Santé : Comprendre La Maladie De Raynaud En 5 Questions

Santé : comprendre la maladie de Raynaud en 5 questions

Les températures froides qui s'installent en cette saison sont particulièrement redoutées par les personnes qui souffrent du phénomène de Raynaud. Contrairement à ce que l'on croit souvent, ce trouble de la circulation sanguine ne se limite pas à avoir les mains ou les pieds froids. Nous vous proposons de mieux comprendre la maladie de Raynaud en 5 questions.

1- C'est quoi, le phénomène de Raynaud ?

Le phénomène de Raynaud est un trouble chronique de la circulation du sang dans les extrémités, essentiellement au niveau des doigts.

En cas d'exposition au froid (ou, plus rarement, en cas de stress émotionnel), les doigts deviennent blancs et insensibles, voire bleus et gonflés, avant de reprendre leur aspect normal.

Ce phénomène doit son nom à Maurice Raynaud (1834-1881), le médecin français qui l'a décrit en 1862.

Ce trouble est assez courant puisqu'il touche 8 à 10% des femmes et 3 à 5% des hommes.

2- Quelles sont les causes ?

Le phénomène de Raynaud est dû à la vasoconstriction des petites artères et artérioles des extrémités.

Normalement, quand le corps est exposé au froid, les petites artères situées sous la peau se resserrent afin de réduire la perte de chaleur et de maintenir la température corporelle à 37°C.

Chez les personnes atteintes de la maladie ou du syndrome de Raynaud, ce mécanisme est excessif : il déclenche un spasme plutôt qu'une vasoconstriction normale.

Ce spasme provoque un arrêt anormal, brutal et passager de la circulation du sang dans les extrémités.

Les crises sont généralement déclenchées par une exposition au froid, mais peuvent aussi être liées à :
=> un changement de température
=> une exposition à l'humidité
=> un stress ou une émotion forte

3- Quelle différence entre maladie et syndrome de Raynaud ?

Même si l'on entend souvent parler de la "maladie de Raynaud", il faut faire la différence entre deux manifestations du phénomène de Raynaud.

La maladie de Raynaud, qui représente 80% des cas, est un trouble purement fonctionnel qui n'a pas de cause définie.

À l'inverse, le syndrome de Raynaud, plus rare mais beaucoup plus grave, est dû à la prise de certains médicaments ou à une autre maladie (notamment des maladies auto-immunes ou artérielles).

Pour diagnostiquer ce syndrome, il faut consulter un angiologue qui réalisera une capillaroscopie (c'est-à-dire un examen des capillaires de la peau au niveau des ongles).

Quand cela est possible, l'arrêt du médicament incriminé permet de faire disparaître les symptômes.

4- Quels sont les symptômes ?

Le phénomène de Raynaud est un arrêt du flux sanguin vers les extrémités : les doigts (sauf le pouce qui est généralement épargné), mais aussi les orteils, le nez et les oreilles.

Les doigts deviennent blancs (pendant la phase dite "syncopale"), puis bleus car le sang n'y circule plus (c'est la phase cyanique/asphyxique) et enfin rouges (en raison de la dilatation réactionnelle pendant la phase de récupération).

Les extrémités touchées sont d'abord engourdies, puis fourmillantes et ensuite très douloureuses.

Une crise peut durer de quelques minutes à quelques heures.

A noter : il ne faut pas confondre ces symptômes avec ceux des engelures également dues au froid. Dans ce cas, des taches rouges violacées parfois légèrement douloureuses apparaissent sur les extrémités.

Heureusement, ce trouble de la circulation sanguine au niveau des extrémités est réversible et les symptômes régressent quand on réchauffe les parties touchées.

5- Comment prévenir les crises ?

Il n'existe pas, à l'heure actuelle, de traitement permettant de guérir ce problème.

Quand les symptômes sont très gênants, on prescrit parfois des vasodilatateurs pour favoriser l'irrigation des extrémités.

Dans la plupart des cas, certaines mesures préventives suffisent à diminuer le risque de crise :
=> se protéger du froid : avec chapeau, gants, chaussettes, et plusieurs couches protectrices de vêtements
=> éviter le contact avec des objets froids
=> éviter les brusques changements de température (baignade, etc.)
=> éviter le tabac qui provoque la constriction des vaisseaux sanguins
=> limiter la caféine (le café, le thé et le soda au cola) qui a aussi un effet vasoconstricteur

Dans le cas du syndrome de Raynaud, il faut arrêter si possible les médicaments responsables des crises (œstrogènes, caféine, bêta-bloquants).

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.association-sclerodermie.fr/la-maladie/le-syndrome-de-raynaud.html

Tag : maladie de Raynaud, maladie de raynaud, syndrome de raynaud, maladie de raynaud symptomes, maladie de raynaud diagnostic, maladie de raynaud traitement, phénomène de raynaud



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis