Tabagisme : Quels Effets Sur Le Coeur Et Les Artères ?

Tabagisme : quels effets sur le coeur et les artères ?

Première cause de mortalité évitable, le tabagisme, qu'il soit actif ou passif, est particulièrement néfaste pour votre coeur et vos artères. L'Alliance du coeur, qui regroupe une vingtaine d'associations, tire la sonnette d'alarme et souhaite informer les fumeurs sur l'utilité d'arrêter le tabac afin de prévenir les maladies cardiovasculaires, pour eux-mêmes et leur entourage. Elle a réalisé en 2017 une étude dont les résultats sont éloquents.

Quels sont les effets du tabagisme ?

Le tabagisme a 5 principaux effets néfastes sur votre système cardio-vasculaire :

1- Il réduit la quantité d'oxygène dans le sang, ce qui provoque un essoufflement et une altération du fonctionnement de vos muscles.

2- Il fait souffrir vos artères, qui perdent de leur capacité à se dilater normalement. Il entraîne aussi des spasmes (rétrécissements brutaux du calibre de l'artère) qui sont potentiellement mortels.

3- Il agit sur la coagulation du sang et favorise, entre autres, la formation de caillots et donc le déclenchement potentiel d'un infarctus, d'une phlébite ou d'un AVC (accident vasculaire cérébral).

4- Il entraîne une inflammation des vaisseaux sanguins, un phénomène qui favorise également la formation de caillots.

5- Il diminue le taux de bon cholestérol, ce qui constitue un facteur de risque supplémentaire pour votre système cardio-vasculaire à long terme. En effet, le bon cholestérol ou HDL-cholestérol joue le rôle d'"éboueur des artères" en nettoyant la plaque qui s'y forme.

Fumer a aussi un effet indirect : la perte relative du goût et de l'odorat liée au tabac favorise l'attirance du fumeur pour des aliments plus goûteux, généralement beaucoup plus riches en acides gras saturés (les mauvaises graisses) et plus salés.

Or, une alimentation riche en sel et en graisse saturée augmente encore le risque de développer une maladie cardiovasculaire.

Pourquoi la cigarette est-elle si nocive ?

La fumée produite par la combustion du tabac contient des milliers de substances nocives et ce, qu'elle soit émise par des cigarettes avec ou sans filtre, une pipe, un cigare, un narguilé et même du tabac à mâcher.

Parmi les substances que les fumeurs inhalent, on peut citer le mercure, l'arsenic, le polonium 210 ou encore le monoxyde de carbone !

Il faut donc considérer le tabac comme un poison même à faible dose.

Même si vous ne fumez qu'une cigarette par jour et pas 20, vous ne courez pas un risque vingt fois moindre, car l'effet du tabac dans les complications cardio-vasculaires n'est pas linéaire.

En réalité, il n'y a pas de seuil au-dessous duquel fumer soit sans risque pour votre coeur et vos artères, même pour quelques cigarettes.

En revanche, vous ne courez aucun risque à arrêter de fumer. Même si vous ressentez un état de manque, ce sevrage n'a que des effets bénéfiques pour la santé.

Quels sont les risques en chiffres ?

Selon l'Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie (ANPAA), le tabagisme est responsable de 73.000 décès annuels en France.

De plus, en France, 25% des décès liés au tabagisme (soit 18.000 sur 73.000) sont liés à des maladies cardiovasculaires ; cette proportion s'élève même à plus de 30% chez les femmes (5000 décès sur 14.000).

Le risque d'infarctus du myocarde est proportionnel à la consommation de tabac : en moyenne, il est multiplié par 3 par rapport à un non-fumeur.

Le risque d'infarctus augmente également en cas de tabagisme passif : on constate une augmentation du risque de 24% pour une exposition de 1 à 7 heures par semaine et de 62%  pour une exposition de plus de 22 heures par semaine.

Au final, le tabagisme est directement responsable à 70 à 80% des infarctus du myocarde chez les personnes de moins de 50 ans, hommes ou femmes.

Une consommation régulière de tabac multiplie par 2 les risques d'AVC par rapport à un non-fumeur et par 4 chez les femmes fumeuses prenant la pilule.

On estime qu'un accident vasculaire cérébral sur quatre est provoqué par le tabac, surtout chez les sujets les plus jeunes.

Quel est l'intérêt d'arrêter de fumer ?

L'Alliance du coeur a récemment commandé une étude sur le sevrage tabagique pour mieux prévenir le grand public des risques du tabac pour le coeur.

Cette étude, réalisée par l'institut OpinionWay au printemps 2017 auprès de fumeurs et anciens fumeurs ainsi que de fumeurs passifs, démontre l'effet dévastateur du tabagisme sur le système cardiovasculaire.

Parmi les consommateurs de tabac interrogés :
=> 4 patients sur 10 ont déjà fait un infarctus du myocarde ou une crise cardiaque
=> 1/4 d'entre eux souffre d'hypertension artérielle, surtout entre 50 et 64 ans
=> 77% sont des patients en affection longue durée, soit depuis plus de 5 ans
=> 54% déclarent souffrir d'une autre maladie associée aux effets du tabagisme

Pour 93% des fumeurs, l'une des causes principales de leur consommation de tabac sur une longue durée est la dépendance à la nicotine :
=> 53% d'entre eux allument leur première cigarette 30 minute après leur réveil
=> 63% ont fait la démarche d'arrêter de fumer après le diagnostic d'une maladie cardiovasculaire
=> 91% d'entre eux fumaient depuis plus de 10 ans.

Même s'il n'est pas facile d'arrêter de fumer sans motivation particulière, n'attendez pas d'être malade pour essayer de vous défaire de cette addiction.

Arrêter la cigarette est l'une des meilleures résolutions de rentrée que vous pouvez prendre pour votre coeur, vos artères et votre santé en général.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.alliancecoeur.fr/

Tag : tabagisme, tabac et coeur, effets du tabac sur le coeur, tabac et santé, tabac et maladies cardiaques, tabagisme et maladies cardiovasculaires, tabac et maladies cardiovasculaires, tabac arteres bouchees



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis