Politique : C'est Quoi, La Démocratie ?

Politique : c'est quoi, la démocratie ?

Depuis le mouvement des Gilets jaunes et l'ouverture du Grand débat national, on entend beaucoup parler de "démocratie participative" et d'"exercice démocratique inédit". Mais au fait, c'est quoi la démocratie ? Éléments de réponse.

Comment la définir ?

Le mot démocratie vient du grec ancien et a été inventé à Athènes il y a 2500 ans.

Il se compose de deux racines grecques : demos, "le peuple", et kratos, "le pouvoir".

Ce mot signifie donc littéralement "le pouvoir (exercé) par le peuple".

Pour reprendre la célèbre formule d'Abraham Lincoln, le seizième président des États-Unis, la démocratie est "le gouvernement du peuple, pour le peuple, par le peuple".

Comment fonctionne-t-elle ?

La démocratie est née en Grèce, à Athènes, au Ve siècle avant J.C.

Même si son fonctionnement a évolué depuis, ce système politique a toujours pour principes de permettre aux citoyens :
=> de s'exprimer librement
=> de choisir leurs représentants

Dans ce système où le pouvoir appartient à l'ensemble des citoyens, ces derniers exercent leur souveraineté en votant.

Aujourd'hui, en France, nous vivons sous une République démocratique et nous votons pour des personnes qui vont nous représenter et prendre des décisions en notre nom. C'est pourquoi on parle de démocratie représentative.

On peut d'ailleurs constater que les citoyens sont appelés à voter à de multiples occasions : pour choisir leur Président de la République, mais aussi leurs députés à l'Assemblée nationale, leurs députés européens ou, à un échelon plus local, le maire de leur commune.

Comment reconnaître un régime démocratique ?

Une démocratie est souvent une république, mais pas toujours... Il existe aussi des monarchies constitutionnelles qui sont démocratiques, par exemple au Royaume-Uni.

Les régimes démocratiques se reconnaissent au fait que le pouvoir est détenu par plusieurs représentants du peuple.

Contrairement à ce qui se passe sous une monarchie absolue ou une dictature, tous les pouvoirs ne sont pas concentrés dans les mains d'un seul homme. On parle d'ailleurs de séparation des pouvoirs.

En France, par exemple :
=> le pouvoir exécutif, qui consiste à donner une direction au pays, est détenu par le Président de la République et son gouvernement
=> le pouvoir législatif, qui consiste à voter les lois, est détenu par le Parlement
=> le pouvoir judiciaire, qui consiste à vérifier que les lois sont bien appliquées, revient aux juridictions.

Ce système a pour objectif de garantir que les libertés, l'égalité entre tous les citoyens et la justice sont bien respectées.

Quels sont les avantages de ce système ?

Aujourd'hui, en France, nous vivons sous une démocratie libérale, c'est-à-dire qui protège les droits des individus et des minorités.

Notre régime politique garantit le respect des libertés individuelles et collectives, ainsi que l'égalité de droit entre tous les citoyens.

Cela permet à chaque Français d'avoir certains droits comme le droit de se déplacer librement, le droit de pratiquer sa religion ou encore le droit d'exprimer son opinion.

Même s'ils nous semblent "normaux" et "naturels", ces droits ne sont pas garantis partout dans le monde, en particulier sous les régimes dits "autoritaires".

C'est quoi, la démocratie participative ?

La démocratie participative dont on entend beaucoup parler depuis l'ouverture du Grand débat national le 15 janvier dernier consiste, sous un régime déjà démocratique, à accroître la participation des citoyens à la vie politique.

Concrètement, elle peut être mise en oeuvre sous la forme de pétitions, de débats ou d'initiatives citoyennes.

Sa mise en place nécessite la création d'organes au plus près des citoyens ou bien l'augmentation de la fréquence des votes.

Il ne faut pas la confondre avec la démocratie directe, système dans lequel la population décide directement de la politique à suivre.

Dans notre système (qui est une démocratie représentative), le référendum est l'une des rares formes de "démocratie directe" puisque les citoyens sont appelés à donner directement leur avis en répondant par oui ou par non à une question.

Quelles sont les dérives possibles ?

Dès sa création, la démocratie a soulevé de vives critiques. Ainsi, le philosophe grec Socrate alertait déjà sur le fait que ce régime pouvait entraîner des dérives démagogiques.

Son élève Platon évoquait quant à lui un régime de la "bêtise humaine", basé sur la convoitise et non sur la sagesse !

L'historien grec Polybe, au livre VI de ses Histoires, explique que toutes les formes de gouvernement (la royauté, l'aristocratie et la démocratie) peuvent entraîner des dérives : la royauté se corrompt en tyrannie, l'aristocratie en oligarchie et la démocratie en ochlocratie ("gouvernement de la multitude").

Sous une ochlocratie, le peuple perd son unité et se mue en une collection d'individus incontrôlables. L'idéal de gouvernement par le peuple se transforme alors en domination d'une populace aveugle...

Et pourtant, les autres dérives que sont la tyrannie et l'oligarchie sont encore pires.

Nous pouvons donc conclure en reprenant la phrase de Churchill : "La démocratie est le pire des régimes à l'exception de tous les autres".

Plus d'information :

Tag : démocratie, démocratie définition, democratie definition, démocratie en philosophie, démocratie participative, démocratie dérives, dérives de la démocratie, démagogie, ochlocratie



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis