Fashion Revolution : Une Initiative Pour Une Mode Plus Responsable

Fashion Revolution : une initiative pour une mode plus responsable

En commémoration du drame du Rana Plaza survenu en 2013 au Bangladesh, le 24 avril a été déclaré "Fashion Revolution Day", un journée pour s'engager en faveur d'une mode plus responsable. En quelques années, cette initiative a pris de l'ampleur : elle se déroule désormais pendant une semaine entière dans plus de 90 pays dans le monde ! A cette occasion, les internautes sont invités à sortir les étiquettes de leurs vêtements et à poster des photos sur les réseaux sociaux. Alors, cette semaine, montrez vos étiquettes pour une mode plus éthique !

Un triste anniversaire

Souvenez-vous : le 24 avril 2013, à Dhaka au Bangladesh, l'effondrement de l'usine textile du Rana Plaza provoquait la mort de 1133 travailleurs et faisait plus de 2500 blessés.

Pour ne pas oublier cette tragédie, le Fashion Revolution Day est célébré chaque année à la date du 24 avril.

Cette date de triste mémoire est l'occasion de :
=> s'interroger sur la provenance de ses vêtements
=> demander aux marques de prêt-à-porter plus d'éthique et de transparence
=> consommer la mode autrement, de manière plus responsable

En effet, une semaine après la catastrophe du Rana Plaza, certaines marques ne savaient même pas si elles avaient fait fabriquer leurs vêtements dans l'enceinte de cet immeuble.

Des étiquettes pour plus d'éthique

Le Fashion Revolution Day a été lancé à l'initiative de la créatrice de mode engagée Carry Somers.

Cette Britannique, fondatrice de la marque équitable Pachacuti, a voulu faire de cette date une journée pour célébrer la mode et pour éveiller les consciences.

Pour sensibiliser le grand public et les fabricants à la question de la provenance des vêtements, elle a demandé aux gens de porter leurs vêtements à l'envers, étiquettes apparentes puis de publier un selfie sur les réseaux sociaux.




Dès la première année, les internautes ont joué le jeu et cette initiative a été relayée dans une cinquantaine de pays.

Ces autoportraits militants sont l'occasion de s'interroger sur l'origine de notre garde-robe et sur les conditions de travail dangereuses dans lesquelles nos T-shirt, jeans ou autres accessoires sont fabriqués.

Une semaine de sensibilisation

Depuis sa création, ce rendez-vous annuel en faveur de meilleures pratiques dans le secteur du textile a pris de l'ampleur.  

Désormais, le Fashion Revolution Day est célébré dans plus de 92 pays et cette mobilisation pour révolutionner la mode se poursuit pendant toute une semaine.

Cette année encore, le collectif Fashion Revolution incite les consommateurs à interroger leurs marques sur l'origine des vêtements qu'ils portent en publiant des photos accompagnées du hashtag : #WhoMadeMyClothes.

Ce nouveau slogan a par ailleurs inspiré une oeuvre de street art sur le Canal Saint-Martin à Paris :




L'objectif de cette campagne mondiale est bien sûr d'exiger plus de transparence, depuis le cultivateur de la matière première jusqu'au consommateur en passant par le filateur, le tisseur, le confectionneur et le distributeur...

Les consommateurs que nous sommes sont souvent inconscients des nombreux maillons de cette chaîne et des conditions de fabrication de leurs vêtements. Mais cela peut (et doit) changer !

C'est en lisant les étiquettes et en protestant contre l'opacité de la filière que l'on pourra empêcher les salaires misérables et les conditions de travail déplorables des ouvriers du textile dans certaines régions du monde.

Cette année, certaines marques et des producteurs du monde entier ont commencé à afficher plus de transparence en répondant à la question "Who Made My Clothes ?" par des photos sur Instagram accompagnées du hashtag #ImadeYourClothes.

Ces réponses en images concernent les vêtements mais aussi les accessoires comme des bijoux ou des sacs :




N'hésitez pas à aller faire un tour sur le compte Instagram du collectif Fashion Revolution. On y apprend par exemple que certains costumes du film La Belle et la Bête avec Emma Watson ont été brodés par des artisans indiens et qu'ils ont été fabriqués, chaque fois que cela était possible, avec des tissus éthiques, équitables et durables.




Si vous souhaitez participer à cette semaine de mobilisation, vous trouverez plus d'infos et le calendrier des événements organisés en France sur le site officiel ci-dessous.

Plus d'information :

Visitez le site : http://fashionrevolution.org/country/france/

Tag : Fashion Revolution Day, fashion revolution day, fashion revolution, fashion revolution vetements, fashion revolution france, fashion revolution officiel, mode responsable, mode éthique, rana plaza, 24 avril



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis