Les Différents Thés : Guide Pratique

Les différents thés : guide pratique

Les différents thés ne proviennent pas de différentes espèces de théier, mais sont obtenus à partir des mêmes arbres, en traitant différemment les feuilles récoltées. Comme pour le vin, chaque cru de thé reflète les caractéristiques d’un terroir, notamment la nature du terrain, le climat et le moment de la cueillette.

Présentation

Le théier (ou Thea Sinensis) est une plante originaire d’Asie, appartenant à la famille du camélia.
A l’état sauvage, c’est un arbre pouvant atteindre des hauteurs considérables, mais pour produire du thé, il fait l’objet de tailles constantes qui le maintiennent à l’état d’un arbrisseau.
Cet arbrisseau donne de jeunes bourgeons pointus qui produiront le thé.
Les différents thés ne sont pas issus de différentes espèces de théier, mais d’un traitement différent des feuilles récoltées.

Thés verts

Les différents thés sont généralement classés en grandes catégories : les thés blancs, jaunes, verts, bleus, noirs ou mûrs.
Les thés verts sont des thés non fermentés, issus d’une préparation spéciale destinée à neutraliser l'oxydation naturelle des feuilles.
On distingue principalement deux méthodes :
- la méthode chinoise consiste à faire sécher à sec les feuilles fraîchement cueillies dans des bassines de cuivre chauffées à une température de l’ordre de 100°C ; c’est ainsi que sont confectionnés les thés Lung Ching, Chun Mee ou Gunpowder.
- la méthode japonaise consiste à faire chauffer brusquement les feuilles à la vapeur dans une cuve spéciale (pour obtenir, par exemple le Sencha).
Les différentes qualités de Thé vert, dont les principaux producteurs sont la Chine, Formose et le Japon, se distinguent par leur couleur, leur arôme et leur apparence.
Le Thé vert peut se présenter en poudre comme le matcha japonais.
Mariage Frères propose un Thé vert exclusif en provenance de l’Inde, l’Imperial Himalaya aux notes de vanille, de fruits et de fleurs, ainsi que le Gyokuro (“Rosée précieuse”), le Thé vert le plus noble, le plus raffiné et le plus précieux du monde.

Thés jaunes

Les différents thés jaunes viennent de Chine, où ils sont une spécialité depuis le 16 ème siècle (dynastie Ming).
Ce type de thé, fabriqué à partir du Thé vert, subit une légère fermentation à l'étouffée (par un chauffage doux à 50°), ce qui lui donne une odeur douce et savoureuse.
Ses feuilles ne sont jamais travaillées pour leur donner une certaine apparence et prennent un ton jaune, couleur symbolisant la perfection et la félicité en Chine.
On distingue traditionnellement :
- le thé jaune de bourgeons
- le thé jaune à petites feuilles, composé de jeunes pousses
- le thé jaune préparé avec des feuilles plus larges.

Thés blancs

Les différents thés blancs, également d'origine chinoise (de la province de Fujian), sont des thés très délicats qui ne subissent aucune fermentation, mais dont les feuilles sont simplement séchées à l'air libre.
Le Thé blanc tire son nom de la couleur blanc argenté de ses feuilles et de la présence sur celles-ci de duvet blanc.
La production de ce Thé est extrêmement réduite car sa fabrication exige des manipulations très soignées.
Il existe deux grandes variétés de Thé blanc :
- le Pai mu tan “pivoine blanche”
- le Yin zhen “aiguilles d’argent”, un Thé prestigieux et rare, composé des plus beaux bourgeons issus d’une cueillette qui n’a lieu qu’une fois par an ; il développe des arômes évoquant les fleurs sauvages et donne, en bouche, un bouquet délicat et fleuri de jeunes bourgeons à peine éclos.

Les thés bleus

Les thés bleus sont des thés semi-fermentés, d'origine chinoise ou taiwanaise, couramment appelés qing chà "thés bleu-vert" ou thés Oolong (ce qui signifie “dragon noir”).
Il existe deux grandes méthodes de confection des différents thés bleus : dans la méthode chinoise, la fermentation n'est que de 12 à 15 %, alors que dans la méthode de Formose, elle s’élève à 60 ou 70 %, avant d’être interrompue par chauffage dans une bassine en fer.
Ces thés très prisés ont une saveur intermédiaire entre les thés noirs et les thés verts.
Le Thé Oriental Beauty venant de Formose est recommandé par Mariage frères pour accompagner la dégustation des caviars.

Thés noirs

Les thés noirs sont des thés oxydés issus d'un processus de fabrication comprenant les cinq opérations suivantes : flétrissage, roulage, fermentation, dessiccation et criblage.
Les différents thés noirs sont généralement classés suivant l’aspect des feuilles, qui n’a pas d’incidence sur la qualité du thé.
Ainsi, les thés à feuilles brisées (appelés thés Broken) ou broyées (Fannings) ont les mêmes qualités que les thés à feuilles entières.
Les thés à feuilles broyées sont plus corsés que le Thé Broken.
La famille des thés noirs est la plus grande et la plus répandue dans le monde et inclut les thés Darjeeling, Assam et Nilgiri, originaires de différentes régions en Inde, ainsi que le Thé de Ceylan, originaire du Sri Lanka. Le cru de Ceylan le plus réputé est le Nuwara Eliya.

Thés mûrs

Les thés mûrs, dont font partie les Pu-Erh, sont apparus au début de la dynastie Tang.
Ils se distinguent du Thé noir par une fermentation spécifique, consistant en un long processus de maturation.
Ces différents thés sont conservés plusieurs années dans des pots en terre entreposés dans des caves fraîches.
Ils sont les seuls à se bonifier au fil des ans comme les grands vins.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.mariagefreres.com/

Tag : différents thés, crus de thés, thé vert, thé noir, thés, thé



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis