Le Chamaedorea Elegans : Un Palmier Nain Pour Votre Intérieur

Le Chamaedorea elegans : un palmier nain pour votre intérieur

Le Chamaedorea elegans est l'un des palmiers les plus faciles à cultiver chez soi pour un jardinier débutant. Avec ses feuilles vertes qui ne piquent pas et son port très gracieux, ce palmier nain originaire du Mexique et du Guatemala fait une très belle plante verte : n'hésitez pas à l'adopter !

Présentation de cette plante

Le Chamaedorea elegans, aussi appelé chamédorée, palmier de montagne ou palmier nain est un petit palmier de la famille des Arécacées.

Cette espèce originaire des montagnes boisées du Mexique et du Guatemala est l'une des 120 espèces du genre Chamaedorea (qui comprend exclusivement des palmiers).

C'est un petit palmier de croissance très lente, idéal pour la culture en appartement. Il se caractérise par des tiges souples sans épines et un feuillage penné d'un vert moyen.

Cette plante commence à fleurir vers l'âge de 3 ans et produit des grappes de fleurs jaunes qui apparaissent à l'aisselle des feuilles et ressemblent à celles du... mimosa !

Si deux palmiers, l'un mâle et l'autre femelle, fleurissent en même temps, on peut voir apparaître de petits fruits ronds de la taille d'un pois.

Conseils de culture

Le Chamaedorea elegans s'adapte parfaitement à la culture en intérieur, car il reste petit, ne pique pas et résiste même à de mauvaises conditions de culture. Il présente une grande longévité.

Ce palmier nain apprécie un terreau léger, une bonne humidité ambiante et une lumière tamisée, sans soleil direct. Il pousse mieux à des températures comprises entre 18 et 24°C.

Malgré tout, il s'accommodera d'une certaine sécheresse ou au contraire d'une forte humidité et pourra se contenter d'un éclairage réduit.

En hiver, il est préférable de le rapprocher d'une fenêtre et de l'installer dans une pièce fraîche (à environ 14°C).

Conseils d'entretien

Le Chamaedorea elegans ne demande qu'un entretien limité. Arrosez-le généreusement en période de croissance, mais sans laisser d'eau stagnante dans la soucoupe.

En hiver, espacez les arrosages et attendez que la terre sèche bien en surface avant d'arroser de nouveau.

Vous pouvez faire des apports d'engrais liquide tous les quinze jours du début du printemps jusqu'à l'automne.

Il est également recommandé de couper les feuilles mortes ou abîmées et de le bassiner en cas de fortes chaleurs (car il apprécie les atmosphères humides).

Ne rempotez ce palmier que si ses racines ont envahi tout le pot, tous les 2 ou 3 ans en moyenne. Lors du rempotage, manipulez la plante avec précaution car ses racines sont fragiles.

C'est aussi la raison pour laquelle on ne peut pas multiplier ce palmier par division des rejets. Il se multiplie seulement par semis mais l'opération est longue et délicate.

Maladies

Si des taches brunes apparaissent sur les feuilles de votre Chamaedorea elegans, il a été exposé à trop de soleil. Installez-le à mi-ombre et supprimez les feuilles ou les parties de feuilles abîmées.

S'il perd brusquement ses feuilles, le sol n'est pas assez drainant. Rempotez-le en lui apportant une bonne couche de drainage.

Si l'air est chaud et trop sec, ce palmier peut être attaqué par les araignées rouges. Vous verrez alors des taches jaunes sur les feuilles et des fils blancs en dessous. Dans ce cas, faites des bassinages réguliers pour décourager ces parasites.

Si vous remarquez des bêtes blanches sur les tiges et feuilles (qui sont par ailleurs poisseuses), il s'agit de cochenilles farineuses. Eliminez-les à l'aide d'un coton-tige imbibé d'alcool à brûler ou d'alcool dénaturé.

Bon à savoir

Le Chamaedorea elegans n'est pas toxique mais ses fruits sont extrêmement irritants.

En grandissant, il est normal que cette plante perde ses feuilles les plus basses. Des nouvelles pousses jaillissent souvent au pied de la plante mère, ce qui recrée un joli bouquet de feuillage dense.

D'après des études scientifiques, ce palmier fait partie des plantes assainissantes qui permettent de purifier l'air d'une pièce.

Plus d'information :

Tag : chamaedorea, chamaedorea elegans, chamaedorea elegans entretien, chamaedorea elegans fleur, chamaedorea elegans maladie, chamédorée, palmier nain, plante d'intérieur, plante assainissante , feuilles, palmier, palmier nain, palmiers, fruits, racines, humidité, Air, Guatemala, Mexique, parasites, Sécheresse, éclairage, Eau, toxique, Engrais, liquide, cochenilles, division, semis, araignées, drainage, lumière, terreau, jardinier, Port, Montagne, famille, Arecacées, Espèce, espèces, genre, épines, fleurs, Mimosa, pois, pique, plantes,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis