Le Breakdance : 5 Choses à Savoir Sur Cette Danse De Rue

Le breakdance : 5 choses à savoir sur cette danse de rue

Le breakdance fait beaucoup parler depuis que le comité d'organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024 envisage d'ajouter cette discipline au programme olympique. Voici 5 choses à savoir sur cette danse largement méconnue.

1- Elle pourrait devenir discipline olympique

Le 21 février 2019, le Comité d'organisation des Jeux olympiques a proposé d'introduire 4 nouvelles disciplines, dont le breakdance, aux Jeux de Paris 2024.

Cette annonce a fait couler beaucoup d'encre, même si ce sport déjà apparu aux Jeux Olympiques de la jeunesse de 2018 à Buenos Aires sous la forme de duels ou "battles" que des juges devaient départager.

L'entrée au programme olympique serait bien sûr une reconnaissance pour cette danse et pour la culture hip hop en général. Mais certains craignent que le break dance devienne trop codifié.

2- C'est une danse née dans la rue

Le breakdance est un style de danse né à la fin des années 1970 dans les rues de New-York.

Même s'il est difficile de retracer précisément sa genèse, il serait apparu dans les quartiers défavorisés de New York et plus particulièrement dans le Bronx.

3- Ce n'est pas son nom d'origine

Quand cette danse est apparue dans le Bronx à New-York, personne ne parlait de breakdance ...

À l'époque, ce style de danse était plutôt appelé Breakin ou B-boying (terme aujourd'hui encore privilégié aux États-Unis).

Le terme de Break-Dance a été forgé par les médias américains au début des années 1980, lorsque ce phénomène de rue a commencé à se faire connaître par le biais de films.

Aujourd'hui encore, les pratiquants sont appelés breaker ou bien B-boy (pour un homme) ou B-girl (pour une femme).

4- Cette danse symbolise un défi

On pense que le breakdance est apparu dans les rues de New-York afin de canaliser la violence et d'inciter les jeunes à se défier par la musique et la danse plutôt que par des combats de rue.

Née dans les quartiers difficiles du Bronx, cette danse en a conservé un esprit de gang que l'on peut encore percevoir aujourd'hui.

En effet, chaque danseur fait généralement partie d'un crew, c'est-à-dire d'une équipe avec un nom spécifique.

Les crews se défient les uns des autres dans le cadre de battles : les deux équipes se font alors face et font des passages chacune à leur tour, en dansant au milieu d'un cercle .

L'équipe gagnante est choisie par le public ou à l'applaudimètre.

Le principe d'une battle en un contre un au rythme de la musique pourrait d'ailleurs être repris aux JO de Paris : il va y avoir du clash !

5- Elle est le fruit d'influences très diverses

À l'époque de l'apparition du breakdance, à la fin des années 1970, New York était un vivier cosmopolite où chaque communauté immigrée avait développé son style de danse.

Au départ, les break dancers dansaient debout et se défiaient en réalisant des mouvements de jambes rapides, passant d'un pied d'appui sur l'autre, un peu comme dans le swing, le charleston, le lindy hop ou les claquettes...

On ne sait pas exactement pourquoi les danseurs ont commencé à descendre au sol après l'exécution de leurs mouvements de jambes.

Certains y voient l'influence des films de kung fu (extrêmement populaires à l'époque) ou de la capoeira (autre art martial également très populaire).

D'autres pensent que les danses traditionnelles cosaques ont également inspiré les breakers.

Enfin, les communautés afro-américaine et latine, très présentes à New York, ont elles aussi apporté énormément à cette dance où l'on peut percevoir l'influence... de la salsa !

Aujourd'hui encore, chaque danseur peut inventer son propre style en s'inspirant d'autres danses.

Plus d'information :

Tag : breakdance, breakdance jo, breakdance jeux olympiques, breakdance origines, breakdance definition, breakdance hip hop, breakdance battle, danse hip hop



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis