La Réforme Du Congé Parental : Des Avis Partagés

La réforme du congé parental : des avis partagésImage ©InnaBalaguer

Le Conseil des ministres a examiné en juillet 2013 un projet de réforme du congé parental. L’objectif affiché est d’inciter les pères à partager ce congé avec les mères. Mais cette réforme ne fait pas l’unanimité. Explications.

Pourquoi cette réforme ?

La réforme du congé parental présentée en Conseil des ministres en juillet dernier a pour but d’inciter les pères à s’occuper davantage de leurs jeunes enfants.

L’objectif de cette réforme est de réduire les inégalités entre hommes et femmes, notamment en matière de carrière professionnelle. En effet, actuellement, 96% des congés parentaux sont pris par les mères et ce choix handicape souvent leur carrière.

Ça change quoi ?

Selon cette réforme du congé parental, le père pourrait prendre 6 mois de congé à la suite de la mère. Mais cette dernière ne pourrait plus s’arrêter que 2 ans et demi au maximum, que le père prenne ou non son congé parental …

En pratique :
• les parents d'un seul enfant, qui ont droit à 6 mois de congé actuellement, pourront prendre 6 mois de plus à condition que ce soit le second parent qui en bénéficie
• à partir de deux enfants, la durée globale du congé restera de trois ans si l’un des parents prend deux ans et demi et l’autre 6 mois
• l’allocation perçue ne changera pas.

Ces changements devraient concerner tous les parents d'enfants nés ou adoptés à partir du 1er juillet 2014.

Pourquoi ça fait débat ?

Cette réforme du congé parental ne fait pas l’unanimité. Si certains approuvent ce plus juste partage des tâches entre hommes et femmes, beaucoup se plaignent du raccourcissement de sa durée pour les mères.

La CAF a d’ores et déjà émis un avis défavorable. Quant au Mouvement mondial des mères France, il a qualifié cette réforme d'"injuste et inégalitaire" et s’est indigné contre ce système "qui ne laissent pas les familles s'organiser comme elles le souhaitent".

Certains pointent du doigt :
• le frein financier : le congé représente une perte de revenus considérable pour les cadres et les professions intermédiaires
• les difficultés que vont rencontrer les familles pour trouver des modes de garde pendant les six mois qui resteront avant la prise en charge de l’enfant en maternelle. Un problème d’autant plus épineux qu’il manque actuellement près de 350.000 places d'accueil de jeunes enfants
• une injustice pour les familles monoparentales et celles dont l’un des membres ne peut pas interrompre son activité (chef d’entreprise, travailleur en CDD ou intérim, cadre dirigeant, profession libérale, commerçant).

La réforme pourrait toutefois être une aubaine pour les pères qui veulent s’investir dans l’éducation de leurs enfants et s’occuper plus longtemps de leur bébé après sa naissance.

Plus d'information :

Tag : réforme du congé parental, réforme congé parental, congé parental, conge parental, congé parental père, congé parental mère, égalité hommes femmes , inégalités, droit, 1er juillet, CAF, France, familles monoparentales, CDD, profession libérale,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis