Vêtements Toxiques : Comment Se Protéger ?

Vêtements toxiques : comment se protéger ?

Dans leur livre "Ces vêtements qui nous tuent" paru en juin 2012, les docteurs américains Anna Maria et Brian Clement tirent la sonnette d’alarme. Plus de 8000 produits chimiques, dont certains potentiellement toxiques, interviendraient dans la fabrication industrielle des vêtements. Ces auteurs donnent aussi des conseils pour limiter les risques liés à nos tenues vestimentaires.

Des produits chimiques dans nos vêtements

Pour nous simplifier la vie, nos vêtements sont de plus en plus souvent fabriqués à base de fibres synthétiques infroissables ou antitaches. Mais il y a un revers à la médaille.

Selon les Dr Anna-Maria et Brian Clement, auteurs du livre "Ces vêtements qui nous nous tuent", plus de 8000 produits chimiques, dont certains potentiellement toxiques, interviennent dans le processus de fabrication industrielle des vêtements.

Les fibres textiles, qu’elles soient naturelles et synthétiques, sont toutes excessivement traitées. L'habillement est même devenu le deuxième secteur utilisant le plus de produits chimiques après l'alimentation.

Au contact du tissu, nous absorberions donc de façon répétée de petites quantités de substances chimiques jusqu'à ce que leur accumulation devienne dommageable pour notre santé.

Quelles sont les substances incriminées ?

Parmi les substances pointées du doigt dans ce livre, figurent notamment :
• les phtalates connus pour être des perturbateurs endocriniens
• le formaldéhyde
• les colorants de synthèse principaux responsables de la dermatite de contact
• le plomb
• les nanoparticules d'argent présentes dans les vêtements antitaches et antibactériens
• les fibres téflon utilisées pour rendre les vêtements infroissables.

D’après les Dr. Anna-Maria Clement et Brian Clement, ces substances rendent nos vêtements toxiques car elles peuvent provoquer des irritations de la peau, des allergies et des troubles respiratoires.

Elles pourraient même être liées à l’augmentation de certains cancers et des troubles de la fertilité dans le cas des phtalates.

Comment se protéger ?

Heureusement, quelques gestes simples permettent de limiter les risques pour notre santé.

Voici les précautions proposées par les Dr. Anna-Maria Clement et Brian Clement pour éviter les vêtements toxiques :
• privilégier les fibres naturelles, de préférence "sans solvant"
• éviter les vêtements avec des motifs en plastifiés (car ils contiennent des phtalates)
• éviter les vêtements foncés ou très colorés (car ils ont nécessité beaucoup de colorants)
• porter des vêtements amples plutôt que serrés
• toujours laver les vêtements neufs avant de les porter.

A noter : le label agriculture biologique ne concerne que le mode de culture des fibres (comme le coton) mais ne garantit rien sur les éventuelles teintures et traitements utilisés lors de la fabrication du vêtement.

Il existe cependant d’autres labels tels que GOTS (Global organic textile standard) et Oeko-Tex qui garantissent l’absence de produits toxiques à toutes les étapes de transformation textile.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire "Ces vêtements qui nous tuent" des Dr. Anna-Maria Clement & Dr. Brian Clement (éditions Guy Trédaniel, 14,90 €).

Plus d'information :

Tag : vêtements toxiques, toxicité vêtements, ces vêtements qui nous tuent, vêtements et santé, produits chimiques vêtements, Oeko-Tex, oeko tex, GOTS, label GOTS



Avis

  • Heureuse d'avoir trouvé un site où enfin on aborde ces terribles problèmes d'hypersensibilité chimique multiple, j'en souffre depuis quelques années déjà. Cela n'est pas compris par l'entourage et l'on doit sans cesse expliquer, réexpliquer....

    12 décembre 2013

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis