La Vente à Domicile : Mode D'emploi

La vente à domicile : mode d'emploi

Si vous souhaitez consacrer un peu de temps à une activité indépendante pour arrondir vos fins de mois, vous pouvez vous lancer dans la vente à domicile. Voici tout ce qu’il faut savoir pour devenir vendeur à domicile indépendant (VDI).

Qu'est-ce que la vente à domicile ?

La vente à domicile consiste à vendre des produits directement à des particuliers lors de réunions chez eux (on parle aussi de "vente directe").

Cette activité peut être exercée comme activité principale ou à temps partiel pour arrondir ses fins de mois. 90% des vendeurs à domicile pratiquent à temps partiel et choisissent le statut de vendeur à domicile indépendant (VDI).

On peut pratiquer la vente directe dans des secteurs très divers : lingerie, vêtements, vins, maquillage ou même ustensiles de cuisine…

Qui peut devenir vendeur à domicile ?

Vous pouvez devenir vendeur à domicile indépendant (VDI), si vous êtes :
• au chômage : il vous suffit de déclarer vos revenus au Pôle emploi tout en poursuivant votre recherche d’emploi
• à la retraite : vous pouvez exercer cette activité pour avoir un revenu en complément de votre pension de retraite (renseignez-vous auprès de votre caisse de retraite).

A noter : en revanche, il n’est pas possible de cumuler la vente à domicile avec le statut de fonctionnaire et avec certaines professions libérales.

Quel est le statut du VDI ?

En tant que vendeur à domicile indépendant (VDI), vous avez un statut de travailleur indépendant.

Vous n’avez pas de lien de subordination avec l’entreprise, vous pouvez travailler aux heures de votre choix et cesser cette activité de vente à domicile quand bon vous semble.
Le Code du travail ne vous est pas applicable.

Il est inutile de vous inscrire sur un registre professionnel si votre rémunération brute annuelle ne dépasse pas un certain seuil. Si vos revenus dépassent ce seuil pendant 3 ans consécutifs, vous devrez changer de statut et vous inscrire à un registre professionnel.

En revanche, pour vos droits sociaux (retraite, sécurité sociale), vous n’êtes pas affilié au régime social des indépendants, mais vous bénéficiez des mêmes avantages qu’un salarié. Vos cotisations sont prélevées sur vos gains.

Et en pratique ?

Pour vous lancer dans la vente à domicile, vous pouvez :
• soit acheter la marchandise à l’entreprise pour la revendre à des particuliers (vous êtes alors acheteur/vendeur) ; dans ce cas, vous tirez vos revenus de votre marge (la différence entre le prix d’achat et le prix de revente)
• soit être mandataire, c’est-à-dire être chargé par l’entreprise de vendre la marchandise qu’elle vous confie ; dans ce cas, vous touchez une commission qui représente 20 à 30% du montant des ventes.

Vous devez prévoir une mise de fonds pour commencer afin de disposer d’un échantillonnage de la collection, d’un kit de présentation, de catalogues et de bons de commande.
La mise de départ est plus importante si vous choisissez le statut d’acheteur/vendeur puisque vous devrez acheter un stock de marchandises.

Vous devez aussi disposer d’un véhicule pour transporter vos produits chez vos clients (des hôtesses qui organisent la vente chez elles).

Les revenus que vous pouvez retirer de cette activité dépendront de votre implication et de votre carnet d’adresses. Au début, il faudra compter sur vos amis et les amis de vos amis pour vous créer une clientèle. Il faudra ensuite fidéliser vos clients pour vous assurer un minimum d’activité.

Pour en savoir plus sur l’activité de vendeur à domicile, rendez-vous sur le site de la Fédération de vente directe (FVD), ci-dessous.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.fvd.fr/

Tag : vente à domicile, vendeur à domicile, VDI, vendeur à domicile indépendant, ventes à domicile, vente directe, statut VDI, emploi VDI, Fédération de vente directe



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis