5 Plantes Médicinales à Cultiver Au Jardin

5 plantes médicinales à cultiver au jardin

Les adeptes de la médecine par les plantes ou phytothérapie le savent bien : les plantes séchées et infusions achetées en herboristerie coûtent cher. Si vous avez la chance de posséder un jardin, profitez-en pour faire pousser vos propres remèdes naturels ! Nous avons répertorié pour vous 5 plantes médicinales à cultiver au jardin.

1- La mélisse apaisante

La mélisse fait partie des plantes médicinales à cultiver au jardin pour ses vertus sédatives et antispasmodiques.

Cette plante aime le soleil et les sols riches et bien drainés. Elle craint par dessus tout l'humidité stagnante.

Vous pouvez la semer dès la fin de l'hiver ou tout début de printemps.

Réservez-lui une place de choix dans votre jardin ou sur votre balcon car elle a le double avantage d'attirer les pollinisateurs et de repousser les moustiques !

L'entretien se limite à désherber et pailler le pied, puis à rabattre la plante après sa floraison.

A noter : c'est juste avant l'ouverture des fleurs que la plante contient le plus d'huiles essentielles ; par conséquent, récoltez de préférence les feuilles à faire sécher avant l'apparition des boutons floraux, en mai ou juin.




La mélisse est un remède efficace contre :
=> l'anxiété, la nervosité et les troubles du sommeil
=> les palpitations d'origine nerveuse
=> les spasmes intestinaux et digestifs
=> les colites.

2- Le bleuet pour les yeux

Fleur connue pour ses bienfaits pour les yeux, le bleuet décongestionne les paupières gonflées et apaise les irritations oculaires.

Cette plante annuelle n'a que des avantages ! Elle est décorative, mellifère, rustique et facile à cultiver.

Vous pouvez la semer au printemps, directement en pleine terre, dans un endroit ensoleillé et plutôt sec (car elle craint l'oïdium).

Elle ne craint pas le calcaire et ne demande pas de soins particuliers.

Elle fleurira l'année suivante puis se ressèmera toute seule. Vous pouvez rabattre la plante une fois ses fleurs fanées pour profiter d'une seconde floraison !

Pensez également à diviser les touffes tous les 3 ans pour leur redonner de la vigueur.




Utilisée en compresse d'infusion ou en bain d'œil, le bleuet soulage les conjonctivites et les inflammations des paupières.

3- La bourrache, comestible et bienfaisante

Les petites fleurs bleues en étoile de la bourrache sont à la fois jolies, comestibles et bienfaisantes.

Elles sont d'ailleurs de plus en plus utilisées pour décorer les plats ou les salades.

Cette plante aime le soleil et les sols meubles et légers, y compris calcaires. Vous pouvez aussi la cultiver en pot, à condition de l'arroser suffisamment

Rustique et facile à vivre, la bourrache se ressème toute seule d'une année sur l'autre.

Ses fleurs se récoltent à la fin du printemps.




La bourrache est indubitablement l'une des plantes médicinales à cultiver au jardin car elle fait partie de la pharmacopée populaire depuis le Moyen-Age !

Préparez-la en tisane pour ses vertus expoctorantes et anti-tussives (en cas de rhume ou de bronchite ...) ou pour son action diurétique.

4- La mauve multi-usages

La mauve est une autre fleur aux multiples vertus et usages médicinaux.

Que vous la semiez en godet ou à la volée en printemps, cette jolie fleur s'installera facilement dans votre jardin, au point de devenir parfois envahissante...

Elle apprécie une exposition ensoleillée et tous les sols bien drainés, même pauvres ou un peu calcaires. Elle ne nécessite pas d'arrosage.

Ses fleurs se récoltent de juin à septembre, par temps sec, et doivent être séchées très rapidement pour bien se conserver.




L'infusion de fleurs, de couleur bleutée, a plusieurs usages externes et internes :
=> elle calme les irritations de la peau et apporte de la douceur à l'épiderme
=> elle peut être utilisée en bain de bouche et gargarismes en cas d'angine
=> elle peut être utilisée en compresses sur les yeux en cas de conjonctivite
=> en usage interne, elle calme la toux et les maux de gorge
=> elle apaise l'acidité gastrique
=> elle contient des mucilages qui facilitent le transit intestinal (cette plante est un laxatif doux sans contre-indication même pour les enfants).

5- L'arnica contre les petits bobos

L'arnica est une plante vivace qui pousse normalement en montagne, d'où son nom botanique Arnica montana !

En France, cette espèce est protégée alors, plutôt que de la cueillir dans la nature, vous pouvez essayer de la cultiver au jardin.

Il est vrai que sa culture est délicate, mais cette plante en vaut la peine car elle est très utile !

Semez en pleine terre vers la fin de l'été, en espaçant les graines de 30 cm. Choisissez un emplacement ensoleillé et maintenez une certaine humidité du sol.

Attention, cette plante ne supporte pas le calcaire.

Ses fleurs, d'un joli jaune orangé, s'épanouissent à la fin du printemps. Elles se récoltent de préférence le matin et doivent être séchées avant usage.




La fleur d'arnica s'utilise exclusivement en usage externe (elle est toxique si on l'ingère).

Vous pouvez l'utiliser :
=> en infusion pour compresse : laissez infuser les fleurs séchées 15 minutes dans de l'eau bouillante. Filtrez et utilisez sans attendre.
=> en macérat huileux : placez les fleurs séchées dans un bocal en verre, couvrez d'une huile végétale à hauteur, refermez le bocal et laissez macérer au moins un mois, à l'abri de la lumière. Filtrez et conservez au frais, dans un flacon en verre teinté.

Attention : il ne faut pas appliquer ces préparations sur des plaies ouvertes ou même de simples égratignures !

Elles vous serviront pour apaiser les douleurs musculaires et articulaires, et soigner les hématomes (bleus), les oedèmes (bosses), les contusions (coups sans égratignures).

Plus d'information :

Tag : plantes médicinales, plantes médicinales au jardin, cultiver plantes médicinales, plantes médicinales à cultiver, quelles plantes médicinales cultiver, faire pousser plantes médicinales, mélisse, bourrache, mauve



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis