L'ayurveda, La Plus Ancienne Des Médecines Traditionnelles Indiennes

L'Ayurveda, la plus ancienne des médecines traditionnelles indiennes

L’Ayurveda, qui suscite l’engouement en Occident par le biais des massages et soins de beauté ayurvédiques, est une science millénaire née en Inde. Ses principes philosophiques et sa représentation de l’univers ont donné naissance à une médecine traditionnelle toujours pratiquée aujourd’hui en Inde.

Présentation

L’Ayurveda, dont le nom vient du sanskrit âyus : vie et veda : connaissance, science, est une science millénaire.
Elle est aujourd’hui reconnue par l’OMS en tant que "médecine traditionnelle" mais sa pratique n’est pas autorisée en France.

La médecine ayurvédique, née en Inde 5000 ans avant notre ère, repose sur une conception holistique de l’être humain comme de nombreuses autres théories orientales.

C’est une forme de médecine plus préventive que curative, qui considère la maladie comme le résultat d’un déséquilibre.
L’ayurveda, qui prend en compte l’influence de l’esprit sur le corps et réciproquement, est plus largement un art de vivre et une philosophie.

Les principes fondamentaux

Les principes fondamentaux de l'Ayurveda sont présentés dans deux traités médicaux, la Charaka Samhita et la Sushruta Samhita.

Cette théorie envisage l'homme dans sa dimension à la fois physique et spirituelle.
Elle le considère comme un microcosme et un être relié au cosmos sur tous les plans (physique, spirituel, émotionnel).

Dans la conception indienne, l’univers est constitué de 5 éléments fondamentaux (l’éther, le feu, l’air, l’eau et la terre) et chacun de ces éléments est associé une fonction.
Ainsi, l’air est associé au mouvement, le feu au métabolisme, l’eau à la dilution et l’assimilation, la terre au maintien et l’éther à l’énergie cosmique.

Selon les fondements de la médecine ayurvédique, l’hygiène de vie permet de restaurer l’harmonie de l’homme avec son environnement et donc sa santé.
Les facteurs essentiels de la santé sont notamment l’alimentation et la digestion.

Les pratiques ayurvédiques

En médecine ayurvédique, les médicaments de nature végétale, animale ou minérale sont associés à la parole comme méthode de soin et aux postures de Yoga (utilisées ici à des fins thérapeutiques).

Contrairement à une idée répandue, le Massage ayurvédique n’est pas une thérapie mais est destiné à éliminer les toxines avant tout traitement.

Dans le cadre de l’Ayurveda, le diagnostic médical est établi par la prise du pouls (nadipariksha), qui sert à mesurer l’équilibre ou le déséquilibre des doshas dans le corps.

La théorie des doshas

Selon les théories de l’Ayurveda, chaque individu est constitué d’une association unique de 3 éléments ou doshas, appelés Vata, Pitta, Kapha.
Le terme de "dosha" est parfois traduit par "humeur".

Chaque dosha est associé aux éléments de l’univers, aux divinités Shiva, Vishnu et Brahma et à des fonctions du corps humain :
- Vata associé à l’éther et à l’air représente l’énergie vitale, le tonus et la motricité
- Pitta associé à l’eau et le feu intervient dans le métabolisme et l’assimilation
- Kapha associé à l’eau et de la terre représente la fonction de régulation du corps.

La maladie est la conséquence d’un déséquilibre dans la répartition de ces doshas.

Plus d'information :

Visitez le site : http://ayurveda.france.free.fr/index.html

Tag : Ayurveda, médecine ayurvédique, qu'est ce que l'ayurveda ?, dosha, vata, kapha, pitta



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis