La Foire De Nice Fête Ses 69 Ans

La Foire de Nice fête ses 69 ans

Depuis plus de 5 ans, la société Antares, fondée par Nathalie Daviet*, est sollicitée par la Foire de Nice pour organiser l'espace "mezzanine" du Palais des Expositions. Plus précisément pour donner un côté « haut de gamme » à la Foire. Chaque année, une nouvelle thématique est trouvée pour être le fil conducteur de tout l'espace, vintage ou pur design. L'an dernier était dédié au vintage. Cette année, place au futur car « Demain sera renversant ».

Mais alors pourquoi demain sera renversant ?

Tout simplement car demain représente tout ce qui est futuriste : nouveau design, nouveaux matériaux, future technologie etc.

L'idée est de bouleverser les codes déjà établis, de sortir des sentiers battus et d'apporter plus de folie dans un monde plutôt sombre.

Pour ça il y a eu tout un travail de recherches, internet, de rencontres avec des galeries, afin d'être en contact avec des artistes ou des sociétés qui prêtent aux organisateurs leurs pièces.

Il y en a des connus, des moins connus, des plus jeunes, des plus vieux.

Une multitude d'univers

Clémentine, stagiaire au sein de la société Antares qui a organisé tout l'espace, les animations sur le podium, le restaurant etc. a accepté de nous faire un petit tour de stand, et de nous expliquer en détails quelques unes des pièces phares présentées.



Crédit Photo : Mallory Delaune

Planquette est un artiste qui joue beaucoup avec les luminaires et les impressions.
Louis-Marie Planquette pense et crée 
ses « CENEPUL » (CEci N'Est Pas Un Luminaire) à la main.
 Les pièces sont uniques et conçues à partir d’objets détournés.



Crédit Photo : Mallory Delaune

Charlott et Cie spécialiste de l’origami et de la ferronnerie légère. Il y a deux collections qui se vendent : l'aquatique et les botaniques. Lignes, courbes, tensions, mouvements, énergies dessinent un monde fantastique invitant à la rêverie.



Crédit Photo : Mallory Delaune

Le Lycée des métiers les Coteaux a eu pour idée de prendre tous les codes vestimentaires du 19 ème siècle et de mettre dehors tout ce qui est à l'intérieur. Le thème ? Sans dessus dessous. Camisole de force, le poids de la beauté féminine, lingerie extériorisée, tout est renversé.
Un défilé a déjà eu lieu et un nouveau sera présenté le 16 mars à la foire de Nice.



Crédit Photo : Mallory Delaune

François Germain a créé un crucifix de relaxation « par la douceur », puriste de l'art il souhaite passer un message en disant qu'il y avait eu beaucoup trop de malheurs par rapport aux guerres de religion. Il désacralise donc tout ça pour transmettre un message plus pacifique.



Crédit Photo : Mallory Delaune

Pimax est un jeune artiste né en 1975. C'est un street artiste qui souhaite enlever l'image de graffitis, de tags et qui souhaite faire de l'art de la rue un art reconnu.
Il a aussi fait des photographies un peu « choc » intitulées « fuck da police » avec des mises en scène de policiers un peu coquines et loufoques.



Crédit Photo : Mallory Delaune

Spiromix a été créé par un artiste, Didier Birée, qui fait des petits robots, personnages, lampes, avec des gadgets récupérés. « Bout de mixeurs, écrous, tout est susceptible de devenir une pièce ».
Originaire d'une région fortement imprégnée par l'esprit de l'usine Moulinex en Normandie (aujourd'hui fermée), un hommage lui est particulièrement rendu par l'utilisation fréquente des accessoires et ustensiles universellement connus.




Crédit Photo : Mallory Delaune

See Concept commence à avoir une bonne notoriété. Le concept ? avoir des lunettes sans cesse à porter de main. Elles s'adaptent à votre vision et vous avez aussi la possibilité de les mettre sur le réfrigérateur. En fonction de la myopie on les porte de plus ou moins près.



Crédit Photo : Mallory Delaune

Kobi Levi, artiste israélien qui ne produit que des chaussures un peu dingues. Il s'inspire de tout sauf de la chaussure. Lorsqu'il se ballade dans la rue et qu'il voit un objet qui lui plait ou un animal, il en fait une chaussure.
Ses chaussures ne sont pas destinées à la vente, mais uniquement visibles en tant que modèle unique.



Crédit Photo : Mallory Delaune

Tanya Heath est une américaine qui vit à Paris depuis longtemps maintenant.
Comme beaucoup de femmes, elle jongle tous les jours avec des activités diverses, aussi bien personnelles que professionnelles. Ne trouvant pas « chaussure à son pied » elle a créé le concept des talons interchangeables afin d'aider la femme active d'aujourd'hui.
Maman, femme d'affaire ou bien copine, le talon est adapté pour chaque situation. Il est très pratique et se change assez facilement.

Les trésors cachés


Crédit Photo : Mallory Delaune

Léa Morin, elle, fait des choses plutôt dingues. Grâce aux films plastiques trouvés dans les entrepôts qu'elle fond, brûle et retravaille, elle crée des objets loufoques ainsi que des lampes avec des corps de mannequins de magasins.



Crédit Photo : Mallory Delaune

Binome lui s'inspire de la nature car c'est aussi ça le futur : la planète, le recyclage, l'écologie. Chaque pièce est unique car le bois est différent. Pour ce banc, il s'est inspiré d'une graine d'érable.



Crédit Photo : Mallory Delaune

Kim Taegon a créé trois robes lumineuses, à chaque fois d'une forme différente pour l'occasion de la fête des lumières à Lyon. C'est aussi un graphiste coréen. Il a tout tressé/assemblé lui-même en utilisant de la fibre optique et du plastique.



Crédit Photo : Mallory Delaune

2BECREATIVE : Berceau 100% créé et fabriqué en France. Il existe plusieurs modèles, mais la cage est toujours en plexiglas . Ils ont voulu faire évoluer l'image du berceau en en faisant un endroit zen où les parents peuvent regarder l'enfant à travers le berceau sans se lasser.



Crédit Photo : Mallory Delaune

CETI est le Centre Européen des Textiles Innovants où n'importe quelle entreprise peut venir mettre au point un nouveau matériau grâce à leurs machines et leurs compétences. Ici, des petits tissus qui se placent sur une hernie (NDLR : une hernie c'est quand les intestins traversent la paroi abdominale) et un anneau gastrique.



Crédit Photo : Mallory Delaune

Futur Tech nous présente ses stylos espion, lunettes laser et caméra à garder sur vous pour surveiller votre maison. Vous pouvez même lui parler.
Le combiné permet de téléphoner partout dans la maison tout en chargeant son téléphone.



Crédit Photo : Mallory Delaune

Le simulateur Jaguar prêté par l'armée de l'air, qui en profite pour communiquer sur le métier, permet de faire Nice Monaco/Menton en huit minutes environ. Véritable avion transformé, si vous réussissez l'atterrissage vous gagner un baptême de l'air à Mandelieu.



Crédit Photo : Mallory Delaune

Et enfin l'attraction de l'espace « mezzanine » : Robbix. C'est un humanoïde, créé par ZIGZAG production et destiné à devenir une aide à la personne. On peut le programmer à volonté mais à la Foire trois messages ont été choisi pour le présenter.
Ils sont entrain de faire la femme Robbix qui sera beaucoup plus élaborée autant esthétiquement que techniquement parlant. Il marche, danse, chante, parle, réfléchis.




*Nathalie Daviet est la fondatrice et directrice de la société Antares. Elle s'occupe aussi de l'exposition « le Chocolat » pour Nice Etoile, cette année, il y aura une réalisation de Charlie et la Chocolaterie. Elle s'occupe aussi de la communication et du marketing, de défilés de mode, mannequins etc. Elle est donc très variée dans l'organisation d'évènements et a une grande sensibilité artistique.


Plus d'information :

Visitez le site : http://www.foiredenice.com/

Tag : foire de nice, foire de nice 2013, palais des expositions Nice, design, décoration



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis