Le Compostage

Le compostage

Cette technique, qui vise à transformer les déchets de la cuisine et du jardin en une sorte d'humus, le compost, en les laissant se décomposer sous l'action de micro-organismes a de nombreux avantages pour votre jardin et pour l’environnement.

Les avantages

Le compost est un fertilisant 100 % naturel d'excellente qualité. Il allège la terre et permet des économies d'engrais, de terreau et d'eau.

Le compostage est aussi un geste écologique non négligeable car il permet de diminuer de 30 à 40 % sa quantité d'ordures ménagères. Il détourne de la collecte et du traitement les déchets organiques, ce qui implique moins de pollution et une réduction des coûts. Le compostage est donc un excellent moyen de valorisation des déchets organiques d'un point de vue technique et écologique.

Les déchets à utiliser

- les déchets azotés : des déchets végétaux, de Jardinage (tailles de haies, tontes de pelouse...), des feuilles vertes, des déchets ménagers périssables (déchets des légumes et de fruits).
- des déchets carbonés : des branches broyées, les feuilles mortes, la paille
- les marcs de Café avec le filtre, les coquilles d'œuf
- les litières biodégradables des animaux herbivores
- des morceaux de tissus 100% naturels (laine, coton)

Ne sont pas compostables : les produits gras, les cendres, les restes de viandes, poisson, fromage, les coquilles de noix, noisettes, noyaux, les litières animales et excréments. Et parmi les déchets du jardin, les plantes malades, les plantes récemment traitées, les tontes contenant des plantes grainées, les feuilles de rhubarbe.

Les différentes techniques

La plus courante est le compostage en tas qui permet de composter de grandes quantités et facilite les manipulations. Mais les déchets à l'air libre peuvent attirer les animaux et ne sont pas très esthétiques. Le compostage en tas convient particulièrement aux grands jardins.

On peut aussi stocker les déchets dans un bac en bois ou en plastique, de taille et de forme variables. Cette technique convient aux petits jardins et aux déchets essentiellement alimentaires. Elle évite les nuisances et permet une décomposition plus rapide, mais les manipulations sont malaisées.

Le compostage de surface consiste à répandre sur le sol les tontes et certains déchets de jardin broyés. Elle est réservée aux déchets verts et doit être appliquée avec précaution, car certaines plantes, trop fragiles, risquent d'en souffrir.

Conseils pratiques pour réussir son compost

- Fragmenter les déchets en petits morceaux, surtout les déchets ligneux, et les incorporer petit à petit.
- Mélanger les déchets "carbonés", secs et structurants (déchets de jardin ligneux) et les déchets "azotés", humides et mous (déchets de cuisine, tontes, feuilles fraîches).
- Aérer, brasser, toutes les 3 ou 4 semaines pour fournir de l'oxygène et contrôler l'humidité. L’aération est un facteur essentiel de la réussite du compostage.
Si le compost est trop sec : brasser et arroser en même temps, augmenter la proportion de déchets azotés.
Si le compost est détrempé (brillant, collant, odorant) : brasser, incorporer des déchets "carbonés".
- Ne pas utiliser d'insecticide, cela risquerait de tuer tous les êtres vivants utiles au compost...

Il est aussi conseillé de protéger le compost en fermentation des pluies excessives ou de la dessiccation par le vent et le soleil avec une bâche ou un auvent.

Plus d'information :

Tag : Le compostage



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis