Photos HDR
 

Le Hiplet : Une Fusion Entre Hip Hop Et Danse Classique

Le hiplet : une fusion entre hip hop et danse classique

Danser du hip hop sur des pointes, cela vous paraît impossible ? Ça ne l'est pas pour les danseuses de hiplet, une danse hybride née en 2007 à Chicago dans l'école d'Homer Bryant. Nous vous proposons de découvrir ce mélange surprenant et stimulant qui inspire de nouveaux pas et qui fait le buzz sur Internet.

Une idée pour moderniser le ballet

Connaissez-vous le hiplet ? Ce mot (à prononcer "hip-lay") est la contraction de hip-hop et ballet, c'est-à-dire danse classique !

Cette fusion du hip hop et de la danse classique a vu le jour en 2007 à Chicago dans l'école de danse d'Homer Hans Bryant : le Chicago Multicultural Dance Center, inauguré dans les années 1990.

C'est pour rester dans l'air du temps et pour intéresser ses élèves à la danse classique qu'Homer Bryant a mis au point cette sorte de hip-hop sur pointes.

Il faut dire que ce professeur de danse classique, qui a compté parmi ses élèves une certaine Lady Gaga ainsi que Sasha et Malia Obama, ne manque pas d'idées pour partager sa passion de la danse...

Il a déposé un brevet et a ainsi créé la première école de hiplet au monde.

Aujourd'hui, Homer et ses élèves font le buzz sur Internet et sont invités sur les plateaux de télévision




Un étonnant mélange des genres

Il faut dire que le hiplet est une danse qui impressionne et qui en met plein la vue ! Cette discipline allie la grâce et la hauteur de la danse classique avec le rythme et la puissance du hip-hop.

Il s'agit d'une danse vivante qui intègre des influences africaines, urbaines et même des touches de Charleston !

Elle permet aux danseuses de s'exprimer en faisant un subtil dosage de danse urbaine et de ballet classique. Perchées sur leurs pointes, elles enchaînent les booty-shakes et les moon-walks en donnant l'impression que tout ça est facile...

Pour mieux comprendre l'engouement actuel pour cette danse, je vous propose de découvrir cette vidéo vue plus de 25 millions de fois sur Facebook :



De la technique avant tout

Même si les vidéos qui circulent sur le web donnent une impression de liberté et de facilité, le hiplet n'est clairement pas à la portée de tout le monde.

Comme l'explique l'une des ballerines de l'école d'Homer Bryant, Nia Parker : "Tout le monde ne peut pas le faire, car il faut avoir la force et l'entraînement dans les chevilles sinon on se fait mal, c'est garanti. Dans la danse classique traditionnelle, on a l'air d'être soulevé, le centre de gravité du corps est loin du sol. Avec le hiplet, on apprend à danser plus bas, plus près du sol".

La technique de danse classique est primordiale et c'est ce que l'on apprend en premier quand on veut espérer devenir une hiplet ballerina.

Sans la technique originelle du ballet, ce mélange de styles qu'est le hiplet ne serait tout simplement pas possible. Les danseuses sont d'ailleurs toujours sur les pointes.

Selon les mots de Camryn Hutchinson l'une des pionnières du genre : "Pour danser le hiplet, il faut être naturelle, apprendre la technique et se sentir libre".

Une opportunité pour les danseuses de couleur

En créant le hiplet, Homer Hans Bryant a aussi inventé une danse moins discriminante que le ballet classique pour les jeunes Afro-américaines.

Il a ainsi offert à des danseuses formées au ballet l'opportunité de trouver leur place dans l'univers très fermé, très codé et pour tout dire très blanc de la danse classique.

Comme l'affirme la danseuse Zipporah Wilson dans la vidéo ci-dessus : "J'ai grandi en pensant que je ne pourrais jamais faire de ballet à cause de la couleur de ma peau. […] Le hiplet m'a montré que je pouvais tout danser."

Une danse virale sur le web

Les vidéos entraînantes de ces ballerines des temps modernes sont devenues un phénomène viral sur les réseaux sociaux.

Invitées sur les plateaux télé, les danseuses de hiplet ont participé à la fashion week new-yorkaise, à une conférence TED à San Francisco et même à une campagne de publicité pour la marque Desigual !

Pratiquée en baggy ou en tutu mais toujours avec des pointes aux pieds, cette danse casse les codes. Il n'en fallait pas plus pour attirer l'attention de la marque de vêtements espagnole.

Pour illustrer sa collection printemps-été baptisée Exotic Jeans, Desigual a fait appel à l'énergie et au talent des danseuses Nia Lyons, Nia Parker et Camryn Hutchinson :



Aux Etats-Unis, Homer Hans Bryant enseigne la danse qu'il a créée à un nombre croissant d'élèves. On attend avec impatience que des cours de hiplet arrivent en France !

Plus d'information :

Tag : hiplet, hiplet dance, danse hiplet, hiplet definition, danse classique et hip hop, hip hop ballet, hiplet france, hiplet ballerinas, nia lyons, nia parker, camryn hutchinson, homer bryant, homer hans bryant

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis