vous êtes ici : Accueil > Articles > Matériel et Consommables > Matériels Industriels > Plastique et Caoutchouc

Les emballages alimentaires : guide pratique

Au supermarché, les consommateurs sont de plus en plus nombreux à lire les étiquettes pour connaître la provenance et la composition exacte des produits. Mais ce sont à présent les emballages alimentaires qui suscitent la méfiance. Entre aluminium, bisphénol A et autres plastiques, on ne sait plus de quoi il faut se protéger. Voici un petit guide pratique pour décrypter les emballages.

Partager

Un pictogramme à connaître

De plus en plus de consommateurs soucieux de leur santé se demandent si les emballages alimentaires sont toxiques. On a en effet appris que le bisphénol A (un perturbateur endocrinien) était présent dans certaines bouteilles en plastique et dans le revêtement intérieur des boîtes de conserve.

En Europe, l’absence de toxicité d’un matériau est garantie par un pictogramme représentant un verre à pied et une fourchette (image ci-dessus). Ce pictogramme indique que le matériau utilisé est inerte envers les aliments et les boissons.

Dans des conditions normales d’utilisation (pas de surchauffe ou de contact avec des produits toxiques), il n’y a pas de migration de matière entre le contenant et le produit qu’il soit aqueux, gras, acide ou même alcoolisé.

A noter : ce pictogramme peut figurer non seulement sur les contenants alimentaires mais aussi sur des ustensiles de cuisine, des gants et des jouets pour bébés.


Les différents emballages plastiques

Les emballages alimentaires en plastique ne sont pas faciles à différencier les uns des autres. Pour connaître leur composition, il faut dénicher un pictogramme en forme de triangle pas toujours évident à trouver (il figure par exemple sur le fond des bouteilles).

Le code SPI classe les plastiques en 7 catégories désignées par un chiffre de 1 à 7 :
• 1 = polyéthylène téréphtalate : utilisé dans les bouteilles d’eau ; il est conseillé de ne pas les remplir indéfiniment et de ne pas les laisser à la chaleur (au soleil par exemple)
• 2 = polyéthylène haute densité : utilisé dans les bouteilles de lait et les tupperwares ; ce matériau est plutôt sûr mais il vaut mieux éviter d’y réchauffer les aliments au micro-ondes
• 3 = polychlorure de vinyle ou PVC : utilisé dans certaines bouteilles et dans les films alimentaires, il contient des phtalates et du bisphénol A ; il faut l’éviter autant que possible
• 4 = polyéthylène basse densité : utilisé dans les sachets et sacs plastiques, il est considéré comme plutôt sûr
• 5 = polypropylène : utilisé pour les pots de yaourts et les barquettes de beurre, il est plutôt sûr
• 6 = polystyrène : utilisé pour les barquettes de viande et de poisson et certains gobelets ; attention : sous l’effet de la chaleur, il libère du styrène qui est un cancérigène et un perturbateur endocrinien
• 7 = autre ou PC : utilisé dans les bouteilles de ketchup et certains biberons, il contient du bisphénol A ; il faut donc l’éviter autant que possible


Les bons réflexes

Pour éviter l’éventuelle toxicité de certains matériaux, il est conseillé de choisir avec discernement ses emballages alimentaires, mais aussi d’adopter quelques bons réflexes :
• ne pas chauffer ou réchauffer les aliments dans un contenant en plastique
• ne pas filmer les récipients avant de les passer au micro-ondes
• ne pas mettre de film plastique en contact direct avec les aliments
• ne pas mettre le papier aluminium au contact d’aliments acides
• préférer le papier sulfurisé au papier aluminium pour la cuisson en papillote.


Auteur :   |   Date de création : 21/03/2012   

Tag : emballages alimentaires, les emballages alimentaires, conditionnement alimentaire, emballages alimentaires toxiques, emballages alimentaires plastiques, bisphénol A, plastique alimentaire, aluminium

 

Les emballages alimentaires : guide pratique
Votre avis
Déjà membre
Email :
Mot de passe : mot
Nouveau membre
Email :
pseudo :

Donnez une note :
Votre avis :

Verification ... Enregistrement ....
 
Mercredi 20 Août 2014, Bonne fête aux Bernard, Bernhard, Philibert, Philiberte, Sam, Sammy, Samuel, Samy,
Publicité

Gralon sur les réseaux sociaux

A lire aussi sur le sujet

Top recherches

bisphénol A,

Statistiques
  • +2.5 millions de visites uniques mensuelles
  • +80 000 sites inscrits
  • +200 000 membres