Le Pêcher : Présentation Et Caractéristiques

Le pêcher : présentation et caractéristiques

Le pêcher est un petit arbre au port ample, appartenant à la famille des Rosacées. Cet arbre de verger, cultivé dans le Midi de la France, porte des fruits juteux, duveteux ou lisses selon les variétés.

Présentation du pêcher

Le pêcher ou Prunus persica est un arbre fruitier de la famille des Rosacées et du genre Prunus. Il fait partie du même genre botanique que l’abricotier, l’amandier, le cerisier et le prunier.

Ce petit arbre est cultivé depuis l'Antiquité pour son fruit comestible, la pêche.
On croyait alors qu’il était originaire de Perse (d’où son nom botanique de "Prunus persica"), mais il est plus probablement originaire de Chine. Il a été introduit en France dès 1685.

Il existe aujourd’hui des centaines de variétés de pêchers, cultivées sur tous les continents.

Description du pêcher

Le pêcher est un arbre fruitier à écorce lisse, haut de 2 à 7 mètres, à port étalé et à croissance rapide. Ses feuilles, caduques, sont d’un beau vert franc. Ses fleurs de couleur rose apparaissent avant les feuilles, à la fin de l'hiver ou au début du printemps, voire en été pour les variétés plus tardives.

Son fruit (la pêche), est une drupe généralement sphérique même s’il existe aussi des pêchers à fruits aplatis. Selon les variétés, la peau peut être veloutée ou lisse, la chair blanche ou jaune, et le noyau adhérent à la chair ou se détachant librement.

Les pêches à peau lisse et à noyau libre sont appelées nectarines, celles à peau lisse et à noyau adhérent sont appelées brugnons.

Ces fruits, fragiles, sont récoltés à la main, en été. Les pêches à chair jaune, plus fermes, se conservent mieux que les pêches à chair blanche.

Caractéristiques du pêcher

Le pêcher fructifie généralement vers l'âge de 7 ans et peut produire des fruits pendant 15 à 20 ans.

Cet arbre fruitier a besoin d’une exposition au soleil et d’un sol léger, profond et bien drainé. Il supporte les terrains secs et caillouteux, mais non calcaires. En France, la culture des pêches est concentrée dans les régions méridionales.

Comme la plupart des arbres fruitiers, le pêcher est sensible aux insectes (pucerons, thrips) et aux maladies (monilioses des fleurs, mouche méditerranéenne, oïdium, tavelure...).

L'une des maladies les plus fréquentes est la cloque du pêcher due au champignon Taphrina deformans. Elle se manifeste par des boursouflures sur les feuilles infectées.

Seuls les traitements préventifs à la fin de l'automne ou au début du printemps (avant l'ouverture des bourgeons) sont efficaces. Le traitement consiste à pulvériser de la bouillie bordelaise en évitant de traiter les jours de pluie ou immédiatement après la pluie.

Pour éviter cette maladie, on conseille de planter de l'ail ou des capucines au pied des pêchers.
A noter : soyez prudent lors des coupes et autres tailles : chaque plaie ouverte fragilise votre arbre vis-à-vis des parasites et des maladies.

Plus d'information :

Tag : pêcher, le pêcher, prunus persica, pêcher arbre, arbre pêcher, pecher, la pêche, taille pêcher, cloque du pêcher, cloque pêcher, nectarines, brugnons , Arbre, fruits, péchés, noyau, variétés, pêchers, arbre fruitier, feuilles, France, peau, fleurs, pêche, fruit, Rosacées, famille, Port, Prunus persica, genre, calcaires, arbres fruitiers, insectes, thrips, mouche, méditerranéenne, oïdium, tavelure, champignon, bourgeons, bouillie bordelaise, ail, Amandier, drupe, cerisier, prunier, Antiquité, abricotier, botanique, Perse, nom botanique, Chine, 1685, prunus, écorce, caduques, verger, parasites,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis

(c)