Les Différentes Encres

Les différentes encres

L'encre, qui sert à marquer un support papier ou textile, est utilisée pour l'écriture, le dessin, ou encore l'impression. Nous vous proposons de découvrir les caractéristiques et la composition des différentes encres utilisées dans l’imprimerie.

Composition de l’encre d’imprimerie

Les différentes encres utilisées pour l'imprimerie sont des mélanges pouvant contenir jusqu'à 20 constituants différents.

Quel que soit le procédé d'impression auquel elles sont destinées, leur formule contient toujours les éléments suivants.
- La matière colorante représente entre 5 et 25% du produit final.
Il s’agit généralement de pigments très fins en suspension dans le "véhicule", même si on peut aussi utiliser des colorants qui ont un meilleur rendu de couleur (ou gamut).

- Le véhicule, qui entre à environ 70% dans la composition de l’encre, est la phase fluide du produit.
Ce mélange de polymères, de diluants et/ou de solvants (résines dures, huiles végétales ou distillats pétroliers) sert à transporter les pigments sur le support papier et à les fixer.
Selon le type de véhicule utilisé, le mode de séchage et les principales caractéristiques du film d'encre (résistance, adhésion) seront différents.

- Les additifs représentent environ 10% du produit final et permettent d'optimiser les caractéristiques de l'encre pendant et après l'impression (résistance, amélioration du brillant).
Il s’agit notamment de cires (animales, végétales, minérales ou synthétiques), de sels de métaux (cobalt et manganèse) et de composés anti-maculants (particules de silice ou d'amidon).

L’encre pour impression offset

L'encre d’imprimerie a un aspect très différent selon le procédé d'impression auquel elle est destinée.
Ainsi, l'encre employée en Impression offset a une consistance visqueuse ou pâteuse, alors que les différentes encres utilisées par l'héliogravure, la flexographie, la sérigraphie et le jet d'encre sont beaucoup plus liquides.

En Impression offset l'encre utilisée est Grasse et ne coule pas car ce procédé d’impression repose sur l'antagonisme entre l’eau et l’encre.
Sa composition chimique et son degré de viscosité dépendent du mode de séchage (séchage UV, hot-melt...).

Les pigments, qui doivent présenter un très bon pouvoir colorant et être compatibles avec la solution de mouillage, sont généralement choisis en fonction de la nature du support.

Les encres à solvants

Les encres à solvants sont utilisées en héliogravure et en flexographie.
L'héliogravure nécessite une encre à faible viscosité et au séchage très rapide.
La méthode de séchage la plus courante est donc l'évaporation d'un ou plusieurs solvants volatils, malgré la toxicité et le caractère très inflammable de ces composants.

En flexographie, procédé principalement utilisé dans l'impression des emballages, on utilise soit des encres à solvants soit des encres à l’eau.

Le séchage des différentes encres à solvants employées en héliogravure ou flexographie se fait par évaporation de ces solvants lors du passage de l'imprimé dans un four à air chaud.

Les encres pour procédé jet d'encre

Différentes encres peuvent être utilisées avec le procédé jet d'encre car celui-ci se subdivise en différentes méthodes d'éjection : le jet continu ou la goutte à la demande.

Le jet continu requiert une très bonne qualité d'encre, sans quoi les buses d'éjection risquent de se boucher.
L’encre utilisée contient généralement des solvants même si l’on cherche actuellement à développer des encres à base d'eau pour des raisons environnementales.
Les additifs jouent aussi un rôle très important dans la qualité de l'encre, car ils servent à en améliorer la fluidité, l'adhésion et la conductivité (un paramètre déterminant dans le procédé à jet d'encre continu).

Les encres à l’eau

Les différentes encres à base d'eau sont en plein développement pour tenter de résoudre les problèmes environnementaux posés par les solvants.
Elles permettent notamment de réduire les coûts du retraitement des solvants.

Aujourd’hui largement répandues en flexographie, elles commencent à être utilisées en héliogravure.
D’abord limitées à des supports poreux comme le papier et le carton, ces encres permettent désormais d'imprimer des supports variés.

Elles sont composées de 45 à 75% d’eau, pour 10 à 20% de pigments, 10 à 15% de résine, 1 à 7% d’additif et seulement 0 à 10% de solvant.

Plus d'information :

Tag : différentes encres, encres, encres imprimerie, encre offset, jet d'encre



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis