La Formation En Alternance

En 2004, près de 246 000 nouveaux contrats d'apprentissage ont été enregistrés dans le secteur marchand, soit 5 % de plus qu'en 2003. La formation en alternance se développe essentiellement au niveau du baccalauréat et dans l'enseignement supérieur. Bien que le secteur public recrute de plus en plus d'apprentis, l'apprentissage y reste assez marginal. Ce type de formation séduit par l’ouverture qu’il offre sur le monde du travail et de l’entreprise.

Présentation

La formation en alternance se définit à la fois comme un mode de travail et un système de formation, dans lequel un apprenti travaille simultanément en entreprise et dans un établissement d'enseignement (un centre de formation d'apprentis, une Maison familiale rurale ou certaines universités).
Généralement pratiquée pour des enseignements professionnels, cette formation est dispensée par le centre de formation et dans une entreprise d'accueil où l’apprenti a un statut particulier, de salarié ou de stagiaire indemnisé ou non.
De nombreux pays ont développé ce type de formation sous des appellations différentes, car il a l’avantage de permettre à l'alternant d’avoir un premier contact avec le monde de l'entreprise.

Les objectifs de cette formation

La formation en alternance a pour but de donner à de jeunes travailleurs une formation théorique et pratique, en vue de l'obtention d'une qualification professionnelle sanctionnée par un diplôme de l'enseignement professionnel ou technologique, un titre d'ingénieur ou un titre répertorié.
Ouvert à tous les niveaux, le contrat d'apprentissage permet d'accéder à plus de 1 400 titres et diplômes correspondant à plus de 450 métiers.

A qui s’adresse cette formation ?

Tout jeune âgé de 16 à 25 ans peut entrer en apprentissage. Des dérogations à ces limites d'âge sont possibles.
L'apprentissage « junior », mis en place par la loi du 31 mars 2006 « pour l'égalité des chances », à compter de la rentrée 2006, donne accès à une formation en alternance aux jeunes à partir de 14 ans.
Il comprend un parcours d'initiation aux métiers, pendant lequel le jeune reste sous statut scolaire, avant la conclusion d'un véritable contrat d'apprentissage. Jusqu'à ses 16 ans, le jeune peut à tout moment, après avis de l'équipe pédagogique et avec l'accord de ses parents mettre fin à sa formation en alternance et reprendre sa scolarité dans un collège.

Les avantages : professionnalisation et souplesse

En 2005, 1 215 Centres de formation d'apprentis (CFA) accueillaient les apprentis à partir de la fin de la 3e. En contact étroit avec le monde professionnel, la formation en alternance est un moyen privilégié pour l'apprentissage d’un métier.
Le Service Académique d'Inspection de l'Apprentissage (SAIA) est placé sous l'autorité du recteur, qui est chargé du contrôle de la qualité pédagogique des CFA.
Des passerelles en direction d’autres voies de formation jalonnent les étapes du cursus : avec son Cap ou BEP en poche, l'apprenti peut, s'il le souhaite, revenir vers l'enseignement général ou poursuivre dans la filière par un bac ou un brevet professionnels qui lui ouvrent les portes de l'enseignement supérieur.

L’organisation de l’alternance

Au sein de l'entreprise, l'apprenti est placé sous la responsabilité d'un maître d'apprentissage qui accompagne l'apprenti tout au long de sa formation, avec pour mission de lui transmettre ses connaissances et savoir-faire et d’assurer le lien avec le centre de formation.
A l'entrée en apprentissage, un entretien est prévu entre l'apprenti, le formateur du CFA, le maître d'apprentissage et, si nécessaire, les parents de l'apprenti.
Il est possible de personnaliser le parcours de formation en alternance, en adaptant la durée du contrat au profil de l'apprenti ou de l'entreprise.
L'apprentissage comporte un minimum de 400 heures de formation théorique et générale par an et du temps de travail en entreprise. Le rythme de l’alternance entre l'entreprise et le centre de formation peut être : 2,5 jours en entreprise, 2,5 jours en centre de formation ; 1 semaine, 1 semaine ; 2 mois, 2 mois ou 6 mois, 6 mois. Chaque rythme a ses avantages et ses inconvénients.
Avec un rythme trop long, l'alternant ne peut pas comparer fréquemment la théorie et la pratique en entreprise et adapter son suivi de formation par rapport à son expérience en entreprise ou l’inverse.
En revanche, un rythme trop court peut perturber l'alternant et/ou l'employeur et risque de réduire les missions données pendant les périodes pratiques à de petits boulots.

Le statut de l’apprenti

La formation en alternance est généralement associée à un contrat de travail spécifique, comme le contrat d'apprentissage ou le contrat de professionnalisation.
Le temps passé en CFA est considéré comme un temps de travail à part entière. Il est donc rémunéré et ouvre l'accès aux mêmes droits (temps de travail, congés payés, retraite...) que les heures en entreprise.
En France, l'apprenti est rémunéré selon un pourcentage du SMIC établi par le Code du travail.
Depuis la réforme de l'apprentissage, les salaires versés aux apprentis sont exonérés de l'impôt sur le revenu dans la limite du montant annuel du SMIC. Comme tout jeune salarié, l'apprenti peut bénéficier d'allocations d'aide au logement et d'un accès privilégié aux foyers de jeunes travailleurs.
Les parents perçoivent les allocations familiales jusqu'aux 20 ans de l'apprenti, si sa rémunération ne dépasse pas 55 % du SMIC.

Evolution de la formation en alternance

Cette filière contribue activement à la féminisation des métiers. La part des femmes dans la formation en alternance représente un tiers des contrats dans le secteur marchand et 41 % des effectifs du secteur public (en 2005).
De plus, l'Union européenne soutient le développement de l'apprentissage grâce aux programmes du Fonds social européen (FSE). L’apprentissage s’ouvre à l’Europe avec le programme Leonardo, qui offre aux apprentis la possibilité d'effectuer des stages dans une entreprise d'un autre Etat membre. Près de 500 entreprises européennes ont accueilli des apprentis originaires d'un autre pays ces dernières années.

Plus d'information :

Tag : formation en alternance, apprentissage



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis