L'histoire Du Vin

L'histoire du vin

Depuis l'aube des temps, la vigne et le vin ont marqué de leur empreinte les civilisations. Non seulement ils ont modelé les paysages et favorisé le commerce, mais ils ont aussi contribué à forger des mythologies et des religions, des traditions et des habitudes alimentaires. Nous vous proposons de retracer l’histoire du vin et son influence sur l'histoire des hommes.

Des origines mythiques

L'histoire du vin a des origines si anciennes que ce breuvage est mentionné dans les premiers écrits connus.
Ainsi, la plus ancienne œuvre littéraire connue, un récit babylonien datant de 4000 ans, parle déjà du vin.

Dans la Bible, la culture de la vigne est attribuée à Noé, le premier agriculteur : "Il planta une vigne et il en but le vin".

L’apparition de la viticulture

L’histoire du vin commence avec le passage progressif de la vigne sauvage à la vigne cultivée, vraisemblablement au septième millénaire avant notre ère.
La vigne aurait fait son apparition 7000 ans avant Jésus-Christ dans le Caucase et en Mésopotamie. Elle aurait été domestiquée par les peuples d'Asie occidentale (les Sumériens, les Babyloniens et les Assyriens).

Dès 3000 ans avant Jésus-Christ, elle était cultivée en Égypte et en Phénicie.
Le bassin méditerranéen, où la culture de la vigne s'est pleinement épanouie sous l’impulsion des Grecs et des Romains, est le berceau de la civilisation du vin.
Les vignes gagnèrent la Sicile et l'Italie du Sud, puis le sud de la France et l'Espagne, avant de s’étendre vers l'intérieur du continent européen.

Après la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb le 12 octobre 1492, le vin partit à la conquête d'un monde nouveau.
Les vignes s’étendirent sur ce nouveau continent, puis en Afrique du Sud, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

La naissance du vignoble français

Le premier vignoble de France a été implanté à Massalia, l’actuelle ville de Marseille 600 ans avant JC.
La vigne y a été apportée par les Phocéens, mais ce sont les Romains qui ont répandu la culture de la vigne à travers toute la Gaule et jusqu’en Grande-Bretagne.

Au Ier siècle, la vigne se répand dans la vallée du Rhône.
Elle apparaît en Bourgogne et dans le Bordelais au IIème siècle, atteint la Vallée de la Loire au IIIème siècle, puis la Champagne et la vallée de la Moselle au IVème siècle.
La région parisienne fut pendant longtemps l’une des plus grandes régions viticoles françaises.

Les Gaulois contribuèrent à l’histoire du vin en France en améliorant les procédés de vinification par le vieillissement en fûts de chêne.
Cependant, c’est au Moyen Age qu’est apparu le vin tel que nous le connaissons aujourd’hui (dans l’Antiquité, les vins étaient coupés d’eau et agrémentés d’herbes, de Miel et d’aromates).

Le christianisme a aussi contribué à propager la vigne et le vin en France en encourageant les viticultures épiscopales et monastiques.
Au Moyen Age, la France était le premier exportateur de vin.

Vin et civilisation

L’histoire du vin se confond en partie avec celle des civilisations occidentales.
Le vin, synonyme d'ivresse, de convivialité et d’art de vivre, a toujours été chargé d’une valeur symbolique, voire d’une signification religieuse.

Avant de devenir un élément fondamental dans la symbolique chrétienne et un ingrédient indispensable au sacrement de l'Eucharistie, le vin était associé au dieu Bacchus ou Dionysos.
Source d’inspiration pour les poètes gréco-latins et les peintres, il est aussi devenu l’emblème de la culture française, de son art de vivre et de sa gastronomie.

Avis

  • Le vin était transporté au départ en barriques mais ce n´est qu´au 18eme siècle qu´il commença à s´exporter en bouteille! CI- joint un petit article http://blog-du-vin.fr/pourquoi-une-bouteille-de-vin-fait-75cl/

    31 janvier 2013

  • J'adore, très bonne résume. braslienne que écrit!

    04 juillet 2011

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis