La Réserve Opérationnelle En 5 Questions

La réserve opérationnelle en 5 questions

La menace du terrorisme en France suscite des vocations et des désirs d'engagement. Si, vous aussi, vous avez envie de contribuer à la sécurité de notre pays, vous pouvez intégrer la réserve opérationnelle dans l'armée ou dans la gendarmerie. On vous dit tout sur le rôle des réservistes et sur les conditions d'admission.

1- A quoi sert la réserve ?

La réserve opérationnelle, composée de volontaires issus de la société civile et d'anciens militaires, permet de renforcer ponctuellement les effectifs de l'armée et de la gendarmerie en cas de besoin.

Qu'ils aient ou non une expérience militaire préalable, les réservistes reçoivent une formation et un entraînement spécifiques en vue d'apporter un renfort temporaire aux forces armées.

Ils sont appelés en particulier lors du plan Vigipirate ou en cas de crises sur le territoire national (intempéries, menace terroriste, sécurisation d'événements majeurs...).

A noter : il ne faut pas confondre les réservistes militaires, qui servent en uniforme aux côtés de leurs camarades d'active, avec les réservistes citoyens qui sont des bénévoles dans des domaines tels que l'éducation.

2- Comment devenir réserviste  ?

Pour intégrer la réserve opérationnelle, il faut remplir certaines conditions :
=> être français ou ancien militaire engagé à titre étranger volontaire pour servir comme réserviste dans la légion étrangère
=> être âgé d'au moins 17 ans
=> avoir moins de 50 ans si vous êtes militaire du rang (pour les autres catégories de la hiérarchie militaire, la limite d'âge correspond à celle du grade augmentée de 5 ans)
=> être en règle avec ses obligations envers le service national
=> ne pas avoir été condamné à une peine criminelle ou ayant entraîné la perte des droits civiques, l'interdiction d'exercer un emploi public, la destitution ou la perte du grade (pour les militaires)
=> être apte médicalement.

Aucune condition de diplôme n'est exigée pour s'engager dans la réserve opérationnelle des forces armées.

Pour signer un contrat d'engagement à servir dans la réserve (ESR), il vous suffit de vous rendre dans le centre d'information et de recrutement des forces armées (ou de la gendarmerie) le plus proche de chez vous.

Vous devrez fournir un certain nombre de documents, notamment :
=> l'attestation Journée défense et citoyenneté (JDC)
=> une copie d'extrait d'acte de naissance (ou copie du livret de famille)
=> une copie de votre carte d'identité
=> une copie de votre carte Vitale
=> une copie du permis de conduire (le cas échéant)
=> un justificatif de domicile
=> un relevé d'identité bancaire
=> la copie de vos diplômes civils.

3- En quoi consiste cet engagement ?

Devenir réserviste est un engagement qui vous permet de contribuer à la sécurité du pays en garantissant la protection des personnes et des biens, en renseignant, en alertant et en portant secours.

En intégrant la réserve opérationnelle, vous faites le choix de consacrer une partie de votre temps au service de vos concitoyens.

Concrètement, l'engagement dans la réserve est souscrit pour une durée allant de 1 à 5 ans.

La durée des activités à accomplir est déterminée conjointement par l'autorité militaire d'emploi et le réserviste, dans la limite de 30 jours par année civile. En moyenne, un réserviste effectue entre 20 et 30 jours d'activité par an.

A noter : cette durée d'activité peut être augmentée dans la limite de 60 jours par an pour répondre aux besoins des armées, de 150 jours par an en cas de nécessité liée à l'emploi des forces et de 210 jours par an pour les emplois présentant un intérêt de portée nationale ou internationale.

La durée de chacune des périodes d'activité ne peut être inférieure à une demi-journée.

4- Quelle rémunération ?

Les réservistes perçoivent une solde et les accessoires, dans les mêmes conditions que les militaires de carrière.

Ils conservent, ainsi que leurs ayants droit, les prestations maladie, maternité, invalidité et décès du régime de sécurité sociale dont ils dépendent.

La solde perçue en tant que membre de la réserve opérationnelle est exonérée d'impôts. Cette exonération fiscale s'applique indifféremment aux réservistes, quel que soit leur grade.

Par ailleurs, tous les frais inhérents à leur mission (hébergement, transport, alimentation) sont pris en charge par l'institution militaire.

5- Est-ce compatible avec un autre travail ?

Tout réserviste a droit à des jours d'absence de son emploi pour les périodes où il sert dans la réserve opérationnelle.

Il peut s'absenter jusqu'à 60 jours par an (210 jours en cas de circonstances exceptionnelles) si la durée des activités le justifie.

Lorsque les activités accomplies pendant le temps de travail dépassent 5 jours par an, le réserviste doit obtenir l'accord de son employeur, sauf si le réserviste suit une formation professionnelle.

A noter : un réserviste qui accomplit son service pendant son temps de travail doit prévenir son employeur de son absence un mois au moins avant son départ.
Il existe une clause particulière du contrat d'engagement (appelée "clause de réactivité") permettant d'améliorer la disponibilité des réservistes et de les appeler sous un délai de 15 jours.

Quand il sert dans la réserve, le contrat de travail du réserviste est suspendu. Cette absence ne peut être décomptée de ses congés payés et le réserviste conserve tous ses droits en matière d'avancement, d'ancienneté et d'accès aux prestations sociales. Il doit retrouver son emploi à son retour.

Par ailleurs, il ne peut pas faire l'objet d'un licenciement, d'un déclassement professionnel ou d'une sanction disciplinaire parce qu'il est engagé dans la réserve.

Il est possible, sous certaines conditions, de suspendre ou de résilier son engagement dans la réserve.

Plus d'information :

Visitez le site : https://www.reserve-operationnelle.ema.defense.gouv.fr/

Tag : réserve opérationnelle, réserve opérationnelle définition, réserviste militaire, réserve opérationnelle gendarmerie, réserve opérationnelle armée de terre, réserve opérationnelle armée, réserve opérationnelle marine , réservistes, forces armées, gendarmerie, clause, temps de travail, armée, permis de conduire, maternité, sécurité sociale, droit, ayants droit, formation professionnelle, terrorisme, contrat de travail, congés payés, prestations sociales, licenciement, carte Vitale, carte d'identité, France, société civile, plan vigipirate, terroriste, français, légion étrangère, obligations, service national, droits civiques, ESR, citoyenneté, livret de famille, professionnel,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis