Les Géraniums

Les géraniums

De nombreuses variétés de géraniums colorent nos balcons et nos jardins. Leur diversité et leur facilité d’entretien et de multiplication ont de quoi étonner et ravir les jardiniers amateurs.

Géranium ou pélargonium ?

On appelle « géranium » deux groupes de plantes de la famille des Géraniacées.

En botanique, ce sont des plantes des régions tempérées dont quelques-unes sont cultivées comme plantes vivaces de jardin.

Néanmoins, la majorité des plantes d'ornement que l’on trouve sous ce nom chez les fleuristes ne sont pas réellement des géraniums, mais des variétés cultivées du genre Pélargonium.

La distinction est importante car les deux espèces n’ont pas les mêmes propriétés. Les extraits de géranium de certains produits ou médicaments ne proviennent pas des pélargoniums des fleuristes.

Des plantes faciles

En règle générale, les géraniums sont des plantes faciles à vivre : ils s’adaptent très bien aux conditions de culture les plus diverses et résistent à des températures pouvant aller jusqu’à –20°. La plante entre en dormance à l’approche des grands froids : les parties aériennes vont mourir, mais la partie en sol va reprendre vie au printemps.

En ce qui concerne le sol, ce sont des plantes très tolérantes, indifférentes au PH, avec une préférence pour les terres un peu lourdes.

Il existe des variétés adaptées à toutes les expositions. En règle générale, on évite de les placer sous un soleil brûlant, mais en Bretagne, la variété Sanguineum supporte parfaitement l’exposition plein sud.

Peu de maladies menacent le géranium sauf les attaques d’oïdium sur la variété Pratense. Les limaces et escargots aiment tout particulièrement les 'Johnson’s blue'.

La plantation

La plantation des géraniums se fait en automne ou en mars-avril (si l’hiver est très humide et la terre très lourde). Par temps sec, il est recommandé de tremper la motte dans un seau d’eau, car le géranium craint une forte sécheresse.

La fumure organique est inutile, sauf si le sol est très pauvre.

L’entretien

Il est nécessaire de tuteurer les plus grands plants, s’ils sont exposés aux Vents dominants car certaines variétés s’écroulent avec la pluie ou les Vents trop forts. Il est préférable de tuteurer le géranium très tôt ou de le faire pousser, au travers d’un grillage à grosses mailles.

Au printemps, il est bon de pailler les plants avec du terreau enrichi ou du compost.

Après la Première floraison de mi-juillet, il faut rabattre le feuillage et bien arroser dans les jours qui suivent. Cette opération essentielle permet d’éviter d’épuiser la plante, de renouveler le feuillage et même de produire une nouvelle floraison quelques semaines plus tard pour les géraniums à longue floraison estivale.

A l’entrée de l’hiver, il ne faut hésiter à raser le feuillage des géraniums, sauf pour les variétés persistantes. Ce traitement de choc provoque une nouvelle pousse saine et vigoureuse et en août-septembre la plante ragaillardie sera ainsi prête à refleurir abondamment.

Certaines variétés sont à tailler plus légèrement, en enlevant seulement ce qui est taché ou fané : les variétés Renardii, Macrorrhizum, Cantabrigiense, Biokovo, Cinereum, Ballerina.

La multiplication

Le semis se pratique en mars-avril. On peut récolter les graines après la floraison, mais il est plus simple de prélever les plants obtenus par semis spontanés, pour les variétés qui en donnent. La division des touffes se pratique au printemps dès que le feuillage est apparu.

Lorsqu’on croise deux variétés, on obtient des plants dont certains sont identiques à la variété mère, d’autres qui ont les caractéristiques de l’un ou de l’autre et enfin d’autres qui sont un mélange des deux.

Pour renouveler un plant devenu âgé et disgracieux au fil des années ou pour offrir à vos proches vos spécimens préférés, une autre méthode est le bouturage. Prélevez une pousse portant 3 paires de feuilles. La partie prélevée doit être saine, sans tâche sur les feuilles ou tige abîmée. Supprimez la paire de feuilles du bas et coupez juste sous la ramification d’où partaient les feuilles. Remplissez de petits godets d’un mélange 1/3 de terre de jardin, 1/3 de sable et 1/3 de terreau ou d’un mélange de terre spéciale bouture.

Les godets devront être placés à la mi-ombre car le soleil direct les dessècherait trop rapidement. Veillez également à leur apporter un arrosage régulier.

Plus d'information :

Tag : géraniums, géranium, pélargonium, plantes de balcon, plantes de jardin



Avis

  • interessant

    26 septembre 2009

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis