Le Patinage De Vitesse : Histoire Et Caractéristiques

Le patinage de vitesse : histoire et caractéristiques

D'abord utilisé comme un moyen de se déplacer rapidement sur les lacs et les cours d'eau gelés, le patinage de vitesse est devenu une discipline olympique en 1924. Dans la plupart des épreuves olympiques, deux concurrents patinent le plus rapidement possible dans le sens inverse des aiguilles d'une montre sur une piste ovale standard de 400 mètres. Pour déterminer le vainqueur, leur temps est chronométré au centième de seconde. Nous vous proposons de découvrir l'histoire et les règles de ce sport.

Présentation de la discipline

Comme son nom l'indique, le patinage de vitesse consiste à parcourir une distance le plus rapidement possible avec des patins.

On l'appelle aussi "patinage de vitesse longue piste" pour le différencier du "patinage de vitesse sur piste courte" ou short-track : le premier se pratique sur un anneau de glace de 400 mètres de long, tandis que le second se pratique sur une patinoire classique.

Dans cette discipline, ce n'est pas la place des concurrents qui compte, mais le temps qu'ils réalisent. Leur performance est d'ailleurs chronométrée au centième de seconde.

En général, les courses se disputent entre deux concurrents, qui patinent chacun dans un couloir. Pour des raisons d'équité, les patineurs changent de couloir à chaque tour, dans une ligne droite, afin de parcourir la même distance.

Histoire de cette discipline

Le patinage de vitesse est né aux Pays-Bas dès le XIIIe siècle : les Hollandais utilisaient les canaux gelés pour se déplacer d'un village à l'autre.

La première compétition aurait été organisée aux Pays-Bas en 1676. Les Hollandais ont ensuite fait connaître ce sport à leurs voisins allemands, français et autrichiens au cours du XIXe siècle.

Ce sont les Frisons (les habitants du nord des Pays-Bas) qui ont introduit ce sport en Angleterre, dans les Fens. La discipline s'est également répandue aux Etats-Unis vers 1850.

La première compétition officielle a été organisée en Norvège en 1863 et les premiers championnats du monde en 1889.

Le patinage de vitesse longue piste est un sport olympique masculin depuis la mise en place des Jeux olympiques d'hiver en 1924 à Chamonix.

Les femmes ont été autorisées à courir à titre de démonstration à Lake Placid en 1932 et il a fallu attendre 1960 pour que le patinage de vitesse pour dames devienne une discipline olympique à part entière.

A noter : lors des Jeux olympiques de 1932, les Américains ont convaincu l'UIP d'organiser les épreuves à la mode américaine, c'est-à-dire avec un départ groupé.
Ce système inspira ensuite des épreuves de short track (discipline qui fut ajoutée au programme olympique en 1992).

Outre les patins traditionnels, une nouvelle forme de patins, les klaps, a révolutionné ce sport à partir de 1996.

Les klaps ont en effet permis de gagner près d'une seconde à chaque passage d'un tour, grâce à leur lame qui se décolle au niveau des talons lors d'une poussée.

Comme en natation ou en cyclisme, l'équipement (notamment la combinaison des patineurs) est conçu pour gagner un maximum de vitesse.

Les épreuves olympiques

Les épreuves olympiques se disputent sur des pistes oblongues qui mesurent soit 400 mètres soit 333,33 mètres de longueur et qui sont appelées anneaux de glace.

Chaque couloir est signalé par une ligne de couleur (blanche ou rouge) et pour éviter au patineur de se tromper et pour la visibilité de ce sport aux spectateurs, un brassard de la même couleur est porté par chaque concurrent.

Aujourd'hui, le patinage de vitesse compte douze épreuves olympiques (6 masculines et 6 féminines) : le 500 m, 1000 m, 1500 m, 5000 m, et poursuite par équipes (pour hommes et femmes), plus une épreuve de 3000 m chez les femmes et une de 10.000 m chez les hommes.

Lors de ces épreuves, les concurrents ne courent qu'une seule fois et leur temps détermine le classement, à l'exception du 500 m où ils courent deux fois et où les deux temps réalisés sont additionnés.

Dans la poursuite par équipes, les deux équipes sont composées chacune de 3 athlètes qui partent simultanément de chaque côté de la piste. Les membres de l'équipe se relaient pour affronter les virages en conduisant l'équipe. Le chronomètre est arrêté lorsque le troisième athlète franchit la ligne d'arrivée.

Bon à savoir

Au tableau des médailles remportées de 1924 à 2014, les Pays-Bas sont en haut du classement avec 35 médailles d'or, 36 médailles d'argent et 34 médailles de bronze, soit un total de 105 médailles, loin devant les Etats-Unis (66 médailles dont 29 d'or) et la Norvège (80 médailles dont 25 d'or).

Aux Jeux olympiques d'hiver de 2018, une nouvelle épreuve spectaculaire va faire son apparition en patinage de vitesse : le départ groupé en ligne.

Plus de vingt concurrents ou concurrentes s'élanceront de front sur l'anneau pour se disputer la victoire !

Cette épreuve ressemblera beaucoup au short track où les concurrents démarrent la course en même temps.

Plus d'information :

Visitez le site : https://www.olympic.org/fr/patinage-de-vitesse

Tag : patinage de vitesse, patinage de vitesse jo, patinage de vitesse jeux olympiques, vitesse patinage de vitesse, patinage de vitesse record du monde, patinage de vitesse longue piste, patinage de vitesse règles , patinage de vitesse, Sport, Pays-Bas, 1924, 400 mètres, or, Norvège, Hollandais, anneau, short, discipline olympique, 1992, années 1990, américaine, UIP, 1996, poussée, natation, Cyclisme, anneaux, chronomètre, athlète, bronze, Jeux Olympiques d'hiver de 2018, front, Jeux olympiques de 1932, 1960, 1932, cours d'eau, short-track, patinoire, aiguilles, XIIIe siècle, 1676, français, Frisons, Angleterre, Fens, 1889, sport olympique, jeux olympiques d'hiver, Chamonix, lake placid, lacs,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis