Le Carnaval De Nice : Des Chiffres Demesures

Le carnaval de Nice : Des chiffres demesures

Presque trois semaines pleines de fête! Tel est le programme que nous propose l'office du tourisme et des congrès de la ville de Nice. Alors certes, nous ne sommes pas encore à Rio, pourtant les Niçois peuvent être fiers. Cette année, c'est l'année de tous les records.

La mise en place

Quinze années déjà que l'office du tourisme et des congrès organise le carnaval! Et si l'on récapitule, les chiffres nous font vite tourner la tête. En deux semaines, incluant trois week-end, c'est entre 1,2 et 1,5 millions de visiteurs que le carnaval attire chaque année. En effet, plus d'un million de personnes qui s'aventurent dans les quartiers, sur la promenade des Anglais ou sur la place Massena. En 2010, on notait une augmentation de 16,8% par rapport à 2009. Et cette année, sur le premier week-end, on remarque déjà 14% de plus à la billetterie.
Mais il ne faut pas non plus oublier les 1 500 petites mains qui s'agitent dans l'ombre, sans qui, ne l'oublions pas, le carnaval serait impossible.
Mais le chiffre qui marque les esprits, c'est bien sûr celui des recettes : près de 35 millions d'euros entrent directement dans la case des retombées économique du carnaval. La fréquentation touristique en cette période est extrêmement forte et lorsque l'on additionne le remplissage des restaurants, des hôtels, l'usage des transports et l'affluence dans les magasins font vite grimper la facture. Et ce qui est bon pour la ville, est bon pour ses habitants.

Les parades

Christian Estrosi l'a dit lui même lors de l'ouverture officielle vendredi soir de la 127e édition du carnaval de Nice : "Cette année, les carnavaliers ont battu des records. 18 mètres de haut, pour 18 tonnes, les chars, n'ont jamais été aussi imposants et nous sommes très fiers de la qualité du travail et le savoir-faire de nos carnavaliers".
- 20 chars de 12x3m
- 30 carnavaliers et 160 carnavaleurs
- 150 grosses têtes
- 60 troupes
- 4 000 heures de travail réparties sur 6 mois
- 20 tonnes de confetti
- 15 pays représentés

L'écologie et la bataille de fleurs

A l'image de la politique générale de la Ville, le carnaval 2011 se doit d'être responsable et respectueux de l'environnement. Alors tout en restant fidèle au thème de la Méditerranée et en jouant la carte du festif coloré propre au carnaval, "Cette année les chars fleuris seront tractés par des voitures électriques", explique Denis Zanon, directeur général de l'office du tourisme. A noter d'ailleurs que la Ville paie une Compensation carbone pour tous les autre véhicules.

La bataille de fleurs c'est à peu près :
- 5 000 tiges de fleurs fraîches
- 90% des fleurs sont issues de la production locale
- 45 heures de travail concentrées sur deux jours et demi
- 400 pains de mousse
- 10kg de fil de fer
- 13m de grillages jardin
- 20kg de fleurs distribués par char

La presse

A l'image de toutes les émissions télévisées du moment, à Nice aussi, dès qu'il y a un concours, ce sont les internautes qui votent. Ainsi c'est la belle brune, toute jeune majeure, Laurie qui a été élue Reine du Carnaval 2011. Du haut de son mètre quatre-vingt, la "pure niçoise" comme elle aime se présenter confie être très honorée par ce titre.

Pendant la quinzaine, Nice devient vitrine du monde :
- 100 médias représentés (presse écrite, radio et TV)
- 190 accréditations de journalistes
-19 nationalités différentes

Plus d'information :

Tag : carnaval, Nice, chiffres, statistiques, méditerranée , Carnaval, fleurs, Tourisme, Nice, chars, Carnaval de Nice, euros, radio, presse écrite, niçoise, fer, mousse, Carbone, Voitures électriques, Méditerranée, Environnement, Anglais, confetti, Grosses Têtes, massena, Christian Estrosi, TV,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis

(c)