Le Poirier : Présentation Et Conseils De Culture

Le poirier : présentation et conseils de culture

Comice, Williams ou Beurré Hardy sont autant de délicieuses variétés de poires à accueillir dans son jardin, son verger ou même sur son balcon. Voici quelques conseils pour planter et cultiver un poirier.

Présentation

Le poirier ou Pyrus communis est un arbre fruitier de la famille des rosacées qui peut atteindre 15 mètres de hauteur et vivre jusqu'à 200 ans.

Cet arbre, originaire des régions tempérées d'Europe et d'Asie, est cultivé pour son fruit mais aussi pour son bois couramment utilisé en ébénisterie, en marqueterie, en sculpture et en lutherie.

Conseils de culture

Le poirier apprécie une exposition au soleil (sud-est ou sud-ouest) et a besoin d’une terre riche pour produire des fruits.
Plantez-le de préférence dans un sol argilo-sableux riche en humus. En revanche, évitez les sols calcaires ou compacts car votre arbre fruitier risquerait de dépérir.

Cet arbre rustique jusqu’à -20°C se plante en automne et fleurit en avril-mai.
Attention : pour que les fleurs soient fécondées et produisent des fruits, les poiriers ont besoin du pollen d’une autre variété ; il vous faudra donc installer un deuxième poirier compatible dans un rayon d’environ 50 mètres.

La période de récolte dépend des variétés : juillet-août pour les variétés les plus précoces, septembre et octobre pour les autres.
A noter : il est recommandé de récolter les poires avant maturité lorsque les fruits sont fermes et de les laisser mûrir quelques jours dans la maison.
Pour savoir si vous pouvez cueillir les fruits, prenez une poire et tournez doucement la main. Si le fruit se détache facilement avec son pédoncule, il est temps de le cueillir.

Il n’est pas indispensable de tailler les poiriers fréquemment : il suffit de les élaguer tous les 4 à 5 ans en fin d’automne pour ralentir leur vieillissement et favoriser la fructification.

Le greffage

Le poirier se multiplie par greffage en écusson en juillet.
Le semis est utilisé principalement pour obtenir des francs (c’est-à-dire des poiriers sauvages) sur lesquels on greffe des variétés existantes.

Les porte-greffes possibles sont :
• le poirier franc issu de graines de poirier commun
• le poirier de Chine moins rustique
• le cognassier utilisé pour la plupart des arbres du commerce
A noter : la technique de la greffe est aussi utilisée pour obtenir deux variétés de poires sur un même arbre. Leur pollinisation croisée permet alors la production de fruits.

Les différentes variétés

Le genre des poiriers comprend une trentaine d'espèces :
• le poirier Beurré Hardy très rustique donne un fruit charnu à la chair ferme et très parfumée (récolte en septembre-octobre)
• la poire Williams est un fruit très sucré et très parfumé
• la variété ‘Louise Bonne d’Avranches’ vous donnera beaucoup de petits fruits à la chair ferme, peu juteuse, mais délicieuse (récolte en septembre-octobre).
• la Beurré Giffard et la poire Docteur Jules Guyot sont les variétés les plus précoces (récolte en juillet-août).
• la Conférence, à récolter fin octobre, est l’une des meilleures poires de conservation.

A noter : pour la culture en pot, sur un balcon, préférez les variétés à faible croissance greffées sur cognassier, comme la Williams Bon Chrétien et la Conférence.

Plus d'information :

Tag : poirier, cultiver poirier, greffe poirier, variétés poirier, variétés de poires, planter un poirier



Avis

  • Super intéressant, je voudrai me lancer dans la plantation de poirier pour faire de l'alcool de poire, le meilleur de tous a mon gout. Tous les conseils, surtout les plus utiles sont le bien venu. Bonne soirée a tous.

    23 mai 2013

  • article intéressant. je suis intéressée pour avoir plus d'information pour la culture en pot. merci.

    02 mars 2012

  • tres interessant aimerai tentrer encontact pour plus de details dans la mesure du possible

    20 mars 2011

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis