Histoire De La Photographie

Histoire de la photographie

Depuis son invention, qui date officiellement de 1839, la photographie a évolué au fil des nombreuses innovations technologiques et techniques dans les domaines de l'optique, de la chimie, de la mécanique, de l'électricité, de l'électronique et de l'informatique. Nous vous proposons de retracer les grandes étapes de l’histoire de la photographie, des premiers clichés à l’avènement de la photo numérique.

L’invention de la photographie

L’invention de la photographie nécessitait la réalisation d'un dispositif optique permettant la création de l'image et la découverte d’un moyen de fixer cette image sur un support durable par un processus chimique irréversible.
Les deux phénomènes nécessaires pour obtenir une photographie étaient pour certains connus depuis longtemps, notamment l’effet de la lumière sur le chlorure d'argent.
Ainsi dès 1780 Jacques Charles, avait réussi à figer de façon fugitive une silhouette sur du papier imbibé de chlorure d'argent par le procédé de la chambre noire.
Vers 1826, Joseph Nicéphore Niépce parvient à fixer des images de qualité moyenne sur des plaques d'étain recouvertes de bitume de Judée (une sorte de goudron naturel ayant la propriété de durcir à la lumière). Cette Première "photo" a nécessité une pose de plusieurs heures.
La date officielle de l'invention de la photographie est 1839 : François Arago présente à l'Académie des sciences le daguerréotype, une amélioration de l'invention de Niépce due à Louis Jacques Mandé Daguerre qui réduit le temps de pose à une demi-heure.
Même si ces images ne pouvaient être produites qu'en un seul exemplaire à la fois pour un résultat d’une qualité aléatoire, la longue histoire de la photographie est en marche.

Les évolutions techniques

Au cours de l’histoire de la photographie, les progrès techniques permettront la réduction du temps de pose (grâce à l’augmentation de la rapidité des surfaces sensibles et de la luminosité des objectifs), une amélioration de la stabilité de l’image obtenue et une simplification de l'utilisation de cette technique.
Les appareils deviendront à la fois de plus en plus légers et de moins en moins chers, le développement sera facilité par les progrès de la chimie, avant d’être bouleversé par l'introduction de l'informatique qui permet la numérisation de l'image.

L'invention du négatif

C’est à William Henry Fox Talbot (1800-1877) que l’on doit l’invention, en 1840, de la "calotypie", un procédé négatif-positif qui permet la diffusion multiple des images.
Différents procédés vont se succéder dans la seconde moitié du XIXème siècle et permettre d'améliorer la qualité des images, la sensibilité à la lumière des surfaces sensibles et de simplifier la prise de vue.
Alors que les premiers clichés étaient réalisés sur des plaques de verre encombrantes, lourdes et fragiles, en 1884, George Eastman invente les surfaces sensibles souples et le film en celluloïd. Cette étape importante de l’histoire de la photographie va permettre de stocker plusieurs images dans l'appareil.

La photographie en couleur

Autre étape importante dans l’histoire de la photographie, le premier procédé véritablement pratique de photographie en couleurs apparaît au début du XXème siècle.
Il s’agit de l'autochrome, inventé par les Frères lumière en 1903 et commercialisé à partir de 1907, avec pour support la plaque de verre.
Ce n’est qu’en 1935 que la photographie en couleur se répand avec des appareils compacts dotés des premiers films en couleur, l'Agfacolor et le Kodachrome.
Le succès à grande échelle de la photographie dépendait de la possibilité de tirage sur papier, une innovation que permet le Kodacolor qui se diffuse largement dans les années 1950 sous le format 135.

Le petit format

C’est en 1913 qu’Oskar Barnack construit le premier prototype du Leica, qui fut produit et commercialisé à partir de 1925. Cet appareil fut le premier à utiliser le format 24×36, une innovation déterminante dans l’histoire de la photographie.
Auparavant, le format des images négatives était au minimum de 4,5 × 6 cm et plus souvent de 6 × 9 cm et plus, si bien qu’il était difficile de disposer sur une même pellicule de plus d'une douzaine de vues.
L'utilisation du film de 35 mm avec des clichés de 24 × 36 mm permet de tripler l'autonomie d'un film. Le 24 × 36 devient alors le standard le plus utilisé dans la pratique photographique tant amateur que professionnelle et ce jusqu'à la fin du XXème siècle.

Le Polaroïd

Le Polaroïd, premier appareil à développement instantané, est mis au point vers 1948, par Edwin Land, puis adapté à la Photo couleur en 1962.
Tous les procédés photographiques actuels par image argentique ne sont que des perfectionnements de ces inventions qui ont jalonné l’histoire de la photographie.

La photo numérique

Avec le XXIème siècle, l’histoire de la photographie entre dans l'ère numérique : les techniques informatiques permettent de transformer une image en une série de points, les pixels. Le film sensible est remplacé par des capteurs électroniques de l'image.
Cette technologie marque donc une rupture complète avec les procédés physico-chimiques qui étaient à l’origine de la technique photographique.
La résolution de ces capteurs (le nombre de pixels qu'ils sont capables d'analyser) évolue très rapidement et l'évolution technologique semble condamner la technique argentique à ne subsister que sous forme d'expression artistique.

Plus d'information :

Tag : histoire de la photographie, techniques photographiques, invention de la photographie



Avis

  • très complet merci beaucoup !!!!!

    26 septembre 2015

  • complet vraiment super

    30 mars 2015

  • c'est vraiment super j'ai eu un exposé sue ça et ça m'a permis de me sortir de la mouize

    29 mars 2015

  • SUPER ! complet et tout.... BRAVOOO? De Camille ( 14 ans )

    17 novembre 2014

  • SUPER ! complet et tout.... BRAVOOO? De Camille ( 14 ans )

    17 novembre 2014

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis