Photos HDR
 

Le Bronzage

Avec l’arrivée prochaine du printemps, nous allons retrouver le plaisir des bains de soleil. Pourtant, l’exposition aux rayons UV comporte des risques pour la santé et nous ne sommes pas tous égaux face au soleil. Pour que le bronzage reste un plaisir, la modération et la prévention s’imposent. Il est temps de se munir de crèmes solaires protectrices adaptées ou de produits autobronzants qui nous donnent bonne mine sans menacer notre peau.

Pourquoi bronze-t-on ?

Le bronzage est le mécanisme de défense de la peau sous l'action du rayonnement ultraviolet du soleil. Il se traduit par l'assombrissement général ou partiel de la peau (avec l’apparition de taches de rousseur chez les vrais roux).
Ce mécanisme est double :
- sous l'action des rayons ultraviolets, les cellules de la couche superficielle de la peau se multiplient et la peau s’épaissit pour être moins perméable aux rayonnements.
- l’exposition aux rayons stimule la production de mélanine, une substance colorée qui a la propriété d'absorber les rayons ultraviolets (UVB) et donc de protéger la peau. C'est ce processus qui donne à la peau une teinte mate, dorée ou brune.

Précautions à prendre

La protection offerte par la peau face aux UV n'est pas parfaite. Si la mélanine permet de filtrer 90% des UVB, elle ne filtre presque pas les UVA qui provoquent, à long terme, rides, vieillissement prématuré de la peau et apparition de mélanomes.
Le bronzage est un processus lent et la peau est très vulnérable lors des premières heures d'exposition.
Des études ont montré que chaque être humain dispose à la naissance d'un "capital soleil" qui diminue tout au long de la vie et, une fois ce capital épuisé, la peau n’est plus protégée naturellement.

Effets bénéfiques

En matière de bronzage, la modération est le meilleur gage de sécurité.
Si une exposition au soleil trop longue ou trop brutale est dangereuse, une exposition modérée et régulière peut au contraire constituer une protection, sauf chez les personnes dépourvues de la capacité de bronzer.
L’exposition modérée au soleil est également bénéfique à notre organisme dans la mesure où elle provoque la libération d’endorphines, des hormones du bien-être.
Elle contribue aussi à la fixation des vitamines, à la consolidation de la masse osseuse et elle est bénéfique pour Le sommeil et pour le moral.

Les autobronzants

Les produits autobronzants, dont les marques de cosmétiques déclinent de plus en plus de variantes, offrent un joli hâle, artificiel mais totalement inoffensif.
Ils constituent la solution idéale pour paraître bronzé toute l’année sans accélérer le vieillissement de sa peau.
Contrairement au bronzage naturel, ils sont sans danger pour la santé car ils ne contiennent qu'un colorant (dont la couleur est aujourd'hui totalement maîtrisée) associé à des actifs hydratants.
Ils s’adaptent à tous les types de peau, avec une concentration en colorant de 2,5 % à 3 % pour les peaux claires ou 5 % pour les peaux mates.
Avant d'appliquer l’autobronzant, il est conseillé de faire un gommage et de bien nettoyer la peau afin que la coloration tienne plus longtemps de façon uniforme.
Il ne faut pas se baigner dans l'heure qui suit l'application de la crème autobronzante mais, une fois que la coloration a pris, elle résiste à l'eau et à la transpiration.
Ce soin peut aussi être pratiqué en institut, ce qui vous garantit une application parfaite, même dans les zones difficilement accessibles (le dos).

Qu’est-ce qu’un coup de soleil ?

Le coup de soleil est la conséquence la plus courante d’un bronzage trop intense.
Un coup de soleil est une brûlure douloureuse induite par les rayons ultraviolets (UV). La gravité du coup de soleil varie en fonction du type de peau, de la durée et de l'intensité d'exposition, ainsi que de la localisation de la brûlure.
Survenant quelques heures après l'exposition, le coup de soleil disparaît dans les jours qui suivent en faisant peler la peau.
Le traitement consiste avant tout à se mettre à l’ombre, et à boire en abondance pour éviter la déshydratation. Pour un coup de soleil modéré, l’application des crèmes apaisantes "après solaire" ou des crèmes contre les brûlures (de type Biafine) peut suffire. Si des cloques apparaissent, il ne faut pas les percer et les recouvrir d'un pansement stérile.
Un coup de soleil étendu nécessite de consulter au plus vite un médecin.

La prévention

La meilleure arme contre les coups de soleil reste la prévention.
Le geste le plus simple consiste à appliquer des crèmes solaires protectrices adaptées à votre type de peau. Un indice de protection 2 arrête 50 % des ultraviolets, un indice 20 en stoppe 94 % et un indice 60 98 %.
N’hésitez pas à utiliser une crème à indice élevé lors des premières expositions.
Les applications doivent être renouvelées en fonction de la sensibilité de la peau, et surtout après chaque baignade.
Les enfants et les adultes à peau fragile doivent être tout particulièrement protégés, avec des crèmes solaires protectrices à écran total (au minimum indice 20).
Pour un bronzage en toute sécurité, évitez les heures d’ensoleillement maximal (entre 12 et 16 heures) et reportez-vous aux conseils donnés dans le site "soleil info" accessible ci-dessous.

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis