Carnaval De Nice : Quand Le Roi Entre En Scène

Carnaval de Nice : Quand le roi entre en scène

Début du carnaval, moment important pour les Niçois, mais pas seulement. Gralon a suivi le déroulé de la soirée, tendant l'oreille par-ci par-là au grès des commentaires amusants et sous les yeux amusés des plus petits.

19h34 : Départ de Vauban

Le tram arrive vite et en plus, il n'y a personne, un vrai bonheur! Enfin, personne ou presque parce qu'avec toutes ces poussettes partout, au final, il ne reste pas tant de places assises que ça... Les petits, barbouillés, maquillés de toutes les couleurs sont tout excités. Une sortie le soir, comme les grands... Demain, pas d'école alors pourquoi se priver?

19h53 : On stagne, on recule presque

Alors, le principe du tram, c'est qu'il doit aider les personnes à se déplacer... Or, on n'avance pas, les personnes à pied nous dépassent. D'ailleurs elles nous dépassent tellement bien que l'on n'arrive pas à les rattraper. Les voitures se déplacent bien aussi, elles ont même tous les feux verts...
Alors certes, dehors il fait froid et dedans il fait presque bon, mais les enfants qui s'agitent, c'est pas pour le plus confortable. Chacun tente de passer le temps en envoyer nombre de SMS et on entend : "Euh, c'est quand il veut le tram", ou encore "Le chauffeur pourrait au moins nous dire pourquoi il n'avance pas". Tellement logique.
Alors, on respire un grand coup, et on prend son mal en patience...

20h11 : Enfin arrivés

Et oui, là je crois qu'on a battu des records: 37 minutes si mes calculs sont exactes pour rallier la station Vauban à la place Massena... On ne fera pas davantage de commentaire, on espère juste que le spectacle en vaut la chandelle. Et bon en même temps, personne n'est en retard, le Roi n'est pas encore là et il fait tellement froid, qu'on était bien mieux au chaud!
Mais voyons, le spectacle, oui, c'est ça, si si, il a quand même un peu commencé. Regardez donc cette place Massena toutes de lumières vêtues: bleu, jaune, rose... ça nous rappelle un peu Noël et ses décoration.
Les tribunes sont encore bien vides, est-ce normal? Les vendeurs de bombes spaghetti cherchent désespérément des acheteurs, est-ce normal? Il y a une grosse structure gonflable au centre de la place, mais dégonflée, est-ce normal?

20h30 : T'as quelle heure toi?

Alors mon téléphone, ma montre et la montre de mon voisin indique 20h30 et pourtant le speaker nous apprend que dans quelques minutes le spectacle va commencer. En tout cas, je ne sais pas par quelle opération du saint-esprit, mais les tribunes se sont remplies d'un coup d'un seul, et on n'a rien vu venir. A croire que dans le sud, avant l'heure, c'est pas l'heure! Et puis il faut dire que sur toute la durée du carnaval, il n'y a que ce soir que les tribunes sont gratuites, alors pourquoi s'en priver?

20h36 : que la fête commence !

Après l'arrivée du maire, de son conseil municipal, de la Reine du carnaval et de toute une série d'invités VIP et leurs enfants en tribune centrale, la fête peut commencer. Arrive alors toute une délégation de structures gonflables, immenses, volantes et surprenantes. C'est grâce à des câbles tractés par d'étonnants personnages au sol, que ces figurent déambulent sur la place. Elles vont, viennent, se croisent, montent, descendent, et on se croirait dans 20 000 lieux sous les mers.

21h09 : le Roi soleil

Christian Estrosi déclare officiellement ouverte la 127e édition du carnaval de Nice et laisse entrer sa Majesté, le Roi de la Méditerranée. Musique, confetti, les tribunes se lèvent et font honneur au sire de carton-pâte.
Précédé de la Brigade d'Animation des Tribunes et acrobates parfaitement coordonnés, deux hippocampes couleur émeraude annoncent un char monumental. Le Roi culmine à 18mètres de hauteur pour 18 tonnes. C'est le plus grand cher de l'histoire locale.Avec sa tête de chat solaire au menton carré, le sublime souverain apporte toute sa lumière de part son scintillement et ses yeux mobiles truffés de LED.
Derrière lui, son épouse le suit de très près. "Nice, perle de la Méditerranée", présente un char avec en son centre une Reine imposante, une belle niçoise portée par une vague de tissu saphir qui laissent entrevoir six magnifiques coquilles. Alors, ce ne sont pas les sœurs d'Ariel la petite sirène, mais Marianne, la ratapignata (chauve-souris), l'eau, l'air, le feu et la terre.

Y'a pas à dire, c'est année les Povigna se sont dépassés, ont dépassé des records et nous, on passe notre temps à admirer leurs œuvres. Chapeau messieurs, grâce à vous, le carnaval a bien commencé.

Plus d'information :

Tag : carnaval, nice, roi, reine, fête, méditerranée, soleil



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis