Le Cerisier De Sainte-lucie : Un Arbuste Décoratif

Le cerisier de Sainte-Lucie : un arbuste décoratif

Bien que ses fruits soient trop amers pour être consommés tels quels, le cerisier de Sainte-Lucie est un arbuste qui ne manque pas de charme. Idéal dans les haies champêtres, il se couvre au printemps d'une belle floraison blanche et parfumée, suivie en automne de baies dont les oiseaux raffolent.

Présentation de cet arbuste

Le cerisier de Sainte-Lucie, aussi appelé bois de Sainte-Lucie, prunier odorant ou faux merisier, est un arbuste de la famille des Rosacées et du genre Prunus. Son nom botanique est Prunus mahaleb.

Cet arbuste assez commun en Europe occidentale, autour de la Méditerranée et au Moyen-Orient mesure en général de 1 à 4 mètres de hauteur. Souvent très ramifié dès la base, il présente un tronc tortueux à l'écorce d'abord lisse et grise, puis plus foncée et crevassée avec l'âge. Toutes les parties de l'arbuste (le bois, l'écorce et les feuilles) sont odorantes.

Cet arbuste au port étalé se caractérise aussi par des feuilles alternes, ovales, finement crénelées et caduques. Il se couvre en mars avril d'une multitude de fleurs blanches très parfumées.

Ces fleurs mellifères sont suivies en automne de petits fruits d'abord verts, rouges, puis noirs. Bien que comestibles, ces baies sont très amères et acides mais les oiseaux en sont friands.

Conseils de culture

A l'état sauvage, le cerisier de Sainte-Lucie pousse dans les fourrés, les lisières forestières ou les garrigues, de préférence sur les sols calcaires, secs voire rocailleux.

Il apprécie une exposition au soleil et se contente d'un sol ordinaire, même sec et calcaire. Plantez-le dans un lieu dégagé et ensoleillé, à l'abri du vent.

Cet arbuste rustique jusqu'à -15°C est facile à vivre : il s'adapte à presque tous les types de sols et supporte bien la sécheresse. C'est pourquoi il est souvent utilisé comme porte-greffe pour les cerisiers.

Cette espèce au port buissonnant est très utilisée dans les haies champêtres : l'entretien se limite à tailler le bois malade ou mort et à supprimer les branches qui se croisent avant la reprise de la végétation (en février).

Le saviez-vous ?

Le Prunus mahaleb doit son nom de Bois de Sainte-Lucie à un couvent situé sur les hauteurs de Sampigny dans la Meuse : Sainte-Lucie-du-Mont. En effet, au XVIIe siècle, ce couvent fabriquait des objets religieux dans le bois de cette essence très abondante dans les environs.

Aujourd'hui encore, son bois agréablement parfumé est souvent utilisé en ébénisterie, pour la sculpture ou encore pour la fabrication de manches de parapluie et de pipes. C'est aussi un bon bois de chauffage utilisé autrefois par les boulangers pour chauffer leur four.

Le fruit ne se mange pas cru mais sert à faire de la liqueur. De plus, les amandes contenues dans les noyaux sont utilisées en Grèce et dans les pays orientaux pour fabriquer une épice appelée mahaleb.

Plus d'information :

Tag : cerisier de Sainte-Lucie, cerisier de sainte lucie, bois de sainte lucie, arbre st lucie, Prunus mahaleb, prunus mahaleb, faux merisier



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis