Carnaval Sans Frontières : Portrait D'annie Sidro

Carnaval sans Frontières : Portrait d'Annie Sidro

Le Carnaval de Nice est un événement attendu et très populaire qui attire chaque année plus d'un million de personnes. Mais c'est sans compter sur la participation des associations notamment Carnaval Sans Frontières qui invite la magie carnavalesque à envahir toute la ville.

Annie Sidro, présidente de Carnaval Sans Frontières :

Issue d'une famille de carnavaliers niçois c'est tout naturellement qu'Annie Sidro s'est prise de passion pour cet art aussi magique qu'éphémère. Magique par la beauté des réalisations et l'ambiance qui règne pendant les festivités. Éphémère par l'inévitable fin annoncée des chars chaque année.
Trois semaines de festivités dantesques pour 4 à 6 mois de travail de maître.

Annie Sidro est docteur en Histoire, et  possède également un DESS de Psychologie sociale et clinique. Elle a écrit plusieurs ouvrages à propos du Carnaval dont le fameux le Carnaval de Nice et ses fous, Paillassou, Polichinelle, Triboulet dans lequel elle nous explique la valeur symbolique de cet art à part entière.

Elle est sur tous les fronts pour faire découvrir la tradition du Carnaval. Nous avons pu la voir en action durant cette édition 2012 : dynamique et perfectionniste elle se place en véritable reporter de l'événement. Elle possède d'ailleurs une impressionnante collection d'images d'archives, de vidéos, en tout plus de 100 000 documents.

Son travail et son dévouement lui ont valu de recevoir plusieurs distinctions honorifiques :



  • Le Hall of Fame de l’IFEA : International Festivals & Events Association qui regroupe plus de 3500 organisateurs de festivals et événements dans le monde


  • Le titre de Citoyen d’Honneur de l’Etat de Rio de Janeiro pour son action dans le développement des relations culturelles et festives entre la ville et Nice


  • Le titre de Fille d’Honneur du Carnaval de Baranquilla, en Colombie (Carnaval au Patrimoine immatériel de l’UNESCO).

Contributions et actions en faveur du Carnaval

Sa passion et ses connaissances sur le Carnaval lui ont permis d'accomplir des actions fantastiques de mise en valeur du Carnaval.

C'est à Annie, en collaboration avec l'Arrpe, que nous devons les premiers «Charivaris», des carnavals dans les différents quartiers de Nice. Pour que le Carnaval reste une tradition pour les niçois et continue de les enchanter il fallait qu'il soit plus accessible pour eux.
Depuis 1993 elle a également encouragé l'implication de la jeunesse dans les festivités. Ainsi de 1993 à 1996 le service de l'Habitat de la municipalité niçoise avec le Comité des fêtes et le Centre National des Arts de la Rue organisèrent «La Mascarade», «La Parade», «les Ciné-Harlequins» et  «les Babaouettes»
Ces opéras de rue carnavalesques ont été présentés par des jeunes des quartiers de l'Ariane, des Moulins, Vernier, ou encore Bon Voyage. Ils étaient co-produits par : Lieux Publics,Verbes d'Etats et Carnaval Sans Frontières en collaboration avec le service de l'Habitat, le Comité des fêtes et le Rectorat de l'Académie de Nice.

Annie Sidro est depuis 20 ans en étroite collaboration avec les différents Comités du  Carnaval de Nice, de Tenerife, Québec, Aalborg, Kaliningrad, Tahiti, Bradford, et bien d'autres qu'elle conseille pour le Carnaval…

Experte consultante pour L'UNESCO et l'Anct (Association nationale cultures du Monde) elle a énormément voyagé dans de nombreux pays du monde. Elle a été plusieurs fois directrice artistique pour le carnaval de Bradford au Royaume-Uni, celui de Moncton au Canada ainsi qu'à Singapour.

Depuis 2010, sous la direction de l'Office du Tourisme et des Congrès elle est en charge de la totalité des «Charivaris» de quartier à Nice.

La renommée de Carnaval Sans Frontières et Annie Sidro lui ont permis de travailler avec de jeunes tahitiens à l'élaboration de leur propre carnaval … Un succès pour la Polynésie française.

Carnaval Sans Frontières

Créée en 1980, l'association Carnaval Sans Frontières est présentée comme «Une mission de mise en valeur du patrimoine culturel, artistique et festif des Carnavals du monde.»



Présidée par Annie Sidro, elle met en relation des personnes venues des quatre coins du globe qui forment aujourd'hui un grand réseau :

  • Yohann Garcia, Cédric Pignataro, les niçois,

  • Gilbert Lebigre et Corinne Roger de Viarregio et Gianni Ventura de Massafra en Italie, 

  • Maria Augusta Rodrigues de Rio de Janeiro,

  • Jonathan Powks de San Francisco,

  • Clary Salandy Mahogany de Londres,

  • Klaus Bysrupt d'Aalborg au Danemark,

  • Guenna et Macha Danicheski, Moscou,

  • Silvio Botelho d'Olinda, Brésil


  • L'association a pour but de valoriser et faire découvrir la richesse du Carnaval, notamment auprès des jeunes qui sont les futurs moteurs de cet art populaire.
    D'un point de vue artistique, l'association s'oriente dans la recherche de la reconnaissance de l’Art carnavalesque. son but essentiel étant de transmettre le savoir-faire et la passion du Carnaval pour qu'il vive encore de belles années.

    Elle propose également des conseils et services aux villes ou aux organismes pour des projets, elle conçoit pour eux des parades, défilés et corsi carnavalesques.
    Elle propose l'animation d'ateliers de dramaturgie, scénographie, sculpture, réalisation de chars et grosses têtes, création et confection de costumes, animation de groupes de danseurs et animation de groupes de percussions. Ateliers dans les écoles mais également dans les hôpitaux.
    C'est ainsi qu'Annie et ses bénévoles se sont rendus dans des classes pour préparer les «Charivaris» comme à l’école la Digue des Français dont le défilé a lieu le lundi 20 février.




    Enfin, l'association organise des colloques, séminaires, conférences et expositions partout dans le monde. Elle est souvent invitée par les Alliances françaises, Centres culturels, Comités de Carnaval de plus de 40 pays et villes de carnavals du monde entier.

    Le mot de la fin

    Le mot de la fin est pour Annie Sidro. Elle peut être saluée pour son dévouement au Carnaval et les différentes actions qu'elle a menées avec son association et les bénévoles qui en font partie.
    Nous lui avons demandé quelles ont été les actions/réalisations qui l'ont véritablement marquée, émue :
    «J'ai aimé tout ce que j'ai fait : la Mascarade et la Parade en 93 et 94 et les Babaouettes en 96 à Nice. Bradford en 95, Tahiti en 97 jusqu'en 2003 ... une joie immense de voir avec quel talent les Tahitiens développaient leur carnaval d'après mes conseils.
    Singapour en 2000, une très grande émotion de réunir les meilleures troupes de carnaval du monde, dont Mahogany que vous verrez à Nice … ma joie et ma fierté en 2009 d'être à l'initiative du char de Triboulet à Rio sur le Sambodrome, que de belles histoires ... »


    Et que de belles histoires de Carnaval qui nous attendent dans les années futures, grâce à la volonté de nombreux bénévoles et des associations qui partout dans le monde se dévouent pour le Carnaval.

    Plus d'information :

    Visitez le site : http://www.carnavalsansfrontieres.tumblr.com/

    Tag : Carnaval, Carnaval Sans Frontières,Annie Sidro, Carnaval de Nice , Carnaval, Nice, animation, Bradford, carnavals, Niçois, Carnaval de Nice, UNESCO, Aalborg, Rio de Janeiro, Tahiti, 1993, Singapour, chars, carnavalesque, Macha, Moscou, Danemark, Italie, Londres, Clary, San Francisco, Jonathan, Augusta, Olinda, Brésil, sambodrome, 2000, Tahitiens, 2003, Alliances françaises, 20 février, percussions, Grosses Têtes, sculpture, scénographie, dramaturgie, corsi, art populaire, Gianni, patrimoine culturel, 1980, opéras, Centre, niçoise, municipalité, 1996, psychologie sociale, Colombie, Hall of Fame,



Avis

  • Excellente information. Toute l'équipe de notre service annonces location appartement Antibes juan est emballée.

    04 mars 2012

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis