Perturbateurs Endocriniens : Comment Limiter Son Exposition Au Quotidien ?

Perturbateurs endocriniens : comment limiter son exposition au quotidien ?

Alors que les membres de la Commission européenne n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur la définition des perturbateurs endocriniens, il semble que ces substances chimiques dangereuses seront encore longtemps présentes dans notre environnement. Ces composés chimiques qui altèrent notre système hormonal et augmentent les risques de développer de certains cancers, des maladies neurodégénératives et du diabète se cachent un peu partout dans nos assiettes, nos cosmétiques et nos produits ménagers. Voici quelques conseils de bon sens pour limiter votre exposition à ces substances au quotidien.

Dans votre alimentation

Pour éviter d'ingérer des perturbateurs endocriniens ou PE (notamment tout un cocktail de résidus de pesticides), il est conseillé de manger bio autant que votre budget vous le permet.

Privilégiez les produits issus de l'agriculture biologique surtout au rayon des fruits et légumes car les engrais chimiques et les pesticides figurent en première ligne parmi les si controversés PE.

A défaut de manger 100% bio, pensez à bien laver et éplucher tous les fruits et légumes avant de les consommer.

Par ailleurs, il est inutile d'acheter des ingrédients biologiques si vous les cuisinez avec des ustensiles qui sont eux-mêmes des sources de bisphénol ou de phtalates !

Retenez que les contenants et les ustensiles de cuisine ont aussi leur importance et préférez le verre au plastique pour conserver vos aliments.

Utilisez aussi de préférence des ustensiles en acier inoxydable plutôt qu'en plastique et préférez le papier sulfurisé à l'aluminium pour vos cuissons en papillote.

Dans vos produits de beauté

De nombreux perturbateurs endocriniens se retrouvent aussi dans les cosmétiques et les produits d'hygiène, et pas seulement parce que leurs contenants sont généralement en plastique !

Si vous regardez de plus près la composition des produits de beauté vous risquez fort d'y découvrir des substances controversées comme :
=> le triclosan : courant dans les savons, gels douche, dentifrices, déodorants, crèmes et lotions hydratantes, mousse à raser
=> les phtalates : utilisés dans les parfums, la laque pour cheveux, le vernis à ongles et les déodorants
=>les parabens : des conservateurs très courants dans les cosmétiques non bio.

Or, les produits de beauté et d'hygiène entrent en contact avec la peau et les muqueuses, d'où l'importance de les choisir les plus naturels possible.

Pour aider les consommateurs à s'y retrouver, l'UFC-Que Choisir a publié en février 2017 une liste de 185 produits cosmétiques courants contenant des substances toxiques (voir le lien en haut de page, cliquez sur Web !).

Alors, pour éviter les perturbateurs endocriniens, commencez par faire le tri des produits de beauté qui s'accumulent dans votre salle de bain puis ouvrez l'oeil lors de vos prochains achats, en privilégiant là encore les cosmétiques labellisés bio.

Une autre tendance consiste à fabriquer ses produits de beauté soi-même de manière à choisir et à limiter les composants.

Dans votre maison

Dans les maisons, nous sommes cernés de perturbateurs endocriniens, en particulier (quelle ironie !) dans les produits d'entretien censés nettoyer et assainir nos foyers...

Là aussi, mieux vaut apprendre à décrypter les étiquettes car les produits ménagers du commerce sont nombreux à contenir des substances hautement toxiques.

Comme pour les cosmétiques, deux solutions s'offrent à vous :
=> privilégier des produits labellisés
=> ou (pour être plus économe et plus radical) utiliser des astuces naturelles et des produits faits maison.

Les adeptes du ménage bio l'affirment : le vinaigre blanc, le savon noir et le bicarbonate de sodium suffisent pour entretenir sa maison sans abuser de produits chimiques nocifs.

Dernier petit conseil : n'oubliez pas de laver systématiquement vos vêtements neufs avant de les porter.

Les vêtements et les textiles sont en effet imprégnés de produits toxiques (teintures, substances insecticides ou antitaches) qu'il vaut mieux ne pas mettre au contact de votre peau.

Plus d'information :

Visitez le site : https://www.quechoisir.org/action-ufc-que-choisir-cosmetiques-des-substances-indesirables-dans-400-produits-n24514/

Tag : perturbateurs endocriniens, perturbateurs endocriniens produits, perturbateurs endocriniens santé, éviter les perturbateurs endocriniens, limiter perturbateurs endocriniens, perturbateurs endocriniens risques

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis