Diabète : 5 Bonnes Nouvelles Pour Les Diabétiques

Diabète : 5 bonnes nouvelles pour les diabétiques

La recherche sur le diabète progresse et de nombreuses innovations améliorent la qualité de vie des malades. Nous vous proposons de découvrir 5 bonnes nouvelles qui pourraient bientôt changer la vie des diabétiques.

1- De nouveaux traitements pourraient remplacer l'insuline

Ces dernières années, deux nouvelles classes de médicaments antidiabétiques sont venus enrichir l'arsenal thérapeutique contre le diabète de type 2 : les GLP-1 et les inhibiteurs de SGLT-2.

Les premiers, administrés sous forme d'injections intraveineuses, miment les effets des incrétines, des hormones gastro-intestinales qui sont sécrétées lors des repas et qui provoquent la libération d'insuline tout en induisant la satiété.

Les seconds, qui sont des comprimés oraux, aident à diminuer la glycémie en facilitant l'élimination du glucose dans les urines.

2- Des recherches prometteuses sont en cours

Du côté des traitements, d'autres recherches prometteuses sont en cours.

Les chercheurs ont découvert qu'un anti-hypertenseur appelé vérapamil pourrait aussi aider à préserver les cellules bêta du pancréas chez les personnes dont le diabète de type 1 s'est récemment déclaré.

Ajouter du vérapamil au traitement quotidien de ces diabétiques permettrait ainsi de réduire les doses d'insuline.

Une autre piste de recherche prometteuse concerne l'apeline, une protéine naturellement produite par les cellules graisseuses.

Elle pourrait servir de solution de secours à l'organisme pour réguler la glycémie en cas de défaillance de l'insuline.

Des essais sur l'homme sont en cours afin de proposer de l'apeline de synthèse aux patients dont les cellules pancréatiques ne sont plus sensibles à l'insuline.

Par ailleurs, les chercheurs comprennent de mieux en mieux les mécanismes de cette maladie et espèrent pouvoir un jour alléger le quotidien des diabétiques en remplaçant leurs injections journalières d'insuline par une simple pilule. Pour l'instant, des essais ont été menés avec succès sur le rat.

3- Le e-coaching nutritionnel fonctionne bien

Une alimentation équilibrée et la pratique d'une activité physique adaptée sont la base du traitement du diabète de type 2.

Mais ces recommandations sont difficiles à appliquer pour de nombreux patients. C'est pourquoi des chercheurs français ont étudié l'efficacité d'un e-coaching nutritionnel (accompagnement nutritionnel et coaching en ligne).

Cette étude a démontré l'efficacité d'un programme d'accompagnement appelé programme Anode auprès de 120 personnes.

Les patients qui ont bénéficié de ce programme pendant 4 mois devaient se connecter à un logiciel au moins deux fois par semaine.

Le logiciel leur proposait 3 modules :
=> un bilan nutritionnel
=> un générateur de menus tenant compte des goûts de chacun et affichant une liste de courses
=> un programme personnalisé d'activités physiques conforme aux recommandations de l'OMS.

Au final, les personnes qui ont bénéficié de ce coaching en ligne affichaient une perte de poids d'au moins 5% et un meilleur contrôle de leur glycémie.

Ils avaient amélioré leurs habitudes alimentaires et réduit leurs apports en lipides et en calories vides grâce au programme Anode (pour Accompagnement Nutritionnel de l'Obésité et du Diabète par E-coaching).

4- Les chiens peuvent détecter une glycémie anormale

Plus étonnant encore, on a découvert que les chiens étaient capables de sentir (au sens propre) les anomalies de glycémie chez les humains !

Pour la première fois en France, trois jeunes diabétiques viennent donc d'accueillir un chien d'assistance.

Grâce à son odorat très développé, ce chien sera capable de détecter chez son jeune maître un taux de sucre dans le sang anormal (trop élevé ou trop faible).

Ces compagnons à quatre pattes sont éduqués par l'association Acadia créée en 2015.

Et bien sûr, ils savent aussi donner l'alerte en cas d'anomalie en donnant de petits coups de museau à leur maître ou en actionnant un bouton d'urgence installé dans la maison. Ils peuvent ainsi avertir les parents si l'enfant ne semble pas réagir.

5- Des systèmes intelligents aident à équilibrer la glycémie

Enfin, une autre bonne nouvelle pour les diabétiques concerne les progrès dans la conception des pompes à insuline.

Ces dispositifs, chargés de délivrer en continu cette hormone essentielle à la régulation de la glycémie, sont désormais plus petits et plus légers.

De la taille d'un jeu de cartes, les modèles de dernière génération (dits à patch) peuvent se coller à même la peau.

Seul inconvénient : jusqu'à présent, les patients étaient obligés de mesurer eux-mêmes leur taux de sucre dans le sang plusieurs fois par jour et de calculer les doses d'insuline injectées par la pompe.

Mais cela pourrait changer avec les pancréas artificiels actuellement à l'étude comme le DBLG1 System de la société Diabeloop, attendu pour 2019 (voir le lien ci-dessous).

Ce système comporte trois parties communiquant entre elles en bluetooth :
=> un puissant algorithme hébergé sur un terminal (comme un smartphone par exemple)
=> un capteur de glycémie sous forme de patch mesurant le glucose en continu
=> une pompe à insuline également sous la forme d'un patch.

Avec ce dispositif, l'algorithme calcule la dose d'insuline à injecter en fonction de l'heure des repas, de l'activité physique et du niveau de stress de la personne.

Cette innovation permet donc de délivrer la juste dose d'insuline au bon moment.

Elle a l'avantage d'éviter les hypoglycémies (notamment pendant la nuit) et les hyperglycémies qui créent des complications au niveau des reins, du coeur et des yeux.

Elle devrait aider les 3,7 millions de Français concernés à mieux gérer leur diabète au quotidien.

Plus d'information :

Visitez le site : https://www.diabeloop.fr/produits

Tag : diabète, nouveautés pour les diabétiques, traitement diabète, nouveau traitement diabète, e-coaching diabète, coaching en ligne diabète, diabeloop, chien d'assistance diabète, pancréas artificiel



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis