La Culture En Lasagnes En 5 Questions

La culture en lasagnes en 5 questions

La culture en lasagnes est une technique de jardinage étonnante qui permet d'obtenir des fleurs ou des légumes en abondance sur les sols les plus ingrats. Comment ? En utilisant un lit de déchets verts et bruns du jardin. Grâce à cette méthode, vous pourrez recycler vos déchets végétaux et vous dispenser de bêcher et de désherber. Qui dit mieux ?

Quel est le principe ?

La culture en lasagnes ou lasagna gardening en anglais est une technique de jardinage utilisée notamment en permaculture.

Elle doit son nom au fait que l'on effectue ses plantations sur plusieurs couches successives : des couches de matériaux de compostage surmontées d'une couche de terreau.

De même que les véritables lasagnes (alternant des pâtes, de la sauce tomate et de la béchamel), le jardin en lasagnes présente une alternance de couches de résidus bruns et de résidus verts.

Qui l'a inventé ?

Cette technique de jardinage a été inventée dans les années 1990 par l'Américaine Patricia Lanza sous le nom de lasagna gardening ou lasagna bed.

Elle a mis au point cette méthode car son jardin possédait un sol composé d'argile et de cailloux, très difficile à travailler.

Elle a eu l'idée de superposer différents matériaux par couches lors d'une promenade en forêt, en constatant que le sol était formé de différentes couches de feuilles, de débris de bois et de plantes.

Elle a ensuite essayé de reproduire ce que fait la nature dans son propre jardin. Une fois que sa technique de culture en lasagnes a été au point, elle l'a décrite dans un livre paru en 1999 : Lasagna Gardening : A New Layering System for Bountiful Gardens : No Digging, No Tilling, No Weeding, No Kidding.

Quels matériaux faut-il ?

L'un des secrets de la culture en lasagnes est le choix des matériaux : pour créer les différentes couches, on utilise d'abord des matériaux grossiers, puis d'autres de plus en plus fins et l'on termine par une épaisse couche de terreau dans laquelle on va pouvoir faire ses plantations.

En pratique, il vous faut :
=> des résidus bruns en commençant par des cartons épais (marrons et sans vernis), des journaux et des papiers, pour faire barrage aux adventices
du bois sec : rameaux et branches d'arbres broyés, feuilles mortes, paille, tonte et herbes sèches, litière des petits animaux

=> des résidus verts (c'est-à-dire frais) : épluchures de cuisine, tontes et herbes fraîches, marc de café, fumier et compost

=> du terreau et du compost bien mûr (d'au moins un an).

La préparation des matériaux est une étape importante de cette technique de culture car il en faut une quantité suffisante.

Il faut aussi passer les branchages au broyeur et débarrasser les cartons de leurs agrafes, papiers collants et étiquettes.

Enfin, pour réussir une lasagne, il est indispensable d'avoir de l'eau à proximité afin d'humidifier les différentes couches de matériaux.

Comment procéder ?

1- Délimitez la forme de votre lasagne avec des piquets. Elle peut être carrée ou rectangulaire. Sa longueur importe peu, mais sa largeur doit être réduite (1 m à 1,30 m de large maximum) pour faciliter le travail et la récolte.

2- Commencez par disposer des cartons en plusieurs couches, en quinconce, sans laisser de trous. Ajoutez si besoin des journaux ou des feuilles de papier pour combler les vides : cela empêchera les mauvaises herbes de pousser au-dessous.

3- Faites une couche mince (5 cm) de résidus verts riches en eau : épluchures, tonte fraîche, mauvaises herbes et marc de café.

4- Ajoutez par dessus une couche de matériaux bruns secs : broyat, paille, feuilles mortes

5- Répétez les étapes 3 et 4 pour alterner les couches en terminant par une couche de matériaux verts fins (tonte fraîche)

6- Recouvrez l'ensemble d'une couche de compost et de terreau de 15 cm (au final, vos lasagnes doivent atteindre 30 à 40 cm d'épaisseur).

7- Arrosez abondamment : il ne vous reste plus qu'à planter et commencer votre culture en lasagnes !

L'entretien se limite à pailler les plants pour réduire les besoins en arrosage et à ajouter chaque année une couche de 10 cm de terreau ou de compost bien mûr en surface.

Patricia Lanza recommande aussi l'utilisation d'une fourche écologique pour ameublir le sol tout en préservant son écosystème.

A noter : une autre méthode consiste à faire un jardin en carrés. En alternant les différentes couches (cartons, résidus verts et bruns et terreau) dans un carré en bois, vous économiserez du terreau et vous stabiliserez les bords de votre lasagne. Pensez simplement à arroser entre chaque couche pour imbiber les matériaux.

Quels sont les avantages ?

La culture en lasagnes a de nombreux avantages :

=> elle permet de mettre en culture un sol non défriché ou difficile à travailler (caillouteux) ou pauvre 

=> elle permet de créer un jardin potager ou fleuri même là où il n'y a pas de terre, notamment en ville (sur du béton, dans une cour, sur une terrasse ...)

=> elle permet de valoriser les déchets

=> elle limite le travail du jardinier puisqu'il n'est plus nécessaire de labourer, de bêcher ni de désherber

=> grâce à l'absence de bêchage et de désherbant, cette méthode respecte le sol et favorise la prolifération des vers de terre

=> elle est assez facile et rapide à mettre en oeuvre, même pour des jardiniers débutants

=> elle permet de cultiver aussi bien des fleurs que des légumes

=> elle garantit une production rapide et généreuse car les déchets des couches inférieures se décomposent et enrichissent le sol en azote

Plus d'information :

Tag : culture en lasagnes, jardinage en lasagnes, plantation en lasagnes, planter en lasagnes, potager en lasagnes, culture en lasagnes méthode, culture en lasagne, culture en lasagne permaculture, potager en lasagne



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis