Laurent Kronental : Des Quartiers Et Des Hommes

Laurent Kronental : des quartiers et des hommes

Le jeune photographe français Laurent Kronental s'est fait connaître par sa série "Souvenir d'un futur", consacrée aux grands ensembles de la région parisienne et à leurs habitants. En photographiant les seniors résidant dans ces quartiers, l'artiste nous invite à regarder d'un oeil neuf ces banlieues souvent critiquées.

Un photographe autodidacte

Laurent Kronental est né à Paris en 1987. Il a grandi tout près des tours de la proche banlieue parisienne et a très tôt été fasciné par leur architecture imposante.

Cet artiste autodidacte a découvert la photographie à l'âge de 22 ans, lors d'un voyage à Pékin. Pendant six mois, il a utilisé un simple appareil numérique compact pour conserver des souvenirs de son expérience en Asie.

L'année suivante, lors d'un séjour à Londres on lui prête son premier boîtier reflex. Il apprend alors les bases de la photographie et décide de se lancer en tant que professionnel.

Aujourd'hui âgé de 29 ans, Laurent Kronental habite toujours en région parisienne, à Courbevoie.

Il présente actuellement sa première exposition solo à Rennes, à la galerie Le Carré d'Art, jusqu'au 27 octobre 2016.

Des banlieues et des hommes

Le travail de ce photographe témoigne d'une véritable fascination pour l'architecture. A travers ses images, il s'intéresse à l'empreinte de l'homme sur le paysage et à la façon dont celui-ci l'habite.

Pour réaliser sa série Souvenir d'un futur, il est allé visiter les grands ensembles les plus originaux de la région parisienne.

Pendant 4 ans, il a aussi rencontré ceux qui s'y sont installés lors de la construction de ces bâtiments, des seniors qui représentent aujourd'hui la mémoire des lieux.

Laurent Kronental a participé à l'édition 2016 du festival Circulations (du 26 mars au 26 juin dernier) et présente cette série dans une courte vidéo :


Une architecture poétique et brutale

En photographiant cette architecture qui le passionne depuis l'enfance, Laurent Kronental a voulu montrer sous un nouveau jour ces constructions souvent critiquées.

Sous son objectif, des bâtiments titanesques s'habillent de lumière douce et de couleurs pastel.




Pour obtenir ce résultat, le photographe a réalisé cette série uniquement à l'argentique, très tôt le matin ou en fin de journée, au lever et au coucher du soleil, durant l'heure bleue ou même parfois la nuit.

Il souhaitait en effet "un rendu laiteux, doux, nébuleux et pastel", qui donne "une impression de monde parallèle, de ville post-apocalyptique vidée de tous ses habitants et où les derniers survivants seraient incarnés par ces personnes âgées."

Les seniors, qui ont assisté à la naissance de ces grands ensembles et ont vieilli avec eux, sont au coeur de cette série touchante.

Même s'ils semblent seuls et oubliés de tous, ces habitants apportent une touche d'humanité à des lieux fantomatiques :




Pour traduire la démesure de ces habitats, ces silhouettes semblent souvent perdues dans l'immensité des paysages.

Alors que beaucoup de gens trouvent ces constructions laides, Laurent Kronental réussit à faire ressortir leur beauté inattendue.

Le photographe n'a pas de compte Instagram mais on peut voir son travail circuler sur les réseaux sociaux tels que Twitter :



Plus d'information :

Visitez le site : http://www.laurentkronental.com/

Tag : Laurent Kronental, laurent kronental, laurent kronental photographe, laurent kronental photo, souvenir d'un futur laurent kronental, laurent kronental exposition, laurent kronental livre, laurent kronental instagram , photographe, architecture, grands ensembles, région parisienne, seniors, pastel, photographie, Paris, autodidacte, banlieues, réseaux sociaux, Festival, 26 mars, 26 juin, lumière, PST, post-apocalyptique, habitats, Twitter, instagram, 27 octobre, carré d'Art, français, 1987, banlieue, pekin, Numérique, compact, Asie, Londres, reflex, professionnel, Courbevoie, 18 septembre,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis

(c)