibre capillaire en comblant les brèches et les fourches, ce qui facilite le coiffage et rend la chevelure plus docile.

Ils sont même capables de maîtriser les crinières les plus revêches et rebelles et, à ce titre, ces ingrédients ont changé la vie de nombreuses femmes.

Cependant, leur effet n'est qu'un traitement de surface (comme du maquillage sur le visage) et il faut savoir que les silicones n'apportent aucun élément utile à la santé du cheveu.

CONTRE : ils ne sont pas écolo du tout

Le silicone dans le shampoing a longtemps été considéré comme un composant incontournable par les fabricants (d'autant plus que c'est un produit très peu cher !).

Mais il n'a plus la cote aujourd'hui car de plus en plus de consommatrices ont déclaré la guerre aux composants de synthèse.

Et même si l'origine des silicones est naturelle (la silice), les traitements chimiques nécessaires à leur fabrication sont décriés.

Ces composants posent aussi problème car ils ne sont pas biodégradables et s'accumulent dans l'environnement.

C'est pourquoi les fabricants planchent désormais sur des ingrédients de substitution. Parmi les alternatives naturelles, on trouve notamment des sortes de "cires végétales" comme les gommes de guar, de xanthane ou de caroube.

CONTRE : ils sont mauvais pour les cheveux à long terme

L'autre gros inconvénient du silicone dans le shampoing est d'étouffer peu à peu le cheveu.

Certes, les composés siliconés ont pour avantage de protéger les cheveux de la chaleur des brushings réguliers ou des plaques lissantes.

Mais il y a un revers à la médaille : comme ils gainent la fibre, ils rendent les cheveux de moins en moins réceptifs aux autres soins (masques nourrissants et colorations notamment).

Ils ont aussi tendance à plomber la chevelure et à graisser le cuir chevelu.

A long terme, les silicones asphyxient les cheveux et finissent, paradoxalement par les assècher.

Comment s'en passer ?

Si vous décidez de vous passer de silicone dans le shampoing par conviction écologique ou esthétique, vous constaterez que vos cheveux gagnent en légèreté, mais que leur démêlage est plus difficile.

Un petit truc pour reconnaître les composants à bannir : dans la liste des ingrédients, les silicones sont tous ceux dont le nom se termine par -thicone, -thiconol, -siloxane ou -silane.

Vous pouvez être sûr(e) qu'un produit en contient s'il est peu cher et vous promet une réparation express ou des cheveux ultra brillants :(

Les spécialistes estiment que, même quand on cesse d'utiliser tout produit en contenant (shampooing, soin…), il faut environ un mois pour s'en débarrasser complètement !

C'est au prix de cette cure détox pour les cheveux que vous retrouverez une chevelure vraiment en bonne santé et pas seulement en surface et en apparence...

Plus d'information :

Tag : silicone dans le shampoing, silicone dans shampoing, reconnaitre silicone dans shampoing, shampoing sans silicone, effet du silicone sur les cheveux, silicone dans shampoing nom, shampoings sans silicone



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis