Le Parfum

Le parfum

Moyen de séduction utilisé depuis la plus haute Antiquité, le parfum crée un sillage subtil et très personnel capable d’éveiller des émotions et des souvenirs. Revenons plus précisément sur l’histoire et la composition de ce produit cosmétique si particulier, qui permet d’affirmer sa personnalité par le biais d’une empreinte olfactive unique.

Les différents produits de parfumerie

Le prix des parfums dépend non seulement de la réputation du produit, mais aussi du taux de concentration du parfum proprement dit dans l'excipient.
On distingue ainsi les eaux légères dosées à 4 %, les eaux de Cologne, dosées à environ 7 %, les eaux de toilette (12 % de concentré) et les eaux de parfum, beaucoup plus chères, car elles présentent un taux de concentration de 18 %

Origines du parfum

Le parfum a été utilisé par tous les peuples de l’Antiquité, en particulier par les Égyptiens qui avaient installé d'importantes fabriques dans la ville d’Alexandrie.
Les techniques de fabrication, qui resteront rudimentaires jusqu'à la fin du Moyen Âge, se limitaient alors à utiliser des produits (comme des écorces, des résines, des racines) broyés, pilés, bouillis et imprégnés de matières grasses.
L'encens est alors le plus prisé des parfums, surtout utilisé dans le cadre de pratiques religieuses, telles que des offrandes ou des embaumements.

Naissance de la parfumerie moderne

Deux innovations vont bouleverser l’histoire de la parfumerie à la fin du Moyen Âge : le perfectionnement de l'alambic, par un système de refroidissement facilitant la distillation et la découverte de l'alcool éthylique, qui va offrir un support différent des huiles ou des graisses.
Au XIVème siècle apparaît ainsi l'Eau de la Reine de Hongrie, un alcoolat à base de romarin et d'essence de térébenthine.
Dès lors, le parfum va être utilisé en Occident pour parfumer les vêtements, et plus précisément les gants, le métier de parfumeur étant alors associé à celui de gantier.
La ville de Grasse, où sont inventées de nouvelles techniques afin de mieux recueillir l'essence des fleurs fragiles, devient la capitale du parfum.
A partir du XVIIIème siècle, on parfume aussi bien son corps que ses vêtements et ses accessoires, mais le vaporisateur ne sera inventé qu’au siècle suivant.
A la fin du XIXème siècle, la production prend une dimension industrielle, avec un conditionnement fabriqué en série, l’apparition des grands magasins et l’arrivée des premiers parfums de synthèse grâce aux progrès de la chimie organique.
Aimé Guerlain fut le premier à mettre au point une fragrance à partir d’éléments de synthèse (de la vanilline et de la coumarine) en 1889 : la parfumerie moderne est née.

Les familles de parfums

Si leur composition exacte est entourée de beaucoup de mystère, les parfums proposés sur le marché sont traditionnellement classés en sept grandes familles olfactives.
Les floraux sont élaborés autour d'une ou plusieurs senteurs florales et se déclinent du frais au capiteux selon les plantes utilisées. Un parfum fondé sur une seule fleur, comme Diorissimo à base de muguet, est appelé un "soliflore".
Les boisés sont dominés par le santal, le patchouli et le cèdre.
Les chyprés ou chypres sont nés après la création du parfum Chypre par François Coty en 1917. Ils sont élaborés à base de bergamote, de mousse, de patchouli et d’une fleur comme la Rose ou le jasmin.
Les hespéridés, frais et légers, sont principalement à base d'agrumes et constituent la dominante des eaux de Cologne.
Les orientaux, famille dont le premier représentant fut Shalimar en 1925, sont dominés par un mélange de vanille et de résines. Sensuels et mystérieux, ils présentent des notes d’ambre et de muscs.
Les fougères, construits sur une alliance de lavande, géranium, vétiver, coumarine, mousse de chêne, sont à la base de nombreuses eaux de toilette masculines, telles que Pour un Homme de Caron, créé en 1934.
Les cuirs, mêlent des senteurs très masculines de miel, de tabac et de bouleau.

Description d'un parfum

Un parfum ne se décrit pas par la liste de ses composants (souvent très nombreux et tenus secrets) mais plutôt en fonction des notes qui apparaissent lors de son utilisation.
Parmi ces notes olfactives, on distingue les notes de tête (les notes les plus volatiles correspondant à la Première impression olfactive), les notes de cœur (qui demeurent pendant plusieurs heures), et les notes de fond (les plus persistantes, qui peuvent rester plusieurs mois sur un vêtement).
Nous vous indiquons ci-dessous l’adresse d’un site où vous pouvez vous inscrire à des ateliers organisés par Thierry Mugler, pour découvrir l’univers magique des parfums.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.ateliersparfums.com/

Tag : parfum, histoire du parfum, composition du parfum, familles de parfum

Avis

  • Bonjour à tous et à toutes, Je suis une grande adepte de parfum, malheureusement les prix en magasin sont souvent trop élevés, je les commande sur http://www.misterparfum.com... il y a une large gamme, des parfums pour hommes, pour femmes et enfant, le tout à des prix défiants toutes concurrences ! Bon shopping ! Sylvie

    01 août 2011

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis